Paracétamol

Paracétamol
Code ATC N02BE01
Formule C8H9NO2
Masse molaire (g·mol−1) 151,16
État d'agrégation solide
Densité (g·cm−3) 1,29
Point de fusion (°C) 169
Point d'ébullition (°C) >500
Valeur PKS 9,38
Numéro CAS 103-90-2
Number PUB 1983
Drugbank ID DB00316
Solubilité faiblement soluble dans l'eau / très soluble dans l'éthanol

Principes de base

Le paracétamol est une substance active ayant un effet antipyrétique et analgésique. Il appartient au groupe des analgésiques non opioïdes et est l'un des médicaments les plus utilisés dans le monde. Il est utilisé chez les adultes et les enfants pour traiter les douleurs légères à modérées et la fièvre. Le paracétamol est principalement connu sous le nom d'acétaminophène aux États-Unis et figure également sur la liste des médicaments essentiels de l'OMS. Dans la plupart des cas, il est disponible, seul ou en combinaison avec d'autres ingrédients actifs, en tant que produit en vente libre sans ordonnance.

Le paracétamol peut être administré sous forme de suppositoires, de comprimés, de comprimés effervescents, de capsules, de capsules dures, de sirop, de jus, de granulés ainsi que de solution pour perfusion.

Pharmacologie

Pharmacodynamie

Le mécanisme d'action exact du paracétamol n'a pas été complètement élucidé à ce jour. Contrairement aux analgésiques de la classe des anti-inflammatoires non stéroïdiens, il n'a pratiquement aucun effet inhibiteur sur les enzymes cyclo-oxygénase 1 et 2, qui jouent un rôle important dans le développement de la sensation de douleur. Des études ont montré que le paracétamol bloque probablement une autre isoforme de cette enzyme, la cyclo-oxygénase 3, ce qui entraîne une inhibition indirecte de la douleur. L'effet antipyrétique du paracétamol est probablement obtenu par un effet sur la thermorégulation du cerveau et de la moelle épinière. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour élucider le mécanisme d'action exact.

Pharmacocinétique

Après une administration par voie orale (absorption par la bouche, par exemple sous la forme d'un comprimé), il faut généralement 30 à 90 minutes pour que la concentration maximale dans le plasma sanguin soit atteinte. La biodisponibilité orale est d'environ 88 % et la demi-vie plasmatique est de 1 à 4 heures. La liaison aux protéines plasmatiques aux doses thérapeutiques est comparativement faible (10-25 %). Le paracétamol est principalement dégradé dans le foie. Cela se produit d'abord par le système du cytochrome P450 et ensuite par conjugaison (couplage) avec l'acide glucuronique ou le sulfate, puis avec le gluatathion. Des doses excessives de l'ingrédient actif peuvent entraîner une consommation complète de glutathion, ce qui peut très rapidement conduire à des dommages du tissu hépatique. Les métabolites finaux du paracétamol sont finalement excrétés dans l'urine.

Interactions

Les deux substances actives, le probénécide et le salicylamide, peuvent ralentir l'excrétion du paracétamol et favoriser ainsi d'éventuelles lésions hépatiques. L'alcool et les médicaments considérés comme des inducteurs du CYP450 (par exemple la carbamazépine, l'acide barbiturique) peuvent également favoriser la formation de substances nocives pour le foie. Les médicaments ayant un effet sur le tractus gastro-intestinal peuvent ralentir l'absorption du paracétamol et ainsi limiter son efficacité.

Le paracétamol lui-même montre rarement des effets sur l'efficacité d'autres médicaments. Le paracétamol peut augmenter l'effet des anticoagulants s'il est pris régulièrement. En outre, il est connu que le paracétamol peut encore augmenter l'effet de la zidovudine sur la numération sanguine. On soupçonne également que le paracétamol peut supprimer l'efficacité des vaccins. Il n'est donc pas recommandé de le prendre avant et après la vaccination.

Toxicité

En cas de surdosage, des lésions rénales ou hépatiques, un coma hypoglycémique ou une thrombocytopénie peuvent survenir. Dans les cas particulièrement graves, une insuffisance hépatique est également possible.

Lors d'études à long terme, il a été prouvé que le paracétamol peut provoquer, dans de rares cas, une leucémie à monocytes chez les souris femelles. Cependant, la transférabilité de cette étude à l'homme n'est pas certaine.

Il n'existe aucune preuve que le paracétamol ait un effet mutagène ou une influence sur la fertilité.

Le paracétamol peut passer dans le lait maternel et ne doit donc être pris par les femmes enceintes et les mères qui allaitent que sur les instructions expresses d'un médecin.

Effets secondaires

Les effets secondaires indésirables sont rares si le paracétamol est utilisé correctement. Les effets secondaires possibles sont des modifications de la formule sanguine, des réactions cutanées et une élévation des enzymes hépatiques.

Données toxicologiques :

DL50 = 338 mg/kg (oral, souris), DL50 = 1944 mg/kg (oral, rat).

Médicaments

Consultez ici notre vaste base de données de médicaments de A à Z, avec leurs effets et leurs ingrédients.

Substances

Toutes les substances actives avec leur application, leur composition chimique et les médicaments dans lesquels elles sont contenues.

Maladies

Causes, symptômes et options de traitement pour les maladies et blessures courantes.

Le contenu indiqué ne remplace pas la notice originale du médicament, notamment en ce qui concerne le dosage et l'effet des différents produits. Nous ne pouvons assumer aucune responsabilité quant à l'exactitude des données, car les données ont été en partie converties automatiquement. Un médecin doit toujours être consulté pour les diagnostics et autres questions de santé. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet ici.