Auteure: NOVARTIS PHARMA


Longue information

Qu'est-ce que c'est et comment l'utiliser ?

Tofranil contient le principe actif imipramine et appartient à un groupe de médicaments que l?on nomme antidépresseurs tricycliques.

Tofranil est utilisé avant tout pour le traitement de différentes formes de dépressions chez l?adulte, c?est-à-dire pour améliorer les états d?abattement, de tristesse, d?affliction et d?apathie. Il dissipe en outre les états de panique et d?angoisse, exerce un effet calmant et influe favorablement sur les états douloureux chroniques ainsi que sur les troubles du sommeil.

Chez les enfants et les adolescents, Tofranil est utilisé dans les cas d?énurésie nocturne lorsque le médecin estime qu?aucun autre traitement n?est approprié.

Tofranil ne doit être utilisé que sur prescription du médecin.

Table des matières
Que devez-vous prendre en considération avant de l'utiliser ?
Comment l'utiliser ?
Quels sont les effets secondaires possibles ?
Comment le produit doit-il être stocké ?
Plus d'informations

Que devez-vous prendre en considération avant de l'utiliser ?

Il est important que vous, vos proches ou toute personne qui assure votre prise en charge, signaliez à votre médecin toute modification de votre humeur au cours du traitement par Tofranil.

Tofranil ne doit pas être pris si

vous avez déjà eu une réaction inhabituelle ou allergique à la substance active de Tofranil (imipramine), à un excipient de Tofranil ou à un autre antidépresseur tricyclique;

vous prenez déjà un antidépresseur qui appartient à la classe des inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO);

vous avez eu récemment un infarctus du myocarde ou si vous souffrez d?une maladie cardiaque grave.

Dans de tels cas, informez votre médecin avant de prendre Tofranil.

Dans certains cas, Tofranil vous est interdit ou bien vous ne devrez le prendre qu?après un examen médical approfondi. C?est pourquoi, il conviendra d?informer votre médecin si vous souffrez ou avez souffert des affections ou troubles suivants et si vous devez prendre des médicaments correspondants:

crises épileptiques,

troubles du rythme cardiaque,

autres maladies psychiques,

augmentation de la pression intraoculaire, glaucome,

maladies du foie ou des reins,

modifications de la formule sanguine,

intoxications, par ex. par des drogues,

troubles de la vidange de l?estomac,

difficultés à uriner ou hypertrophie de la prostate,

maladies de la glande thyroïde,

dépendance à l?alcool,

rétention de selles ou occlusion intestinale,

variations de l?humeur entre dépression et euphorie.


Les symptômes de dépression, en particulier le comportement suicidaire, peuvent s?aggraver pendant le traitement par Tofranil. Vous devez dans ce cas immédiatement prendre contact avec votre médecin.

Lorsque Tofranil est administré chez les enfants et les adolescents pour le traitement de l?énurésie nocturne, il faut être attentif à l?apparition de troubles du comportement. En effet, des données issues d?études cliniques font état d?une augmentation de la fréquence des troubles du comportement ? y compris d?un risque accru de pensées suicidaires, d?actes d?automutilation et de suicide ? chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes de moins de 25 ans souffrant de dépression ou d?autres maladies psychiatriques et traités par des antidépresseurs.

L?arrêt d?un traitement ne doit pas avoir lieu de manière brutale et se fera uniquement avec l?accord de votre médecin, en raison de la survenue possible de symptômes de sevrage.

Ce médicament peut affecter les réactions, l?aptitude à la conduite et l?aptitude à utiliser des outils ou des machines.

Sachant que Tofranil peut diminuer la tolérance à l?alcool, il est recommandé de renoncer à la consommation d?alcool pendant la durée du traitement.

Tofranil peut induire une somnolence, diminuer votre vigilance ou entraîner des troubles de la vision (vision floue). Si de tels effets se manifestent, vous devez renoncer à conduire un véhicule, à utiliser des machines ou à effectuer d?autres activités qui demandent toute votre attention. L?alcool peut davantage renforcer la sensation de fatigue.

Vous devez être attentif à une altération de votre capacité de réaction due au médicament, particulièrement au début du traitement.

Tofranil peut entraîner une sécheresse de la bouche, qui peut augmenter le risque de caries dentaires. Pendant un traitement à long terme, vous devrez faire contrôler régulièrement vos dents.

Si vous portez des lentilles de contact et si vous avez les yeux irrités, veuillez en informer votre médecin.

Avant chaque intervention chirurgicale ou avant tout traitement dentaire, vous devez informer le médecin ou le dentiste compétent que vous prenez Tofranil.

Tofranil peut augmenter la sensibilité de votre peau au soleil. Ne vous exposez pas directement aux rayons du soleil, portez des lunettes de soleil et protégez-vous en portant les vêtements adéquats.

Il est important que votre médecin suive régulièrement l?évolution du traitement, afin qu?il puisse ajuster la dose et réduire ainsi les effets indésirables du médicament. Il est possible qu?il vous fasse faire aussi des analyses de sang, qu?il contrôle votre tension artérielle et votre fonction cardiaque.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d?une autre maladie, vous êtes allergique ou vous prenez ou utilisez déjà d?autres médicaments en usage externe (même en automédication!).

Vous devez tout particulièrement informer votre médecin si vous prenez certains médicaments pour le traitement d?une dépression ou d?autres maladies psychiques (y compris ceux que vous avez obtenu sans ordonnance). Ces médicaments sont par exemple: fluoxétine, paroxétine, sertraline, citalopram, fluvoxamine, lithium et autres antidépresseurs tricycliques.

Vous devez également informer votre médecin si vous prenez des médicaments pour votre tension artérielle ou votre coeur, des calmants, des médicaments contre l?épilepsie (barbituriques, par ex.), des somnifères, des antalgiques puissants, des comprimés de terbinafine pour le traitement de mycoses de la peau, des cheveux ou des ongles, des anticoagulants, des médicaments contre l?asthme ou les allergies, des médicaments contre la maladie de Parkinson, des médicaments contre les troubles de la thyroïde, des médicaments contre l?hypersécrétion gastrique ou contre les ulcères d?estomac contenant le principe actif cimétidine, des contraceptifs oraux, des estrogènes ou du méthylphénidate.

Les dragées de Tofranil contiennent du sucrose (le sucrose est en partie transformé en fructose dans l?organisme) et du lactose. Si vous souffrez d?une intolérance à certains sucres, vous ne devez prendre les dragées de Tofranil qu?après consultation de votre médecin.


Informez votre médecin si vous êtes enceinte ou si vous allaitez. Vous ne pouvez prendre Tofranil pendant la grossesse que si votre médecin vous l?a expressément pres­crit.

Le principe actif de Tofranil passe dans le lait maternel. C?est pourquoi les mères sous Tofranil devraient renoncer à l?allaitement. Parlez-en à votre médecin.

Comment l'utiliser ?

Votre médecin détermine la dose qui convient le mieux à votre cas. Les indications posologiques suivantes figurent uniquement à titre indicatif. En cas de dépression et de troubles de l?humeur, la dose quotidienne d?entretien est généralement de 50 à 100 mg. Dans les cas de crises de panique, on commence généralement par 10 mg par jour et on augmente lentement la dose après quelques jours jusqu?à 75?150 mg par jour. Dans les états douloureux chroniques, la dose quotidienne se situe généralement entre 25 et 75 mg. Dans les cas d?énurésie nocturne chez les enfants (de plus de 6 ans) et les adolescents, la dose quotidienne se situe habituellement, selon l?âge, entre 20 et 75 mg.

Prenez Tofranil conformément aux instructions de votre médecin. Ne prenez pas plus de Tofranil que ce qui vous a été prescrit, n?en prenez pas plus longtemps, ni plus souvent que prévu.

Les dépressions et les états anxieux chroniques nécessitent un traitement à long terme. Ne modifiez pas et n?arrêtez pas le traitement sans en avoir parlé à votre médecin au préalable. Il est probable qu?il vous conseille d?arrêter le traitement par Tofranil progressivement et non de manière abrupte. Ceci permet d?éviter toute aggravation de votre état ainsi que le risque de voir apparaître des symptômes de sevrage comme des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales, une diarrhée, une insomnie, des maux de tête, une anxiété, une nervosité ou une sensation de malaise général.

Si vous oubliez de prendre une dose de Tofranil, prenez votre médicament dès que vous vous apercevez de votre oubli. Prenez la dose suivante à l?horaire initialement prévu. Mais, s?il est presque l?heure de la prise suivante, ne faites rien pour ne pas risquer de doubler la dose par deux prises trop rapprochées. Continuez de prendre votre médicament aux heures habituelles.

Si vous avez des questions, n?hésitez pas à contacter votre médecin.

Si le nombre de dragées que vous avez pris dépasse de beaucoup ce que le médecin vous a prescrit, présentez-vous immédiatement aux urgences de l?hôpital le plus proche ou chez votre médecin ou appelez l?hôpital ou votre médecin. En général, les symptômes suivants apparaissent en l?espace de quelques heures: somnolence prononcée; difficultés de concentration; rythme cardiaque plus rapide, plus lent ou irrégulier; agitation et excitation; perte de coordination musculaire ou rigidité musculaire; difficultés à respirer; convulsions; vomissements; fièvre.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l?efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels sont les effets secondaires possibles ?

La plupart des effets secondaires de Tofranil ne nécessitent généralement pas d?intervention médicale et disparaissent en cours de traitement, à mesure que votre organisme s?habitue au médicament. Consultez votre médecin si les effets indésirables durent plus longtemps ou vous incommodent vraiment.

L?utilisation de Tofranil peut provoquer les effets secondaires suivants:

Les effets indésirables les plus fréquents sont: étourdissements, fatigue, sécheresse de la bouche, vision trouble, maux de tête, tremblements, battements cardiaques irréguliers, accélération des battements du coeur, perte d?appétit, constipation, vomissements, troubles de la fonction du foie, nausées, vertiges, agitation, troubles de la sensibilité, diarrhée, bouffées de chaleur, sudation.

Tofranil peut accroître votre anxiété en début de traitement, mais cet effet se dissipe généralement en l?espace de deux semaines.

D?autres effets indésirables peuvent survenir, par ex. confusion, troubles du sommeil, prise de poids, troubles sexuels ou troubles de la vessie et éruption cutanée.

Consultez immédiatement votre médecin en cas d?apparition de l?un des effets indésirables suivants, car une intervention du médecin est peut-être nécessaire: jaunisse, réactions cutanées (démangeaisons ou rougeur), forte fièvre et maux de gorge, troubles de l?équilibre, douleurs oculaires, forts maux d?estomac, faiblesse ou rigidité musculaire, crampes musculaires, difficultés à uriner, gonflement des seins et écoulement de lait, battements de coeur rapides ou irréguliers (fortes palpitations), troubles de l?élocution, confusion ou délire, hallucinations, convulsions.

Chez les enfants et les adolescents souffrant de dépression ou d?autres maladies psychiatriques, il a été fait état d?une incidence accrue de troubles du comportement, y compris un risque accru de pensées suicidaires, d?actes d?automutilation et de suicide.

À l?arrêt de Tofranil, des symptômes de sevrage peuvent apparaître (voir «Comment utiliser Tofranil?»).

Si vous constatez d?autres effets indésirables non mentionnés ci-dessus, informez-en votre médecin ou votre pharmacien.

Comment le produit doit-il être stocké ?

Les médicaments doivent être tenus hors de portée des enfants.

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur l?emballage.

Conserver Tofranil à l?abri de l?humidité et ne pas le conserver au-dessus de 30 °C.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d?une information détaillée destinée aux professionnels.

Plus d'informations

1 dragée contient 10 mg ou 25 mg de chlorhydrate d?imipramine et des excipients.

Les cookies nous permettent de vous proposer nos services plus facilement. En utilisant nos services, vous nous donnez expressément votre accord pour exploiter ces cookies. OK