Cancer de l'utérus (carcinome utérin, carcinome endométrial)

Cancer de l'utérus (carcinome utérin, carcinome endométrial)
Classification internationale (CIM) C55

Principes de base

L'utérus est un organe creux constitué de muscles, dont la forme ressemble à celle d'une poire renversée, l'extrémité pointue étant tournée vers le vagin. L'intérieur est recouvert d'une membrane muqueuse (appelée endomètre), qui est éliminée chaque mois pendant les menstruations jusqu'à la ménopause et qui se régénère ensuite. Les modifications malignes des tissus de l'endomètre ne se produisent généralement qu'après la ménopause. 95% des cas touchent les femmes après l'âge de 40 ans.

Le cancer de l'endomètre est appelé cancer du corps de l'utérus, cancer de l'utérus ou, en termes techniques, carcinome utérin ou carcinome de l'endomètre. Il ne faut pas confondre cette maladie avec le cancer du col de l'utérus, qui est environ deux fois plus fréquent.

En Allemagne, environ 11 000 femmes se voient diagnostiquer un carcinome de l'endomètre chaque année. L'âge moyen au moment du diagnostic est de 68 ans. Les saignements de l'utérus étant le principal symptôme du cancer de l'utérus, les saignements qui surviennent après la ménopause doivent absolument être clarifiés par un examen médical.

Causes

La cause exacte du carcinome de l'endomètre n'est pas connue. On suppose que l'hormone sexuelle œstrogène joue un rôle majeur dans le développement de ce cancer. Les œstrogènes sont produits dans les ovaires et dans le tissu adipeux et ont, entre autres, un effet stimulant sur les cellules glandulaires de la paroi de l'utérus (endomètre). Les femmes qui sont exposées pendant longtemps aux concentrations d'œstrogènes plus élevées de la phase fertile de la vie (c'est-à-dire qui ont leurs premières règles tôt ou qui sont ménopausées tard) ont un risque plus élevé de développer un cancer de l'utérus. En outre, le surpoids augmente également le risque de développer la maladie.

Si les femmes sont traitées avec des œstrogènes pendant la ménopause pour soulager les symptômes de la ménopause, cela augmente également le risque de développer un cancer de l'utérus. Par conséquent, selon les nouvelles directives thérapeutiques, les œstrogènes ne sont administrés qu'en association avec des progestatifs, car ceux-ci réduisent les effets négatifs des œstrogènes.

En outre, le traitement par des anti-oestrogènes utilisés pour le cancer du sein peut également favoriser le développement du cancer de l'endomètre. Dans ces cas, cependant, les avantages du traitement anti-oestrogène sur le développement du cancer du sein l'emportent clairement sur le risque de développement du cancer de l'endomètre.

Symptômes

Les premiers symptômes du cancer de l'utérus sont généralement des saignements de l'utérus ou du vagin. Elles sont similaires aux menstruations, mais elles sont généralement plus faibles et peuvent également se présenter sous forme de saignements intermittents.

Dans certains cas, il y a des taches ou des pertes sanglantes. Une douleur de type contraction peut également être un signe de cancer de l'endomètre. Après la ménopause, tout saignement de l'utérus est toujours suspect et doit être clarifié par un médecin.

Diagnostic

Pour diagnostiquer un carcinome de l'endomètre, on procède généralement à une échographie vaginale (examen par ultrasons à travers le vagin). Le diagnostic peut également être confirmé à l'aide d'une hystéroscopie ou d'un grattage de l'endomètre suivi d'un examen microscopique (curetage).

Un examen histologique (examen des tissus au microscope) de la muqueuse utérine permet de déterminer si les excroissances sont bénignes, à un stade préliminaire ou déjà cancéreuses. Le scanner (tomographie par ordinateur) ou l'IRM (imagerie par résonance magnétique) peuvent être utilisés pour déterminer l'étendue de la propagation du tissu cancéreux.

Si l'on soupçonne que le cancer de l'utérus s'est déjà propagé au rectum ou à la vessie, une cytoscopie (endoscopie de la vessie) et une rectoscopie (endoscopie du rectum) sont également réalisées.

Thérapie

Le traitement le plus important du cancer de l'utérus est l'ablation chirurgicale de tous les tissus tumoraux. La procédure standard est l'ablation complète de l'utérus, des ovaires et, si nécessaire, de la coiffe vaginale et des ganglions lymphatiques adjacents, car le cancer de l'utérus forme souvent des métastases (tumeurs filles). Cette procédure offre la protection la plus sûre contre la progression et est principalement réalisée chez les femmes post-ménopausées.

Pour les femmes plus jeunes qui souhaitent avoir des enfants et qui sont atteintes d'un cancer de l'utérus à un stade précoce, on a généralement recours à une thérapie conventionnelle comprenant un raclage de l'utérus et un traitement hormonal. Dans ce cas, l'utérus n'est pas enlevé et la possibilité de concevoir est conservée, mais des contrôles réguliers doivent être effectués pour détecter une éventuelle récidive du cancer.

Si le cancer de l'utérus est très avancé ou inopérable, une radiothérapie doit généralement être également effectuée. Il s'agit d'un rayonnement à courte distance (curiethérapie), dans lequel une source de rayonnement encapsulée est insérée dans l'utérus par le vagin. Dans de rares cas seulement, le cancer de l'utérus est également combattu par un traitement hormonal ou une chimiothérapie.

Prévision

Le pronostic du cancer de l'utérus dépend fortement du moment du diagnostic. Le cancer de l'utérus se développe généralement très lentement. Plus il est détecté et traité tôt, plus les chances de guérison sont grandes. Le taux de survie à 5 ans est assez bon, environ 80 %.

Avec l'apparition de métastases (tumeurs filles) ou de graves modifications du tissu cancéreux, le pronostic se détériore sensiblement. Par conséquent, tout saignement en dehors du cycle menstruel normal ou après la ménopause doit absolument être examiné par un médecin afin de pouvoir détecter le cancer à un stade précoce.

Prévention

Le cancer de l'utérus ne peut être évité. Toutefois, des examens réguliers chez un gynécologue permettent de diagnostiquer et de traiter une éventuelle tumeur cancéreuse à un stade précoce, ce qui se traduit par une probabilité de survie assez élevée. En particulier, les saignements en dehors du cycle menstruel normal ou après la ménopause doivent absolument être clarifiés par un médecin, car ce sont les symptômes les plus courants du cancer de l'utérus.

Principes rédactionnels

Toutes les informations utilisées pour le contenu proviennent de sources vérifiées (institutions reconnues, experts, études d'universités de renom). Nous attachons une grande importance aux qualifications des auteurs et à la base scientifique des informations. Cela garantit que nos recherches sont fondées sur des résultats scientifiques.

Danilo Glisic

Danilo Glisic
Auteur

Étudiant en biologie et en mathématiques, il se passionne pour la rédaction d'articles de magazine sur des sujets médicaux d'actualité. En raison de son affinité avec les chiffres, les données et les faits, il se concentre sur la description de résultats d'études cliniques pertinents.

Ton assistant personnel en matière de médicaments

afgis-Qualitätslogo mit Ablauf Jahr/Monat: Mit einem Klick auf das Logo öffnet sich ein neues Bildschirmfenster mit Informationen über Medikamio GmbH & Co KG und sein/ihr Internet-Angebot: medikamio.com/ This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify.
Médicaments

Consultez ici notre vaste base de données de médicaments de A à Z, avec leurs effets et leurs ingrédients.

Substances

Toutes les substances actives avec leur application, leur composition chimique et les médicaments dans lesquels elles sont contenues.

Maladies

Causes, symptômes et options de traitement pour les maladies et blessures courantes.

Le contenu indiqué ne remplace pas la notice originale du médicament, notamment en ce qui concerne le dosage et l'effet des différents produits. Nous ne pouvons assumer aucune responsabilité quant à l'exactitude des données, car les données ont été en partie converties automatiquement. Un médecin doit toujours être consulté pour les diagnostics et autres questions de santé. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet ici.