Syndrome de Willebrand-Jürgens (syndrome de Von Willebrand)

Syndrome de Willebrand-Jürgens (syndrome de Von Willebrand)
Classification internationale (CIM) D68.-

Principes de base

Le syndrome de Willebrand-Jürgens (également appelé syndrome de Von Willebrand ou angiohémophilie) est le trouble congénital le plus courant de la coagulation sanguine, qui entraîne une tendance accrue aux saignements. On distingue plusieurs types de syndrome de Willebrand-Jürgens, qui ont en commun une déviation qualitative ou perturbatrice du facteur de Von Willebrand dans le sang. Le facteur Von Willebrand joue un rôle majeur dans la coagulation du sang. Dans de nombreux cas, les personnes touchées vivent sans aucune altération significative de leur santé et sans savoir qu'elles sont atteintes de la maladie.

Le syndrome de Willebrand-Jürgens est le trouble congénital de la coagulation le plus fréquent. On estime qu'environ 800 personnes sur 100 000 sont atteintes de la maladie, dont seulement 12 sur 100 000 présentent des symptômes significatifs. L'évolution sévère du syndrome de Willebrand-Jürgens est extrêmement rare, touchant moins de 0,3 personne sur 100 000 en moyenne. La maladie est transmise selon un mode autosomique dominant, mais les variantes graves de la maladie sont transmises selon un mode autosomique récessif. Les femmes et les hommes sont touchés par l'angiohémophilie à peu près aussi souvent.

Ce trouble de la coagulation du sang doit son nom au médecin finlandais Erik Adolf von Willebrand (1870-1949) et au médecin allemand Rudolf Jürgens (1898-1961).

Causes

La cause du syndrome de Willebrand-Jürgens est un trouble qualitatif ou quantitatif du facteur Von Willebrand dans le sang. Le facteur de Von Willebrand est une importante protéine de transport et de protection du facteur VIII de coagulation du sang. Une déficience du facteur de Von Willebrand provoque donc une perturbation de la coagulation normale du sang, ce qui entraîne des symptômes similaires à ceux de l'hémophilie A (déficience du facteur de coagulation VIII) et donc une tendance accrue aux saignements.

Outre les formes héréditaires de la maladie, il existe également des variantes acquises, mais elles sont extrêmement rares. Les formes acquises surviennent le plus souvent dans le cadre de certaines maladies auto-immunes (par exemple, le purpura de Schönlein-Henoch), de malformations des valves cardiaques (principalement en cas de sténose aortique) ou d'un traitement au valproate (médicament antiépileptique).

On distingue trois formes de syndrome de Willebrand-Jürgens héréditaire :

  • Type 1 : Dans cette forme, la personne atteinte présente une déficience quantitative du facteur de Von Willebrand dans le sang. Environ 60 à 80 % des cas sont classés dans le type 1. La plupart des personnes touchées ne souffrent que de symptômes légers, de sorte qu'une vie presque normale est possible. Cependant, les patients peuvent avoir tendance à saigner pendant des périodes plus longues que la moyenne et à saigner après des opérations, par exemple. Le type 1 est transmis de manière autosomique dominante.
  • Type 2 : les personnes atteintes souffrent d'un défaut qualitatif du facteur Von Willebrand. Environ 15 % de tous les cas de syndrome de Willebrand-Jürgens sont de type 2. On distingue cinq sous-types différents de type 2 (A, B, C, M, N). Le mode d'hérédité est autosomique-dominant.
  • Type 3 : Il s'agit de la variante la plus rare, mais aussi la plus grave du syndrome de Willebrand-Jürgens, dans lequel le facteur de Von Willebrand dans le sang est soit complètement absent, soit réduit à moins de cinq pour cent de sa concentration normale. Le mode d'hérédité du type 3 est autosomique récessif.

Symptômes

La présentation clinique diffère d'un patient à l'autre. Les symptômes suivants peuvent indiquer la présence du syndrome de Willebrand-Jürgens :

  • Augmentation de la tendance aux saignements
  • saignements de nez sévères et récurrents
  • saignement prolongé après des blessures mineures ou des interventions chirurgicales
  • Menstruations prolongées
  • Saignement dans les articulations
  • Tendance à développer de gros hématomes

Diagnostic

Un diagnostic fiable du syndrome de Willebrand-Jürgens ne peut être établi que par des tests de laboratoire. Étant donné que les examens standard pour les troubles de la coagulation sanguine, tels que la valeur rapide (INR) ou l'hémogramme, sont normaux dans presque tous les cas, l'activité du facteur VIII de la coagulation sanguine et l'antigène du facteur de Von Willebrand, entre autres, doivent être déterminés à l'aide de procédures d'examen spéciales.

Afin de distinguer les différents types de syndrome de Willebrand-Jürgens, des tests qualitatifs et quantitatifs du facteur Von Willebrand doivent être effectués. Certaines méthodes telles que l'ELISA, l'analyse multimère ou l'électrophorèse sont utilisées.

Ces examens permettent également de distinguer la maladie d'autres troubles de la coagulation sanguine tels que l'hémophilie A.

Thérapie

Comme le syndrome de Willebrand-Jürgens n'entraîne souvent que des symptômes légers, un traitement à long terme n'est généralement pas nécessaire. Cependant, les médicaments contenant de l'acide acétylsalicylique (comme l'aspirine) sont à éviter car ils inhibent la fonction plaquettaire, ce qui augmente temporairement la tendance aux saignements.

Les saignements menstruels excessifs peuvent être contrôlés par l'utilisation de contraceptifs hormonaux à forte teneur en progestatifs.

L'administration prophylactique de desmopressine est recommandée avant la chirurgie. La desmopressine provoque une augmentation de la concentration du facteur de Von Willebrand dans le sang jusqu'à cinq fois sa valeur initiale, ce qui peut réduire le risque de saignement.

Cependant, la desmopressine n'a aucun effet sur le syndrome de Willebrand-Jürgens de type 2B - les concentrés de facteurs sont utilisés dans ces cas.

Prévision

Étant donné que le syndrome de Willebrand-Jürgens est assez bénin dans la plupart des cas, la plupart des personnes touchées vivent sans restrictions de santé importantes et sans savoir qu'elles sont atteintes de la maladie. Dans les formes graves de la maladie, les personnes touchées doivent toutefois s'abstenir de tout effort physique extrême et de sports tels que la boxe, les sports d'hiver ou l'athlétisme.

Avant les opérations, l'administration de la substance active desmopressine permet de prévenir les saignements postopératoires excessifs.

Prévention

Le syndrome de Willebrand-Jürgens étant un trouble de la coagulation sanguine hérité génétiquement, la maladie ne peut être prévenue.

Principes rédactionnels

Toutes les informations utilisées pour le contenu proviennent de sources vérifiées (institutions reconnues, experts, études d'universités de renom). Nous attachons une grande importance aux qualifications des auteurs et à la base scientifique des informations. Cela garantit que nos recherches sont fondées sur des résultats scientifiques.

Danilo Glisic

Danilo Glisic
Auteur

Étudiant en biologie et en mathématiques, il se passionne pour la rédaction d'articles de magazine sur des sujets médicaux d'actualité. En raison de son affinité avec les chiffres, les données et les faits, il se concentre sur la description de résultats d'études cliniques pertinents.

Ton assistant personnel en matière de médicaments

afgis-Qualitätslogo mit Ablauf Jahr/Monat: Mit einem Klick auf das Logo öffnet sich ein neues Bildschirmfenster mit Informationen über Medikamio GmbH & Co KG und sein/ihr Internet-Angebot: medikamio.com/ This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify.
Médicaments

Consultez ici notre vaste base de données de médicaments de A à Z, avec leurs effets et leurs ingrédients.

Substances

Toutes les substances actives avec leur application, leur composition chimique et les médicaments dans lesquels elles sont contenues.

Maladies

Causes, symptômes et options de traitement pour les maladies et blessures courantes.

Le contenu indiqué ne remplace pas la notice originale du médicament, notamment en ce qui concerne le dosage et l'effet des différents produits. Nous ne pouvons assumer aucune responsabilité quant à l'exactitude des données, car les données ont été en partie converties automatiquement. Un médecin doit toujours être consulté pour les diagnostics et autres questions de santé. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet ici.