Allergie au venin d'insecte

Allergie au venin d'insecte

Principes de base

L'été est la période de l'année où les personnes allergiques aux insecticides entrent le plus souvent en contact avec les allergènes à l'origine des allergies. Les allergies aux insectes les plus courantes sont l'allergie aux abeilles, l'allergie aux guêpes et l'allergie aux bourdons. Comme son nom l'indique, l'allergie à l'abeille est une allergie à l'abeille domestique, très répandue sous nos latitudes, et l'allergie aux guêpes est généralement une réaction allergique à certains plis des guêpes. Bien sûr, des allergies à d'autres insectes sont également possibles, mais elles sont plutôt rares sous nos latitudes.

La saison de floraison de l'été est également la période la plus allergène pour les personnes allergiques, car lorsque tout fleurit et germe à l'extérieur, les insectes allergènes sont également en liberté. La fin du printemps, l'été et le début de l'automne sont donc les périodes les plus dangereuses de l'année pour les personnes allergiques au venin d'insectes.

La piqûre d'une guêpe, d'un bourdon ou d'une abeille n'est déjà pas particulièrement agréable en général. Cela devient encore plus désagréable si vous souffrez également d'une allergie aux insectes. La piqûre seule provoque des démangeaisons, des gonflements et des rougeurs chez toutes les personnes, car l'insecte injecte dans notre peau, lorsqu'il pique, un mélange toxique qui n'est pas toléré. Cette défense immunitaire tout à fait normale chez les humains non allergiques augmente de façon exponentielle chez les personnes allergiques - dans certains cas, cela peut même mettre leur vie en danger. Dans les pays germanophones, jusqu'à 5 % des personnes souffrent d'une allergie au venin d'insecte.

Causes

Comme dans de nombreux autres cas, une allergie d'origine génétique est très probable. Cela signifie que l'on est particulièrement allergique au venin d'insecte si la prédisposition à celui-ci est déjà ancrée dans nos gènes. Si votre père, votre mère ou vos frères et sœurs souffrent d'une allergie au venin d'insecte, vous devez absolument consulter un médecin et passer un test.

La cause de la réaction allergique est la piqûre de l'insecte lui-même. Les allergènes (les substances qui déclenchent l'allergie) se trouvent dans le cocktail de poison que les insectes sécrètent sous la peau lorsqu'ils piquent. Le venin pénètre directement dans la circulation sanguine lors de la piqûre. L'organisme réagit immédiatement à ces substances étrangères par ses défenses immunitaires. Chez une personne non allergique, cette défense immunitaire peut être reconnue par le fait que le site de la piqûre commence à démanger, qu'il rougit et que de petites bulles se forment. En revanche, la personne allergique tire avec un canon sur un moineau, pour ainsi dire, dans le cas d'une piqûre d'insecte. Cela peut entraîner des symptômes graves tels que l'essoufflement et les crises d'asthme. La vie de la personne allergique peut être en danger.

Quels sont les allergènes qui déclenchent la réaction allergique ?

  • Les allergènes qui entrent dans la circulation sanguine lors d'une piqûre d'abeille sont la phospholipase A, la mellitine et la hyaluronidase.
  • Chez les guêpes, les allergènes hyaluronidase, phospholipase A et la phospholipase B spécifique aux guêpes déclenchent l'allergie.

Comme vous pouvez le constater, les abeilles et les guêpes partagent deux allergènes, de sorte que les personnes allergiques aux venins d'insectes peuvent être allergiques aux piqûres d'abeilles et aux piqûres de guêpes.

Le venin des frelons, auquel on peut également être allergique, est très similaire à celui des guêpes.

La première piqûre d'insecte ne doit pas nécessairement s'accompagner de symptômes notablement graves. Une allergie au venin d'insecte peut également ne se manifester qu'après la deuxième ou la troisième piqûre.

En revanche, lors d'une deuxième ou troisième piqûre d'insecte, les anticorps de notre système immunitaire reconnaissent immédiatement les allergènes. Les anticorps dits IgE (anticorps immunoglobulines, protéines spéciales avec lesquelles le système immunitaire combat les agents pathogènes étrangers) entraînent la libération d'histamine et d'autres substances de signalisation par l'organisme. L'histamine libérée dans le corps est le principal déclencheur des symptômes inflammatoires allergiques. Il y a un gonflement et une rougeur à l'endroit de l'injection. Les symptômes peuvent survenir en quelques secondes, mais aussi après 30 minutes.

Symptômes

Nous savons déjà que notre corps doit réagir de manière inoffensive aux substances du cocktail toxique, qui sont inoffensives en elles-mêmes. En revanche, dans le cas d'une allergie, ce n'est pas le cas. Chez les personnes allergiques, tout peut se produire, depuis une réaction "normale" compensée de l'organisme, comme un gonflement plus important du site d'injection et des démangeaisons plus fortes, jusqu'à une détresse respiratoire et un choc allergique (qui peut avoir des conséquences graves). La gravité de la réaction peut être divisée selon les catégories suivantes :

  • Grade 0 : Il s'agit d'une réaction locale sévère au site d'injection. Le gonflement peut s'étendre et devenir aussi gros que la paume de votre main. Il y a de fortes démangeaisons et des rougeurs.
  • Grade I : Dans une réaction de grade I, le corps réagit par des démangeaisons sévères, des nausées, de l'urticaire et éventuellement de l'anxiété.
  • Grade II : Dans une réaction de grade II, les mêmes réactions se produisent que dans une réaction de grade I, sauf qu'un gonflement se développe sur les lèvres et les paupières. En outre, il y a une sensation de pression dans la poitrine et il peut y avoir un essoufflement, des nausées, des vomissements, des vertiges, des douleurs abdominales et des diarrhées.
  • Grade III : La réaction de grade III combine les symptômes ci-dessus avec des difficultés à avaler, un enrouement, une somnolence et une faiblesse sévère.
  • Grade IV : Le grade IV est une réaction de choc allergique qui peut entraîner un collapsus. La pression sanguine chute, les lèvres deviennent bleues, les fonctions corporelles ne sont plus contrôlées, ce qui peut conduire à une perte de conscience.

Elle peut être particulièrement dangereuse si vous faites un choc allergique, qui peut entraîner des symptômes potentiellement mortels : Le choc anaphylactique constitue la réaction la plus forte dans une allergie au venin d'insecte, car le venin se propage dans tout l'organisme en un temps très court.

En cas de choc allergique, il est essentiel d'emmener la personne concernée à l'hôpital le plus rapidement possible.

Des picotements et des brûlures dans la gorge et sur la langue peuvent être une première indication d'un choc allergique, puis les symptômes évoluent vers les signes classiques. On souffre d'essoufflement, de nausées, de maux de tête, de vertiges et de problèmes cardiovasculaires. Cette réaction est immédiatement suivie de réactions générales plus fortes, qui se manifestent par des convulsions, un cœur qui s'emballe, une baisse de la tension artérielle, une sensation de faiblesse, une augmentation de l'anxiété et un rétrécissement des voies respiratoires avec essoufflement, des nausées, des vomissements et finalement une perte de conscience.

N'hésitez pas à appeler les secours - la personne allergique doit être traitée médicalement le plus rapidement possible.

Diagnostic

Après une anamnèse détaillée du patient, le diagnostic est posé. Il s'agit d'une classification dite de gravité, qui permet de déterminer si une allergie au venin d'insecte est réellement présente. Le test d'allergie révèle quel venin d'insecte déclenche l'allergie chez la personne allergique.

Le test de la piqûre s'est avéré particulièrement adapté. Dans ce test, le médecin applique du venin d'insecte sur l'avant-bras de la personne concernée et observe la réaction de la peau. Si des symptômes apparaissent, on peut supposer que l'on souffre d'une allergie.

Si vous n'êtes toujours pas sûr après l'anamnèse et le prick test, vous pouvez utiliser un test RAST (Radio Allergo Sorbent Test). Ce test consiste à examiner le sang de la personne allergique afin de déterminer exactement les substances qui déclenchent l'allergie.

Thérapie

Si vous êtes allergique aux insectes, il est essentiel de savoir quoi faire en cas de piqûre et quelles mesures à long terme vous pouvez prendre.

L'hyposensibilisation peut être utilisée pour réduire les symptômes d'une allergie. Il est important d'essayer d'éviter de se faire piquer en premier lieu. En cas d'allergie, il est toujours bon d'avoir un kit d'urgence à portée de main afin de pouvoir réagir rapidement à une éventuelle piqûre.

Le kit contient, entre autres, un antihistaminique à action rapide, qui est censé réguler la production d'histamine en cas de réaction allergique. Les principes actifs cortisone et adrénaline, sous forme de sprays et de seringues pré-remplies, sont également inclus dans un tel kit. Demandez à votre médecin ou à votre pharmacien comment utiliser correctement la trousse d'urgence afin de pouvoir l'utiliser correctement et surtout rapidement en cas de piqûre d'insecte.

Que pouvez-vous faire si vous avez été piqué par un insecte allergène ?

Avant tout, gardez votre calme ! Même si vous n'êtes pas allergique, une piqûre d'insecte (piqûre d'abeille, de guêpe ou de bourdon) est une affaire sérieuse. Si les enfants ont été piqués, essayez de les calmer avec des mots explicatifs et une action immédiate.

  • Retirez la piqûre dès que possible avec une pince à épiler propre. Veillez à ne pas détruire la glande à venin qui peut encore être attachée, sinon une plus grande quantité de venin pénétrera dans la circulation sanguine.
  • L'eau froide ou la glace devrait réduire le gonflement.

Des moyens à long terme pour contrôler une allergie !

L'hyposensibilisation est le meilleur moyen à long terme de contrôler une allergie aux insectes. Ce traitement de l'allergie, également appelé immunothérapie spécifique, vise à réduire et à minimiser l'effet de certains allergènes dans votre organisme.

Dans le cas de l'hyposensibilisation, le venin d'insecte est injecté sous la peau de votre bras pour créer une immunité au venin d'insecte. La durée du traitement varie en fonction de l'intensité de l'allergie. Dans le cas d'une allergie plus forte, le traitement de l'allergie au venin d'insecte prend plus de temps que dans le cas d'une allergie plutôt faible : l'efficacité du traitement standard est de 95 %. L'hyposensibilisation est souvent pratiquée, surtout chez les enfants, car elle permet de se protéger durablement contre les réactions allergiques. Cependant, il faut absolument tenir compte d'une durée de traitement d'au moins 3 ans.

Prévention

Prenez des mesures préventives si vous souffrez d'une allergie au venin d'insecte. Il y a certaines choses que vous pouvez faire pour prévenir une réaction allergique. Vous devez toujours expliquer ces mesures aux enfants en particulier.

Que pouvez-vous faire pour éviter une piqûre d'insecte ? Voici quelques conseils utiles :

  • Lorsque vous jouez, travaillez ou faites des travaux dans le jardin, faites très attention à la proximité immédiate des fleurs et des arbustes. Portez des vêtements à manches longues et un couvre-chef. Vous devez éviter de vous parfumer intensément ou de tenir un fruit dans votre main.
  • Marcher pieds nus est la nouvelle tendance, mais vous devriez l'éviter à tout prix. Les chaussures sont une protection idéale pour vous !
  • N'oubliez pas d'appliquer un insectifuge sur vous et vos enfants lorsque vous pratiquez des activités de plein air.
  • Si vous transpirez après avoir fait du sport ou pris un bain de soleil, prenez immédiatement une bonne douche, car la sueur sucrée attire les insectes.
  • Ne laissez pas d'aliments non emballés à l'extérieur - ils constituent une nourriture pour les insectes, que vous défendez également au péril de votre vie si vous le devez. Il en va de même pour la poubelle, qui doit toujours être bien fermée.
  • La laque, le parfum et les crèmes ne doivent être appliqués qu'avec parcimonie pendant les journées d'été.
  • Évitez de porter des vêtements trop colorés, car ils peuvent également attirer les insectes.
  • Un point absolument important est que si vous entrez en contact avec une guêpe, une abeille ou un bourdon, vous devez rester calme. Les insectes ne piquent pas en soi, juste comme ça. Ils ne piquent que lorsque vous vous sentez attaqué. Alors pas question de s'agiter, de sauter, de crier et de s'enfuir si une abeille s'approche de vous.

Principes rédactionnels

Toutes les informations utilisées pour le contenu proviennent de sources vérifiées (institutions reconnues, experts, études d'universités de renom). Nous attachons une grande importance aux qualifications des auteurs et à la base scientifique des informations. Cela garantit que nos recherches sont fondées sur des résultats scientifiques.

Danilo Glisic

Danilo Glisic
Auteur

Étudiant en biologie et en mathématiques, il se passionne pour la rédaction d'articles de magazine sur des sujets médicaux d'actualité. En raison de son affinité avec les chiffres, les données et les faits, il se concentre sur la description de résultats d'études cliniques pertinents.

Ton assistant personnel en matière de médicaments

afgis-Qualitätslogo mit Ablauf Jahr/Monat: Mit einem Klick auf das Logo öffnet sich ein neues Bildschirmfenster mit Informationen über Medikamio GmbH & Co KG und sein/ihr Internet-Angebot: medikamio.com/ This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify.
Médicaments

Consultez ici notre vaste base de données de médicaments de A à Z, avec leurs effets et leurs ingrédients.

Substances

Toutes les substances actives avec leur application, leur composition chimique et les médicaments dans lesquels elles sont contenues.

Maladies

Causes, symptômes et options de traitement pour les maladies et blessures courantes.

Le contenu indiqué ne remplace pas la notice originale du médicament, notamment en ce qui concerne le dosage et l'effet des différents produits. Nous ne pouvons assumer aucune responsabilité quant à l'exactitude des données, car les données ont été en partie converties automatiquement. Un médecin doit toujours être consulté pour les diagnostics et autres questions de santé. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet ici.