Rebif 22 microgrammes solution injectable en seringuepréremplie

Code ATC
L03AB07
Rebif 22 microgrammes solution injectable en seringuepréremplie

Serono Europe Limited

Substance(s)
Interféron bêta-1a
Narcotique
Non
Groupe pharmacologique Immunostimulants

Ad

Tout savoir

Titulaire de l'autorisation

Serono Europe Limited

Qu'est-ce que c'est ?

Rebif est une solution injectable présentée en seringues préremplies, en stylos préremplis et en cartouches. Les seringues et stylos contiennent 8,8, 22 ou 44 microgrammes du principe actif, l’interféron bêta-1a. Les cartouches contiennent au total 66 ou 132 microgrammes d’interféron bêta-1a et sont conçues pour le dosage multiple au moyen d’un système d’injection électronique qui délivre 8,8, 22 ou 44 microgrammes par dose.

À quoi ça sert ?

Rebif est utilisé dans le traitement des patients de 12 ans et plus atteints de sclérose en plaques (SEP) récurrente. Il s’agit du type de sclérose en plaques caractérisée par des poussées (rechutes) entrecoupées de périodes durant lesquelles le patient ne présente pas de symptômes. L’efficacité de Rebif n'a pas été démontrée chez les patients atteints de la forme secondairement progressive de sclérose en plaques (type de sclérose en plaques intervenant après la forme récurrente) qui ne fait pas l’objet de poussées.

Le médicament n’est délivré que sur ordonnance.

Ad

Comment l'utiliser ?

Tout traitement par Rebif doit être instauré par un médecin ayant l’expérience du traitement de la sclérose en plaques.

La dose recommandée de Rebif est de 44 microgrammes administrés par injection sous la peau trois fois par semaine. Le dosage à 22 microgrammes est recommandé chez les patients ne pouvant tolérer la dose supérieure et chez les patients âgés de 12 à 16 ans .

Lors du début du traitement par Rebif, la dose doit être augmentée progressivement pour éviter les effets indésirables, en commençant par une dose de 8,8 microgrammes trois fois par semaine pendant les deux premières semaines et en poursuivant avec 22 microgrammes trois fois par semaine pendant les deux semaines suivantes. Des conditionnements spéciaux contenant les quantités nécessaires de seringues ou cartouches des deux dosages sont disponibles pour le début du traitement. Le système d’injection électronique utilisé avec les cartouches est programmé pour délivrer les doses adéquates de Rebif au début du traitement et pendant la phase où le médicament est administré en dose standard .

Les patients peuvent s’injecter Rebif eux-mêmes, à condition d’y avoir été adéquatement formés. Le médecin pourra conseiller au patient de prendre un antalgique fébrifuge avant chaque injection et pendant 24 heures après l’injection pour réduire les symptômes pseudo-grippaux (similaires à la grippe) susceptibles d’apparaître en tant qu’effet secondaire du traitement. Tous les patients doivent être examinés au moins une fois tous les deux ans .

Comment ça marche ?

La sclérose en plaques est une affection du système nerveux au cours de laquelle une inflammation détruit la gaine protectrice qui entoure les nerfs. Ce phénomène est appelé «démyélinisation». Le principe actif de Rebif, l’interféron bêta-1a, appartient au groupe des «interférons». Les interférons sont des substances produites naturellement par l’organisme afin d’aider celui-ci à lutter contre les attaques extérieures comme les infections provoquées par des virus. Le mécanisme d’action précis de Rebif dans la sclérose en plaques n’est pas encore totalement élucidé, mais il semble que l’interféron bêta apaise le système immunitaire et prévienne les poussées de sclérose en plaques .

L’interféron bêta-1a est produit par une méthode appelée «technologie de l’ADN recombinant»; il est produit par une cellule ayant reçu un gène (ADN), qui la rend apte à le produire. Cet interféron bêta-1a de remplacement agit de la même façon que l’interféron bêta naturel .

Comment cela a-t-il été étudié ?

Rebif a été étudié chez 560 patients atteints de sclérose en plaques récurrente. Ces patients avaient subi au moins deux poussées au cours des deux années précédentes. Les patients ont reçu soit Rebif (22 ou 44 microgrammes), soit un placebo (traitement fictif) pendant deux ans. L’étude a ensuite été étendue à quatre ans. Le principal critère d’évaluation de l’efficacité était le nombre de poussées présentées par les patients .

Rebif a également été étudié chez des patients présentant une forme secondairement progressive de sclérose en plaques. L’étude a porté sur la capacité du médicament à prévenir la progression du handicap sur une période de trois ans .

La société n’a pas effectué d’études formelles sur des patients âgés de moins de 16 ans. Toutefois, elle a présenté des informations à partir d’études publiées sur l’utilisation de Rebif chez des patients âgés de 12 à 18 ans .

Quels sont les avantages démontrés en cours d'étude ?

Rebif s’est révélé plus efficace que le placebo dans la réduction du nombre de poussées concernant la sclérose en plaques récurrente/rémittente. Les poussées ont été réduites d’environ 30 % sur deux ans par Rebif 22 et 44 microgrammes par comparaison avec le placebo, et de 22 % (Rebif 22 microgrammes) et de 29 % (Rebif 44 microgrammes) sur quatre ans .

Lors de l’étude menée chez les patients atteints d’une forme progressive de sclérose en plaques, Rebif n'a pas montré d'efficacité significative sur la progression du handicap, mais une réduction du taux de rechutes d'environ 30 % a été observée. Des effets sur la progression du handicap ont été observés, mais uniquement chez les patients ayant eu des poussées dans les deux ans qui ont précédé l’étude .

Chez les patients âgés de 12 à 18 ans, les études publiées ont démontré qu’une réduction de la fréquence des rechutes avait eu lieu. Ce phénomène pourrait être dû au traitement par Rebif .

Quel sont les risques associés ?

Les effets indésirables les plus couramment observés sous Rebif (chez plus d’un patient sur 10) sont les suivants: symptômes pseudo-grippaux, neutropénie, lymphopénie et leucopénie (diminution des taux de globules blancs), thrombocytopénie (diminution des taux de plaquettes sanguines), anémie (diminution des taux de globules rouges), maux de tête, inflammations ou autres réactions au site d’injection, et augmentation des transaminases (enzymes hépatiques). Pour une description complète des effets indésirables observés sous Rebif, voir la notice .

Rebif ne doit pas être utilisé chez les personnes ayant des antécédents d’hypersensibilité (allergie) à l’interféron bêta naturel ou recombinant, ou à l’un des autres composants. Le traitement par Rebif ne doit pas être initié durant la grossesse. Si une femme tombe enceinte au cours du traitement, elle doit consulter son médecin. Rebif ne doit pas non plus être utilisé chez les patients ayant des troubles dépressifs sévères et/ou des idées suicidaires .

Pourquoi le médicament a-t-il été approuvé ?

Le CHMP a estimé que les bénéfices de Rebif sont supérieurs à ses risques et a recommandé l’octroi d’une autorisation de mise sur le marché pour ce médicament.

Ton assistant personnel en matière de médicaments

Médicaments

Consultez ici notre vaste base de données de médicaments de A à Z, avec leurs effets et leurs ingrédients.

Substances

Toutes les substances actives avec leur application, leur composition chimique et les médicaments dans lesquels elles sont contenues.

Maladies

Causes, symptômes et options de traitement pour les maladies et blessures courantes.

Le contenu indiqué ne remplace pas la notice originale du médicament, notamment en ce qui concerne le dosage et l'effet des différents produits. Nous ne pouvons assumer aucune responsabilité quant à l'exactitude des données, car les données ont été en partie converties automatiquement. Un médecin doit toujours être consulté pour les diagnostics et autres questions de santé. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet ici.

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify.