Lariam®

Fabricant: Roche

Substance(s)
Méfloquine
Narcotique
Non
admission Suisse
Groupe pharmacologique Antipaludiques

Tout savoir

Titulaire de l'autorisation

Roche

Qu'est-ce que c'est et comment l'utiliser ?

Lariam ne doit être utilisé que sur prescription du médecin.

Lariam est un médicament destiné à la prévention (prophylaxie) et au traitement du paludisme. Cette maladie infectieuse est largement répandue dans les régions tropicales et subtropicales d?Afrique, d?Amérique latine et d?Asie, ainsi que dans certains pays du Pacifique.

Il existe diverses formes de paludisme, dues à des agents différents. La forme la plus dangereuse est la fièvre tierce maligne (ou «malaria tropica»).

Pour chaque forme de paludisme, la contamination a lieu par un moustique (anophèle) qui, en piquant les personnes en bonne santé, leur transmet les parasites du paludisme (plasmodies). Une semaine au plus tôt après la piqûre de moustique, la fièvre, les frissons, les maux de tête, les douleurs dans les membres, parfois aussi une diarrhée ou des vomissements, font leur apparition. Ces symptômes peuvent facilement être confondus avec ceux d?une grippe. Mais, s?il s?agit de la forme dangereuse du paludisme (à P. falciparum) et si celle-ci n?est pas traitée à temps, la maladie peut entraîner, quelques heures à quelques jours après la survenue des premiers symptômes, de graves lésions des organes, une perte de conscience et, finalement, la mort. Les formes moins dangereuses du paludisme, qui ne mettent pas la vie en danger, peuvent encore apparaître plusieurs mois, voire plusieurs années après le séjour dans la région contaminée.

Il n?existe pas encore de vaccin contre le paludisme, mais divers produits (notamment Lariam) permettent de prévenir et de traiter la maladie.

Le principe actif de Lariam tue les parasites présents dans le sang.

Indiquez votre destination ainsi que la durée de votre séjour à votre médecin; il vous prescrira Lariam à titre préventif ou en tant que médicament de réserve à prendre en cas d?urgence si vous avez contracté la maladie.

Que devez-vous prendre en considération avant de l'utiliser ?

La meilleure protection contre le paludisme consiste à éviter les piqûres de moustique. Les moustiques (anophèles) piquent surtout de la tombée de la nuit jusqu?au lever du jour. En conséquence, respectez scrupuleusement les recommandations suivantes:

portez pendant tout ce temps des vêtements couvrant si possible tout votre corps;

appliquez sur vos vêtements ainsi que sur les parties non couvertes de votre peau des produits contre les piqûres de moustique;

utilisez, dans les chambres qui ne sont pas protégées des moustiques, une moustiquaire intacte, soigneusement rentrée sous le matelas. Les sprays contre les moustiques, les spirales ainsi que les appareils électriques et électroniques qui éloignent les moustiques peuvent aussi être très utiles.

N?oubliez pas que Lariam n?agit pas systématiquement contre tous les agents du paludisme ni dans toutes les régions où sévit cette maladie. Afin d?éviter des complications qui pourraient être dues à la prise d?un antipaludéen non approprié ou ne présentant pas le dosage adéquat, vous ne devez pas prendre Lariam (même lors d?autres voyages dans une région impaludée) sans avoir préalablement consulté votre médecin ou votre pharmacien.

Si vous souffrez ou avez souffert d?épilepsie ou de convulsions, de troubles de l?humeur (dépression, anxiété), de schizophrénie ou d?autres maladies psychiatriques, vous ne devez pas prendre Lariam au titre de la prévention du paludisme.

Vous ne devez pas non plus utiliser Lariam si vous savez que vous réagissez de manière hypersensible à son principe actif (méfloquine), à l?un de ses autres composants ou encore à la quinine et à la quinidine, substances semblables à la méfloquine.

En raison du risque de crise cardiaque, vous ne devez pas prendre d?halofantrine (autre antipaludéen) si vous prenez déjà Lariam (méfloquine) ou si vous en avez pris récemment.

A cause de l?interaction entre Lariam et l?extrait d?Hype­ricum, et de l?éventuelle perte d?efficacité de Lariam qui en résulte, Lariam ne doit pas être pris en même temps que des produits contenant un extrait d?Hypericum (extraits de millepertuis).

Ce phénomène peut aussi se produire lors de l?administration simultanée de Lariam et de rifampicine. L?utilisation simultanée de Lariam et de rifampicine doit être réservée aux cas d?urgence.

Lariam ne doit pas être administré aux enfants d?un poids corporel inférieur à 5 kg. La prophylaxie du paludisme n?en est pas moins très importante chez l?enfant et elle doit déjà débuter chez le nourrisson. Demandez éventuellement à votre médecin quelles sont les mesures qu?il convient de prendre.


Si vous souffrez d?une maladie du foie ou de troubles du rythme cardiaque, c?est à votre médecin de décider si vous pouvez prendre Lariam à titre préventif.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez de ces affections ou d?autres maladies, vous êtes allergique ou vous prenez déjà d?autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication!).

Cela concerne en particulier les médicaments pour le coeur ou la circulation sanguine, ceux qui font baisser le taux de sucre dans le sang ainsi que les produits qui «fluidifient le sang» (anticoagulants). La prudence est également de rigueur lors de la prise de médicaments contre les allergies ou le rhume des foins de kétoconazole ou de rifampicine. Lariam ne doit pas être pris en même temps que de la quinine, de la quinidine, de la chloroquine ou de l?halofantrine.

Il ne faut pas se faire vacciner contre la fièvre typhoïde pendant que l?on prend Lariam.

Ce médicament peut affecter les réflexes, l?aptitude à la conduite et l?aptitude à utiliser des outils ou des machines. La prudence est tout particulièrement de rigueur lors d?activités requérant une pleine capacité d?attention ainsi qu?une fine coordination des mouvements, ou encore lors de plongée sous-marine, car des étourdissements, des sensations de vertige et des troubles de l?équilibre peuvent survenir pendant le traitement ainsi que plusieurs semaines ou mois après la dernière prise du médicament.

Si vous présentez des signes de troubles psychiatriques tels que brusque état anxieux, dépression, agitation ou confusion mentale pendant la prophylaxie par Lariam, vous devez arrêter de prendre le médicament et consulter un médecin, car de tels signes pourraient annoncer un symptôme plus grave.


Pendant la grossesse, le paludisme est particulièrement dangereux pour la mère ainsi que pour l?enfant à venir. Si vous êtes enceinte, il vaut donc mieux que vous renonciez à vous rendre dans des régions contaminées. Si cela n?est pas possible, vous devez absolument vous protéger contre le paludisme. Parlez donc de tous vos projets de voyage à votre médecin. Il vous dira quelle est la protection qui vous convient le mieux. Pendant la grossesse, Lariam ne peut être pris que sur instruction formelle d?un médecin.

Si vous êtes en âge d?avoir des enfants, vous devez adopter des mesures de contraception aussi longtemps que vous prenez Lariam ainsi que pendant les trois mois suivant la prise de la dernière dose.

Le principe actif de Lariam passe en petites quantités dans le lait maternel. Ces quantités ne suffisent toutefois pas à protéger votre bébé du paludisme.

Lariam ne doit pas être pris pendant la période d?allaitement. Si la prise de Lariam est absolument nécessaire, il faut arrêter d?allaiter.

Comment l'utiliser ?

Selon les cas, Lariam est utilisé pour prévenir (prophylaxie) ou pour traiter le paludisme, voire en tant que médicament d?urgence (réserve) quand aucune assistance médicale n?est immédiatement disponible. Prenez Lariam en respectant strictement les directives de votre médecin.

Ne changez pas de votre propre chef la dose prescrite. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l?efficacité du médicament est trop faible ou, au contraire, trop forte.

La méfloquine, principe actif de Lariam, a un goût amer et légèrement piquant. Vous devez donc prendre les comprimés de Lariam sans les croquer, de préférence après un repas ? jamais à jeun ? avec au moins un verre d?eau ou une autre boisson non alcoolique. Si vous devez administrer le produit à des petits enfants ou à des personnes ayant des difficultés à avaler, vous pouvez écraser les comprimés et les dissoudre dans de l?eau ou du lait, par exemple.

Si vous vomissez moins de 30 minutes après avoir pris Lariam, vous devez prendre une deuxième dose complète. Si le vomissement intervient 30 à 60 minutes après la prise, vous devez prendre une demi-dose à titre supplémentaire.

Prévention du paludisme par Lariam

A titre préventif, Lariam se prend une fois par semaine. En général, il faut commencer à prendre le médicament une semaine avant l?arrivée dans la région contaminée.

Si cela n?est pas possible, le médecin vous prescrira, pour commencer, une «dose de charge». Vous prendrez la dose suivante le jour de votre arrivée dans la zone contaminée et continuerez de prendre la dose prescrite (1 comprimé, par exemple) une fois par semaine, toujours le même jour.

Si vous prenez Lariam pour la première fois ou si vous prenez aussi d?autres médicaments, vous devriez commencer la prophylaxie 3 semaines avant le départ en voyage, pour être sûr que Lariam ou la prise simultanée des médicaments sont bien tolérés.

Afin de réduire le risque de paludisme après avoir quitté la zone d?endémie, la prise hebdomadaire du produit doit être poursuivie pendant 4 semaines supplémentaires.

La dose hebdomadaire recommandée de Lariam pour la prévention du paludisme est fonction du poids corporel:

5?10 kg                          1/8 comprimé       
10?20 kg                         1/4 comprimé       
20?30 kg                         1/2 comprimé       
30?45 kg                         3/4 comprimé       
>45 kg                           1 comprimé         

Chez l?enfant pesant moins de 5 kg, l?utilisation de Lariam au titre de la prévention du paludisme n?est pas recommandée pour l?instant.

Le nombre de prises (doses), l?intervalle entre les doses et la durée de la prophylaxie sont identiques chez l?enfant et l?adulte. Si vous oubliez de prendre le médicament, prenez la dose manquante dès que vous constatez votre oubli, puis continuez comme avant.

Si vous contractez le paludisme bien qu?ayant pris correctement Lariam, c?est au médecin de décider quel traitement utiliser.

Traitement du paludisme par Lariam

Si vous souffrez du paludisme pendant ou après un voyage dans une région contaminée, le médecin vous prescrira Lariam de la façon suivante:

Adultes et enfants de plus de 45 kg de poids corporel: prendre d?abord 3 comprimés en une seule fois, puis prendre 2 autres comprimés six à huit heures plus tard. Si vous pesez plus de 60 kg, prenez de nouveau 1 comprimé six à huit heures après la deuxième dose.

Il est recommandé, même pour des doses totales peu élevées correspondant à un moindre poids corporel, de prendre le médicament en deux ou trois fois, à intervalle de 6?8 heures.

La dose recommandée de Lariam pour le traitement du paludisme est fonction du poids corporel:

5?10 kg            ½?1 comprimé                     
10?20 kg           1?2 comprimés                    
20?30 kg           2?3 comprimés      2 ou 2 + 1    
30?45 kg           3?4 comprimés      2 + 1 ou 2 + 2
45?60 kg           5 comprimés        3 + 2         
>60 kg             6 comprimés        3 + 2 + 1     

* «+» signifie 6?8 heures après la dose précédente.

Si le traitement par Lariam n?entraîne pas d?amélioration en l?espace de 48 à 72 heures, il convient d?envisager un autre traitement, d?un commun accord avec le médecin.

Traitement d?urgence (réserve)

Le médecin peut vous prescrire Lariam non seulement à titre préventif, mais aussi en tant que médicament de réserve à prendre en cas d?urgence. Un tel cas peut se présenter si vous contractez la maladie pour n?avoir pas pris de médicament à titre préventif, ou bien qu?en ayant pris un autre, dans une région à risque relativement faible de paludisme. Si vous présentez, au plus tôt une semaine après une piqûre avérée ou supposée de moustique, les symptômes d?un paludisme aigu, tels que fièvre soudaine, frissons et éventuellement maux de tête et douleurs dans les membres, et si vous ne pouvez joindre de médecin au cours des 24 heures suivantes, il convient que vous procédiez, par exemple, de la manière suivante: si vous pesez plus de 45 kg, prenez 3 comprimés de Lariam en une fois. S?il ne vous est pas possible de voir un médecin au cours des 24 heures suivantes, reprenez 2 comprimés 6 à 8 heures après la première prise. Si vous pesez plus de 60 kg, prenez 1 comprimé supplémentaire 6 à 8 heures plus tard. Si vous pesez moins de 45 kg, le médecin vous aura prescrit une dose plus faible.

Après avoir traité vous-même un paludisme supposé, vous devez consulter un médecin à la première occasion, même si vous vous sentez complètement rétabli(e).

Quels sont les effets secondaires possibles ?

Lorsque Lariam est pris pour traiter un paludisme, des effets indésirables peuvent survenir plus fréquemment et avec une plus grande intensité que lorsqu?il est pris à titre préventif.

Lors du traitement d?un paludisme aigu, il peut être éventuellement difficile de déterminer si l?on se trouve en présence de symptômes du paludisme ou d?effets indésirables de Lariam.

La prise de Lariam peut provoquer les effets indésirables suivants: nausées, vomissements, perte d?appétit, troubles alimentaires, selles molles ou diarrhée, douleurs abdominales, vertiges, troubles de l?équilibre, maux de tête, fatigue, troubles du sommeil, rêves désagréables et étourdissements. Autres effets indésirables survenant dans de plus rares cas: troubles circulatoires (tension trop élevée ou trop basse), rougeurs de la peau, perte de connaissance, palpitations, pouls lent ou irrégulier, douleur thoracique, démangeaisons ou éruptions, chute des cheveux, accumulation d?eau dans les tissus, douleurs musculaires, faiblesse musculaire, crampes musculaires, douleurs articulaires, difficultés respiratoires, transpiration, troubles digestifs, troubles de la vision et de l?audition, bourdonnements d?oreille, état de faiblesse, sensation de malaise, fatigue, fièvre, frissons, troubles de la coordination, troubles de la sensibilité nerveuse, tremblement, convulsions, agitation physique et troubles psychiatriques tels qu?abattement, dépression, pertes de mémoire, hallucinations, agressivité, attaques de panique, confusion mentale, agitation, fluctuations de l?humeur et anxiété. De rares cas d?idées suicidaires ou de suicide ont été rapportés, sans qu?une relation avec l?administration du médicament ait pu être prouvée.

Dans les cas suivants, vous devez immédiatement arrêter de prendre Lariam à titre préventif et consulter un médecin:

? apparition de symptômes psychiatriques tels que brusques états anxieux, graves modifications de l?humeur (dépression), agitation, crises épileptiques ou confusion mentale;

? survenue d?autres symptômes (éruptions, par exemple).

N?oubliez pas que des effets indésirables peuvent survenir ou persister plusieurs semaines après la dernière prise de Lariam.

La persistance éventuelle d?une obnubilation ou de vertiges ainsi que de troubles de l?équilibre des mois encore après l?arrêt du médicament a été rapportée chez un petit nombre de patients.

Si, pendant la prophylaxie par Lariam, une éruption apparaît sur votre peau, vous devez la faire examiner par un médecin avant de prendre votre prochain comprimé; le médecin vous indiquera alors si vous pouvez poursuivre votre prophylaxie par Lariam.

Si vous remarquez d?autres effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

Comment le produit doit-il être stocké ?

Votre médecin vous prescrira une quantité d?antipaludéen correspondant à la durée de votre séjour; procurez-vous le produit avant votre départ, car il pourrait être difficile à obtenir sur place.

Lariam doit être tenu hors de portée des enfants! Les comprimés doivent être protégés de l?humidité et conservés dans leur emballage alvéolaire jusqu?à la prise du médicament.

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

S?il vous reste des comprimés à la fin du traitement, rapportez-les dans leur emballage à votre médecin ou au pharmacien, qui se chargeront de les éliminer.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d?une information détaillée destinée aux professionnels.

Plus d'informations

1 comprimé blanc contient comme principe actif 250 mg de méfloquine.

Les comprimés contiennent du lactose et d?autres excipients pour la fabrication de comprimés.