Auteure: JANSSEN-CILAG


Longue information

Qu'est-ce que c'est et comment l'utiliser ?

Trinovum est une préparation hormonale contraceptive («pilules»). Chaque comprimé contient deux hormones sexuelles féminines:

Le noréthistérone (hormone du corps jaune) et l?éthinylestradiol (oestrogène). Pris conformément aux prescriptions, le Trinovum inhibe la maturation de l?ovule fécondable dans les ovaires et empêche ainsi la mise en liberté de l?ovule.

Il augmente également la viscosité de la glaire cervicale, ce qui fait obstacle à la migration des spermatozoïdes dans l?utérus. Enfin, ce contraceptif a aussi la propriété de modifier la muqueuse utérine au point de rendre difficile, voire impossible la nidation de l?ovule fécondée.

Les contraceptifs hormonaux combinés peuvent aussi avoir des effets positifs autres que la contraception. Les règles peuvent être moins abondantes et durer moins longtemps, ce qui apporte une protection contre la carence en fer; les douleurs menstruelles sont moins importantes ou disparaissent entièrement et les cycles sont plus réguliers. D?autre part, les pilules «fortement dosées» contenant 50 µg ou plus d?éthinylestradiol diminuent la fréquence de certaines pathologies féminines graves telles que les pathologies mammaires bénignes, les kystes ovariens, les infections pelviennes et les grossesses ectopiques (au cours desquelles l?embryon se développe en dehors de l?utérus) pendant le traitement; la fréquence des cancers ovariens et de la muqueuse utérine diminue également pendant et après ce traitement. Ces bénéfices pourraient également s?observer sous les pilules faiblement dosées mais on ne dispose pas encore de preuves concluantes.

Trinovum ne doit être utilisé que sur prescription médicale.

Table des matières
Que devez-vous prendre en considération avant de l'utiliser ?
Comment l'utiliser ?
Quels sont les effets secondaires possibles ?
Comment le produit doit-il être stocké ?
Plus d'informations

Que devez-vous prendre en considération avant de l'utiliser ?

Avant la mise en route d?une contraception hormonale, votre médecin doit procéder à un interrogatoire minutieux concernant vos antécédents médicaux personnels et familiaux (les maladies antérieures que vous-même et les membres de votre famille ont présentées) ainsi qu?à un examen clinique global et gynécologique rigoureux. L?existence d?une grossesse doit être éliminée.

Au cours du traitement par Trinovum, une surveillance médicale régulière est recommandée, de façon semestrielle ou annuelle.

Il est également indispensable de consulter votre médecin avant de remplacer une autre technique de contraception par Trinovum (voir également la section intitulée «Comment utiliser Trinovum?/Remplacement d?une autre pilule par Trinovum»).

Les contraceptifs hormonaux n?apportent aucune protection contre le SIDA ni contre les maladies sexuellement transmissibles.

Il ne faut pas utiliser le Trinovum lors de:

hypersensibilité à l?un des constituants de Trinovum;

grossesse établie ou suspectée;

antécédents ou existence de troubles de la coagulation sanguine (thrombose, embolie) au niveau des jambes, des poumons ou des yeux par exemple;

antécédents d?infarctus du myocarde ou d?accident vasculaire cérébral ou existence d?une situation favorisant la survenue d?une thrombose (troubles transitoires de la coagulation sanguine, angine de poitrine);

hypertension artérielle sévère (160/100 mmHg ou plus);

diabète sévère ayant entraîné des complications au niveau des vaisseaux sanguins;

antécédents ou existence d?une maladie hépatique sévère s?accompagnant de résultats anormaux des examens biologiques concernant la fonction hépatique;

antécédents ou existence d?une tumeur hépatique;

saignement génital non diagnostiqué;

existence ou suspicion d?un cancer du sein ou de l?utérus sensible aux hormones sexuelles;

une certaine forme de migraine.


Il est indispensable d?informer votre médecin de la présence ou de la survenue antérieure des maladies suivantes (voir également la section intitulée «Influence de la coagulation sanguine, risque de maladie vasculaire»):

Diabète (diabète sucré), migraine, maladie cardiaque ou rénale grave, inflammation veineuse, varices, maladie intestinale inflammatoire chronique, jaunisse, calculs biliaires, porphyrie (une maladie métabolique), lupus érythémateux, otosclérose (surdité liée à une atteinte de l?oreille moyenne), chorée (danse de Saint-Guy), troubles du métabolisme des graisses, hypertension artérielle, troubles de la coagulation sanguine, certaines maladies sanguines (anémie falciforme), herpès au cours d?une grossesse antérieure.

Veuillez également informer votre médecin si un membre de votre famille a présenté un cancer du sein.

Dans de rares cas, le traitement peut entraîner l?apparition de taches brunâtres au niveau du visage (chloasma), notamment si ce phénomène a déjà été observé au cours d?une grossesse antérieure. Dans cette éventualité, il convient d?éviter l?exposition prolongée au soleil et aux rayons ultraviolets au cours du traitement par Trinovum.

Influence sur la coagulation sanguine, risque de maladie vasculaire

Le traitement par un contraceptif hormonal, y compris Trinovum, peut s?accompagner d?une discrète augmentation du risque de troubles de la coagulation (formation de caillots) au niveau des veines et des artères (maladies thromboemboliques veineuses et artérielles) qui peuvent entraîner des complications en partie sévères. La formation d?un caillot au niveau d?une veine peut aboutir à une thrombose veineuse ou à une embolie pulmonaire tandis qu?au niveau des artères, les caillots peuvent entraîner un accident vasculaire cérébral ou un infarctus du myocarde.

Tous les contraceptifs hormonaux s?accompagnent d?un risque de thrombose ou d?embolie mais ce risque est plus faible qu?au cours de la grossesse.

Des cas isolés de formation d?un caillot au niveau de l?oeil (thrombose rétinienne) ou d?autres organes ont été signalés. Néanmoins, aucune relation avec la prise de contraceptifs hormonaux n?a été prouvée.

Le risque de thrombose (formation d?un caillot) au niveau veineux ou artériel augmente dans les situations suivantes:

un âge plus élevé;

le tabagisme. Le risque de troubles de la coagulation au niveau du coeur ou du cerveau (infarctus du myocarde/accident vasculaire cérébral) augmente avec l?âge et la consommation de tabac. Il convient de ne pas fumer, notamment si vous êtes âgée de plus de 35 ans. Il est indispensable d?informer votre médecin de la quantité de tabac que vous consommez;

antécédents de thrombose veineuse, d?embolie pulmonaire, d?infarctus du myocarde ou d?accident vasculaire cérébral chez vos frères et soeurs ou vos parents;

surcharge pondérale importante (votre médecin vous donnera des précisions à ce sujet);

troubles du métabolisme des graisses;

hypertension artérielle;

certaines maladies cardiaques (maladies valvulaires, fibrillation auriculaire);

alitement ou immobilisation dans les suites d?un accident ou d?une intervention chirurgicale;

troubles de la coagulation sanguine.

Quand faut-il arrêter le traitement par Trinovum et consulter votre médecin?

Dans chacun des cas suivants:

existence ou suspicion d?une grossesse;

apparition de crises migraineuses ou de maux de tête particulièrement sévères ou augmentation de leur fréquence;

apparition brutale de troubles de la vue, de l?audition, de la parole ou d?autres troubles sensoriels;

douleurs et/ou augmentation de volume (oedème) au niveau d?une jambe;

apparition brutale d?une difficulté à respirer ou d?une toux de cause indéterminée;

apparition brutale d?une douleur au niveau de la poitrine, irradiant ou non au bras gauche;

apparition brutale d?un vertige, d?un collapsus s?accompagnant ou non de convulsions, d?une sensation de faiblesse, de troubles de la sensibilité ou de la coordination;

programmation d?une intervention chirurgicale (arrêt de Trinovum au moins 4 semaines avant l?intervention), alitement ou immobilisation dans les suites d?un accident ou d?une intervention chirurgicale (le traitement ne sera repris que 2 semaines après la récupération complète de la mobilité);

élévation importante de la pression artérielle (constatée au cours de plusieurs mesures);

apparition d?une jaunisse (inflammation du foie), de démangeaisons sur tout le corps;

apparition brutale de douleurs abdominales ou d?une augmentation de volume de l?abdomen.

Tumeurs

Le cancer du col utérin est plus fréquent chez les femmes qui ont pris un contraceptif hormonal de façon prolongée. Cette anomalie n?est pas imputable uniquement à la pilule car d?autres facteurs tels que le comportement sexuel (changement fréquent de partenaire par exemple) doivent être envisagés.

Par rapport aux femmes qui ne prennent pas la pilule, une discrète augmentation de la fréquence du cancer du sein a été constatée chez les femmes qui prennent ce traitement. Néanmoins, la différence entre les niveaux de risque dans ces deux groupes disparaît 10 ans après l?arrêt de la pilule. On ignore si cette différence est liée à la pilule. La surveillance médicale plus régulière des femmes qui prennent la pilule peut se traduire par un dépistage plus précoce du cancer du sein.

De rares cas de tumeurs hépatiques bénignes, et encore plus rarement de tumeurs hépatiques malignes, ont été observés après une utilisation à long terme lors de l?administration des principes actifs hormonaux qui entrent dans la composition de Trinovum; ces tumeurs peuvent entraîner une hémorragie interne imposant un arrêt du traitement. Il convient donc d?informer votre médecin de la survenue de douleurs abdominales hautes qui ne régressent pas spontanément dans de brefs délais.

Il convient de consulter votre médecin dans les situations suivantes:

Apparition de vomissements persistants (voir le paragraphe «Que faire en cas de vomissements/diarrhée?» dans la section intitulée «Comment utiliser Trinovum?»);

en cas de modification de votre état de santé;

apparition de saignements abondants ou persistants au cours du traitement;

si vous souhaitez reprendre la pilule après une interruption du traitement;

si vous souhaitez changer de technique de contraception;

apparition d?un nodule («boule») mammaire.

Effet sur l?aptitude à la conduite et l?utilisation de machines

On n?a pas constaté d?effets sur l?aptitude à conduire ni sur l?aptitude à utiliser des machines.

Interactions avec d?autres médicaments

Plusieurs médicaments peuvent compromettre l?efficacité contraceptive de Trinovum: divers médicaments antiépileptiques (barbituriques, phénytoïne, carbamazépine, oxcarbazépine, topiramate, felbamate, primidone), médicaments antituberculeux ou contre d?autres maladies infectieuses (comme par exemple ampicilline, tétracyclines, rifampicine, la griséofulvine utilisée au cours des infections par les champignons) certains médicaments contre le SIDA, le médicament Modafinil contre la narcolepsie (maladie avec accès de sommeil dans la journée), bosentan (un médicament contre l?hypertonie pulmonaire) ainsi que les préparations à base de millepertuis (voir ci-après).

Vous pouvez poursuivre le traitement par Trinovum en cas de traitement par l?un des médicaments ci-dessus pendant une courte durée. Néanmoins, pendant ce traitement et au cours des 7 jours après l?arrêt de celui-ci, vous devez utiliser en même temps que Trinovum une autre technique non hormonale de contraception, par exemple des préservatifs. En cas de traitement par la rifampicine, vous devez utiliser en même temps que Trinovum une autre technique non hormonale de contraception pendant 4 semaines après l?arrêt du traitement par la rifampicine. Si la durée du traitement complémentaire dépasse la durée prévue de la plaquette de Trinovum en cours, il convient de ne pas interrompre le traitement par Trinovum mais d?entamer immédiatement la plaquette suivante, c?est-à-dire sans observer l?interruption habituelle du traitement pendant 7 jours (voir la section intitulée «Comment utiliser Trinovum?»). Votre médecin vous donnera des instructions précises à ce sujet.

Au cours du traitement par Trinovum, il convient de ne pas prendre simultanément des préparations à base de millepertuis (Hypericum) contre la dépression car elles peuvent compromettre l?activité contraceptive de Trinovum. Dans cette situation, des saignements génitaux et des cas isolés de grossesse ont été signalés.

Si vous présentez un diabète, la prise de Trinovum ou de médicaments similaires peut modifier les doses nécessaires du traitement hypoglycémiant (y compris l?insuline).

Les contraceptifs hormonaux combinés peuvent diminuer la concentration plasmatique de lamotrigine, un médicament contre l?épilepsie, ce qui peut entraîner un moins bon contrôle des crises et nécessiter une adaptation des doses de l?antiépileptique. Comme il est possible que l?efficacité contraceptive puisse éventuellement être réduite chez certaines patientes qui prennent Trinovum en même temps que de la lamotrigine, votre médecin doit vous inciter à utiliser une deuxième méthode contraceptive non hormonale (p.ex. des préservatifs) ou une autre méthode contraceptive primaire non hormonale (p.ex. un stérilet). Par ailleurs, informez immédiatement votre médecin de toute modification de vos règles.

Votre médecin déterminera si vous pouvez prendre un contraceptif hormonal. De même, lorsque votre médecin ou votre dentiste vous prescrit une ordonnance, il convient de l?informer du traitement actuel par Trinovum.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d?autres maladies, si vous êtes allergique ou si vous prenez déjà d?autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication!).


Trinovum ne doit pas être employé pendant la grossesse ou lorsqu?une grossesse est soupçonnée. Trinovum ne devrait pas être pris non plus pendant l?allaitement parce qu?il peut altérer la qualité et la quantité du lait maternel.

Comment l'utiliser ?

Une plaquette de Trinovum contient 21 comprimés: 7 blancs, 7 roses et 7 oranges. Pour pouvoir se souvenir de la date de la prise du comprimé, on peut marquer le jour de la semaine qui est indiqué sur le dos de la plaquette en le perforant à l?aide d?un crayon ou d?un objet pointu. Les comprimés doivent être pris aux jours indiqués à la même heure de la journée. Prenez un comprimé blanc pendant les 7 premiers jours, pour les 7 jours suivants un comprimé rose et pour les 7 derniers jours un comprimé orange. Les comprimés doivent être avalés sans croquer avec un peu d?eau.

Ne changer pas le dosage prescrit de votre propre chef. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien en cas d?incertitude.

Prise de la première plaquette de Trinovum

Si vous ne prenez pas actuellement de pilule contraceptive

1) Attendre le début des règles suivantes. Au premier jour des règles, prendre le premier comprimé blanc de Trinovum (No 1) et marquez le jour de la semaine où vous commencez à prendre le médicament. Prendre ensuite un comprimé par jour. Prenez d?abord tous les blancs et ensuite tous les roses et finalement tous les oranges dans l?ordre indiqué par le sens de la flèche jusqu?à l?épuisement de la plaquette, c?est-à-dire pendant 21 jours au total.

2) Si vous entamez une plaquette au cours des 5 premiers jours des règles, le premier jour du traitement doit être compté à partir du premier jour des règles. Prendre le premier comprimé au jour 2?5 indépendamment de l?arrêt ou de la persistance des règles. Poursuivre le traitement dans l?ordre indiqué par le sens de la flèche (voir le paragraphe 1 ci-dessus) jusqu?à l?épuisement de la plaquette. Néanmoins, il est indispensable d?utiliser en même temps une méthode mécanique ou chimique de contraception au cours des 7 premiers jours de la prise de Trinovum, ne pas utiliser la méthode Knaus-Ogino ni la mesure de la température corporelle.

3) Si les règles ont commencé depuis plus de 5 jours, il convient d?attendre les règles suivantes pour commencer la prise de Trinovum.

Remplacement d?une autre contraception hormonale par Trinovum

Une telle modification ne doit être entreprise que sur avis médical.

1) Remplacement par Trinovum d?un contraceptif oestroprogestatif administré pendant 21 ou 22 jours

Finir la plaquette de comprimés du traitement en cours. Prendre le premier comprimé de Trinovum après les 6 ou 7 jours d?interruption habituelle du traitement. Vous pouvez cependant prendre le premier comprimé de Trinovum immédiatement après l?épuisement de l?ancienne plaquette (le lendemain).

Respecter les instructions concernant la prise de Trinovum (voir ci-dessus la section intitulée «Prise de la première plaquette de Trinovum» N° 1). Il n?y a pas lieu de faire appel à des mesures complémentaires de contraception. Si pendant la prise du dernier comprimé du médicament précédent et le début de la prise de Trinovum plus de 7 jours se sont écoulés, vous devez toutefois prendre des mesures contraceptives supplémentaires pendant les 7 premiers jours de la prise de Trinovum. Si vous avez eu des relations sexuelles dans l?intervalle, l?éventualité d?une grossesse doit être exclue.

2) Remplacement par Trinovum d?un contraceptif oestroprogestatif administré pendant 28 jours (21 à 24 comprimés actifs et 4 à 7 comprimés sans principe actif)

Après la prise du dernier comprimé actif de l?ancienne plaquette (après 21 à 24 jours), prendre dès le lendemain le premier comprimé de Trinovum, sans intervalle d?interruption. Vous pouvez également attendre le début des règles suivantes et prendre le premier comprimé de Trinovum le lendemain de la prise du dernier comprimé sans principe actif.

Veuillez respecter les instructions concernant la prise de Trinovum (voir ci-dessus la section intitulée «Prise de la première plaquette de Trinovum»). Il n?y a pas lieu de faire appel à des mesures complémentaires de contraception.

Si pendant la prise du dernier comprimé du médicament précédent et le début de la prise de Trinovum plus de 7 jours se sont écoulés, vous devez toutefois prendre des mesures contraceptives supplémentaires pendant les 7 premiers jours de la prise de Trinovum. Si vous avez eu des relations sexuelles dans l?intervalle, l?éventualité d?une grossesse doit être exclue.

3) Remplacement par Trinovum d?un contraceptif progestatif pur (minipilule)

Le relais par Trinovum peut avoir lieu à tout moment. Néanmoins, il convient d?utiliser en même temps une autre technique de contraception au cours des 7 premiers jours du traitement par Trinovum.

Respecter les instructions concernant la prise de Trinovum (voir ci-dessus la section intitulée «Prise de la première plaquette de Trinovum» N° 1).

4) Remplacement par Trinovum d?un traitement contraceptif injectable ou en implant ou par un dispositif intra-utérin libérant un progestatif

Le traitement par Trinovum sera commencé à la date prévue de l?injection suivante ou à la date d?extraction de l?implant ou du dispositif intra-utérin. Il convient d?utiliser une technique non hormonale de contraception au cours des 7 premiers jours du traitement par Trinovum.

Mise en route du traitement après un accouchement ou une interruption de grossesse après le premier trimestre de gestation

Dans les suites d?une interruption de grossesse après le premier trimestre ou après la délivrance, le traitement par Trinovum ne doit pas être débuté avant le 21?28ème jour et il n?y a pas lieu de prendre d?autres mesures de contraception. Si le traitement est entrepris plus de 28 jours après l?accouchement, il convient d?utiliser parallèlement une technique non hormonale de contraception pendant les 7 premiers jours d?administration de Trinovum. Si des relations sexuelles ont eu lieu avant ce délai, il convient d?éliminer une grossesse ou d?attendre l?apparition des règles suivantes avant la mise en route du traitement par Trinovum. Veuillez ne pas allaiter si vous prenez Trinovum (voir également la section «Trinovum peut-il être pris pendant la grossesse ou l?allaitement?»).

Mise en route du traitement après une fausse couche ou une interruption de grossesse au cours du premier trimestre

Le traitement par Trinovum peut être mis en route immédiatement et il n?y a pas lieu de prendre d?autres mesures de contraception.

Prise des plaquettes suivantes

Après avoir terminé la première plaquette de Trinovum, ne prendre aucun comprimé au cours des 7 jours suivants. Au cours de cette phase d?interruption du traitement, les règles apparaissent généralement au deuxième ou au troisième jour après la prise du dernier comprimé. Après 7 jours d?interruption du traitement, reprendre celui-ci en entamant la plaquette suivante au huitième jour. Prendre les comprimés des autres plaquettes suivantes exactement de la même manière que la première plaquette dans l?ordre indiqué par le sens de la flèche (voir «Prise de la première plaquette de Trinovum»). Même en l?absence d?arrêt total des règles au bout des 7 jours d?interruption du traitement, il convient d?entamer la plaquette suivante au huitième jour. Chaque période de 21 jours de prise des comprimés doit être suivie d?un arrêt des prises pendant 7 jours car si vous avez suivi les instructions correctement, la contraception reste efficace pendant l?interruption du traitement.

Grâce à la présentation en plaquettes de 21 comprimés, le premier et le dernier jour de prise du comprimé de Trinovum tombent toujours au même jour de la semaine, ce qui permet de respecter rigoureusement le mode d?administration du traitement.

Que faire en cas d?oubli de la prise d?un ou de plusieurs comprimé?

Si vous vous apercevez de l?omission d?une prise dans un délai de 12 heures après l?horaire habituel, l?activité contraceptive reste efficace. Il convient de prendre immédiatement le comprimé omis et de poursuivre le traitement aux horaires habituels les jours suivants.

Si vous vous apercevez de l?omission d?une prise après un délai de 12 heures après l?horaire habituel, l?efficacité de la contraception peut être compromise. Le risque d?inefficacité augmente avec le nombre de comprimés omis. Ce risque est particulièrement élevé lorsque l?omission a eu lieu au début ou à la fin d?une plaquette. Dans cette situation, il convient de suivre les instructions suivantes:

Si vous avez omis de prendre plusieurs comprimés d?une plaquette

Veuillez consulter votre médecin.

Si vous avez omis de prendre un comprimé au cours de la première semaine d?administration d?une plaquette

Prendre immédiatement le comprimé omis dès que l?omission a été reconnue même s?il faut pour cela prendre deux comprimés le même jour et poursuivre le traitement comme d?habitude les jours suivants.

Cette situation impose d?utiliser une technique non hormonale de contraception au cours des 7 jours suivants (ne pas utiliser la méthode du calendrier Knaus-Ogino ou par mesure de la température corporelle). Il existe un risque de grossesse en cas de relation sexuelle au cours de la semaine qui a précédé l?omission du comprimé et il convient de consulter votre médecin.

Omission d?un comprimé au cours de la deuxième semaine d?administration d?une plaquette

Prendre immédiatement le comprimé omis dès que l?omission a été reconnue même s?il faut pour cela prendre deux comprimés le même jour et poursuivre le traitement comme d?habitude les jours suivants.

L?efficacité contraceptive de la pilule n?est pas compromise si vous avez pris le traitement régulièrement au cours des 7 jours précédents. Il n?y a pas lieu de faire appel à des techniques non hormonales de contraception. Si vous n?avez pas pris le traitement régulièrement au cours des 7 jours précédents, il convient d?utiliser une technique non hormonale de contraception pendant les 7 jours après l?omission en évitant la méthode du calendrier Knaus-Ogino et par mesure de la température corporelle.

Omission d?un comprimé au cours de la troisième semaine d?administration du traitement

Si vous avez pris le traitement par Trinovum de façon régulière au cours des 7 jours avant l?omission, deux solutions qui n?imposent pas de mesure de contraception complémentaire sont envisageables. Autrement, il faut suivre la première des deux possibilités et utiliser ensuite, en plus, pendant les 7 jours suivants, une méthode de contraception non-hormonale (à l?exception de la méthode du calendrier Knaus-Ogino et de la mesure de la température corporelle).

Prendre immédiatement le comprimé omis dès que l?omission a été reconnue même s?il faut pour cela prendre deux comprimés le même jour et poursuivre le traitement comme d?habitude les jours suivants. Prendre immédiatement le premier comprimé de la plaquette suivante dès que la plaquette en cours a été épuisée, c?est-à-dire sans l?interruption habituelle du traitement pendant 7 jours. Dans cette éventualité, il n?y aura pas d?hémorragie de privation mais des saignements irréguliers ou un spotting peuvent apparaître au cours de la prise de la deuxième plaquette.

Autre solution: arrêter le traitement à la date d?oubli du comprimé. Après un arrêt du traitement pendant 7 jours (y compris la date d?oubli de la dernière prise), entamer immédiatement la plaquette suivante. Cette solution permet de reprendre le traitement contraceptif au même jour de la semaine qu?auparavant.

En cas d?omission de la prise de comprimés de Trinovum et d?absence de règles pendant la phase suivante d?interruption du traitement, l?éventualité d?une grossesse doit être envisagée. Dans ce cas, il convient de consulter votre médecin avant d?entamer la plaquette suivante.

Si vous envisagez de démarrer une grossesse

Si vous souhaitez démarrer une grossesse, il suffit d?arrêter le traitement par Trinovum. En règle générale, la fécondité est restaurée immédiatement.

Que faire en cas de vomissements/diarrhée?

En cas de vomissements ou de forte diarrhée dans un délai de 3?4 heures après la prise d?un comprimé, une diminution de l?absorption du comprimé par l?organisme peut apparaître et entraîner ainsi une diminution de l?activité contraceptive. Dans cette situation, il convient d?observer les mêmes règles qu?en cas d?oubli d?un comprimé. Il faut donc disposer d?une plaquette de réserve pour prendre le comprimé à remplacer (prendre la même couleur de comprimé que pour la semaine correspondante). En cas de persistance des dérangements d?intestin et d?estomac, il faut utiliser des mesures complémentaires de contraception et de consulter votre médecin.

Si vous souhaitez retarder les règles

Vous pouvez retarder la survenue des règles en omettant l?intervalle de suspension du traitement, c?est-à-dire en entamant immédiatement la plaquette suivante dès l?épuisement de la plaquette en cours. Vous pouvez continuer le traitement jusqu?à la fin de la deuxième plaquette. Afin de déclencher la reprise des règles, il convient d?arrêter la prise des pilules de Trinovum. Des saignements génitaux intermittents ou un spotting peuvent apparaître au cours de la prise de la deuxième plaquette. Ultérieurement, entamer la plaquette suivante après les 7 jours d?arrêt habituel du traitement.

Si vous souhaitez changer le jour d?apparition des premières règles au cours de la semaine

Si les comprimés de Trinovum ont été pris conformément aux instructions, les règles surviennent habituellement toutes les 4 semaines au même jour de la semaine. Si vous souhaitez changer le jour d?apparition des règles au cours de la semaine, il convient de raccourcir (ne jamais allonger) la durée de suspension du traitement.

A titre d?exemple, si les règles apparaissent habituellement le vendredi et vous souhaitez qu?elles commencent le mardi (3 jours plus tôt), il convient de prendre le premier comprimé de la plaquette suivante 3 jours plus tôt. Une absence des règles suivantes peut apparaître si la modification de l?intervalle est trop courte (inférieure ou égale à 3 jours par exemple). Néanmoins, un spotting ou des saignements génitaux peuvent apparaître au cours de la prise de la plaquette suivante.

Saignements génitaux au cours de la prise de Trinovum

Pendant les premiers mois du traitement, votre organisme s?ajuste à l?administration de Trinovum de sorte que des saignements peuvent apparaître en dehors des règles périodiques. Ces saignements, appelés hémorragies de privation, peuvent être minimes (spotting) ou un peu plus abondants, comme si les règles étaient minimes. Il ne faut absolument pas arrêter le traitement par Trinovum! Le saignement disparaît généralement dans un délai d?un à deux jours. Il n?est pas grave et ne vous nuit pas. La survenue de tels saignements ne veut pas dire que le traitement n?est pas adapté à votre cas ou que l?efficacité contraceptive est compromise. Il s?agit simplement d?une adaptation de votre organisme à ce traitement.

Si toutefois le saignement est fort, dure longtemps ou se manifeste pendant plusieurs cycles successifs, veuillez alors consulter votre médecin.

Conduite à tenir en cas d?absence de règles

L?hémorragie de privation peut ne pas apparaître au cours de l?intervalle d?arrêt du traitement contraceptif.

Dans cette éventualité et si vous avez pris les comprimés correctement sans interruption, vomissements et sans prise d?un autre médicament, la probabilité de survenue d?une grossesse est très faible. Il faut poursuivre le traitement par Trinovum.

Si les règles n?apparaissent pas au cours de deux cycles consécutifs, l?éventualité d?une grossesse doit être envisagée. Il convient alors de consulter immédiatement votre médecin et de ne pas poursuivre le traitement par Trinovum jusqu?à l?élimination d?un diagnostic de grossesse.

Quels sont les effets secondaires possibles ?

Les effets indésirables suivants peuvent se manifester lors de l?utilisation de Trinovum:

Très fréquents: maux de tête (12%).

Fréquents: rétention de liquides dans le corps, maux de tête forts, dépression, crampes abdominales, ballonnements, acné, tension dans les seins.

Occasionnels: modification du poids corporel (grossir ou maigrir), modification de l?appétit, migraine, fluctuations de l`humeur, mauvaise tolérance aux lentilles de contact, nausée, vomissements, chloasma (taches brunes-jaunâtres sensibles à la lumière, bien délimitées et de forme irrégulière, apparaissant sur le visage, surtout au front, sur les joues et le menton), chute de cheveux, exanthème, augmentation de la pilosité corporelle, douleurs dans les seins, influence sur la libido, infections vaginales (par ex. par des champignons), absence de règles.

Les effets secondaires suivants ont été mis en rapport avec les contraceptifs hormonaux

Modification de la courbure de la cornée (augmentation), cataracte, déficience du nerf oculaire (lésions neuro-oculaires), rétention biliaire, fermeture de la veine hépatique (syndrome de Budd Chiari), peau grasse (séborrhée), augmentation de la pilosité corporelle, taches pigmentaires, urticaire, gonflements de la peau ou des muqueuses (angio-oedèmes), troubles de la fonction rénale, modification des règles, augmentation de taille des tumeurs non cancéreuses de l?utérus, écoulement vaginal, stérilité temporaire après l?arrêt de Trinovum, syndrome prémenstruel.

Les réactions graves à la prise de la pilule et les symptômes qui y sont liés sont décrits à la rubrique «Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Trinovum?»/aux paragraphes «Influence sur la coagulation sanguine, risque de maladie vasculaire», «Quand faut-il arrêter le traitement par Trinovum et consulter votre médecin?» et «Tumeurs». Veuillez lire ces paragraphes et demander l?avis de votre médecin sans attendre si vous croyez que quelque chose vous concerne.

Si vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas décrits ici, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

Comment le produit doit-il être stocké ?

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Conserver les comprimés de Trinovum à une température située entre 15 et 25 °C et hors de portée des enfants.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d?une information détaillée destinée aux représentants des professions médicales.

Plus d'informations

Chaque emballage mensuel contient 21 comprimés:

7 comprimés blancs dosés à 0,5 mg de noréthistérone, 0,035 mg d?éthinylestradiol ainsi que des excipients.

7 comprimés rose dosés à 0,75 mg de noréthistérone, 0,035 mg d?éthinylestradiol ainsi que des excipients.

7 comprimés orange dosés à 1,0 mg de noréthistérone, 0,035 mg d?éthinylestradiol ainsi que des excipients.

Les cookies nous permettent de vous proposer nos services plus facilement. En utilisant nos services, vous nous donnez expressément votre accord pour exploiter ces cookies. OK