OZURDEX 700 microgrammes, implant intravitréen avecapplicateur

Code ATC
S01BA01
OZURDEX 700 microgrammes, implant intravitréen avecapplicateur

Allergan Pharmaceuticals Ireland

Substance(s)
Dexaméthasone
Narcotique
Non
Groupe pharmacologique Agents anti-inflammatoires

Ad

Tout savoir

Titulaire de l'autorisation

Allergan Pharmaceuticals Ireland

Qu'est-ce que c'est et comment l'utiliser ?

La substance active contenue dans OZURDEX est la dexaméthasone. La dexaméthasone appartient à un groupe de médicaments appelés corticostéroïdes.

OZURDEX est utilisé dans le traitement de la perte de la vision chez l’adulte, provoquée par une occlusion des veines oculaires. Cette occlusion entraîne l’accumulation de liquide, à l’origine d’un gonflement dans la zone de la rétine (la membrane photosensible située au fond de l’œil) qu’on appelle la macula. Le gonflement peut endommager la macula, ce qui affecte la vision centrale utilisée dans des activités telles que la lecture. OZURDEX agit en réduisant ce gonflement maculaire, ce qui permet de réduire ou même prévenir l’apparition de nouvelles lésions de la macula.

Ad

Que devez-vous prendre en considération avant de l'utiliser ?

N’utilisez jamais OZURDEX :

  • si vous êtes allergique (hypersensible) à la dexaméthasone ou à l’un des autres composants d’OZURDEX (pour connaître la liste complète des composants, voir rubrique 6 « INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES »),
  • si vous présentez une infection quelle qu’elle soit, dans l’œil ou autour de l’œil (bactérienne, virale ou fongique),
  • si vous souffrez d’un glaucome ou d’une tension élevée dans l’œil que votre traitement ne parvient pas à maîtriser correctement.

Faites attention avec OZURDEX :

Avant l’injection d’OZURDEX, signalez à votre médecin :

  • si vous avez subi une intervention chirurgicale dans le traitement de la cataracte
  • si vous prenez un traitement pour fluidifier le sang,
  • si vous avez eu une infection oculaire due au virus Herpès simplex (ulcère sur l’œil ayant mis du temps à disparaître ou bien vésicules sur l’œil). Prévenez immédiatement votre médecin si des symptômes tels que ceux décrits ci-dessous, apparaissent à la suite d’une injection d'OZURDEX :
  • vision trouble ou diminuée,
  • douleurs oculaires ou gêne plus importante,
  • rougeur de l’œil qui s’accentue,
  • impression de tâches devant l’œil (parfois appelés corps flottants),
  • sensibilité à la lumière accrue,
  • sécrétion oculaire.

Chez certains patients, il est possible que la tension oculaire augmente pendant une courte période immédiatement après l’injection. Certains patients peuvent développer une infection oculaire.

L’augmentation de la tension oculaire peut se manifester à tout moment après l’injection. Il est possible que vous ne le ressentiez même pas. C’est la raison pour laquelle votre médecin surveillera votre état à intervalles réguliers après le traitement.

L’injection d’OZURDEX dans les deux yeux simultanément n’a fait l’objet d’aucune étude et n’est pas recommandée. Votre praticien ne doit pas vous injecter OZURDEX dans les deux yeux simultanément.

Enfants et adolescents (moins de 18 ans)

L’utilisation d’OZURDEX chez les enfants et les adolescents n’a fait l’objet d’aucune étude. Son administration n’est donc pas recommandée dans cette population.

Utilisation d'autres médicaments
Si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, y compris un médicament obtenu sans ordonnance, parlez-en à votre médecin.

Grossesse et allaitement

OZURDEX n’a jamais été utilisé chez les femmes enceintes ou qui allaitent. OZURDEX ne doit pas être utilisé durant la grossesse ou l’allaitement, à moins que votre médecin ne l’estime absolument nécessaire. Si vous êtes enceinte ou envisagez une grossesse, ou bien si vous allaitez, parlez-en avec votre médecin avant de commencer le traitement par OZURDEX.
Demandez conseil à votre médecin avant de prendre tout médicament.

Conduite de véhicules et utilisation de machines
Votre vision peut être légèrement réduite pendant un court moment juste après l'administration d'OZURDEX. Dans ce cas, il est déconseillé de conduire ou de manipuler des outils ou machines jusqu’à ce que vous ayez retrouvé une vision correcte.

Comment l'utiliser ?

Toutes les injections d’OZURDEX seront réalisées par un ophtalmologiste expérimenté dans ce domaine.

La dose habituelle est d'un implant administré par injection dans votre œil. Si les effets de l'injection disparaissent et si votre médecin le préconise, un second implant pourra alors être injecté dans votre œil.

Votre médecin vous demandera de mettre des gouttes antibiotiques régulièrement dans votre œil avant et après chaque injection afin de prévenir toute infection. Veuillez suivre ces instructions avec attention.

Le jour de l’injection, il se peut que votre médecin vous administre des gouttes antibiotiques pour prévenir une infection. Votre médecin vous appliquera également un anesthésique local afin de réduire ou prévenir la douleur éventuelle lors de l’injection. Il se peut que vous entendiez un « clic » pendant l’injection d’OZURDEX. Ceci est tout à fait normal.

Des instructions détaillées sur la procédure d’injection d’OZURDEX se trouvent à la fin de cette notice et sont destinées à votre médecin.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin.

Quels sont les effets secondaires possibles ?

Comme tous les médicaments, OZURDEX peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

La fréquence des effets indésirables possibles listée dans le tableau ci-dessous est définie selon la convention suivante :

Très fréquent Affecte plus dun patient sur 10 Fréquent Affecte entre 1 et 10 patients sur 100 Peu fréquent Affecte entre 1 et 10 patients sur 1 000 Rare Affecte entre 1 et 10 patients sur 10 000 Très rare Affecte moins dun patient sur 10 000 Fréquence indéterminée La fréquence ne peut être estimée sur la base des données disponibles

OZURDEXest susceptible d’entraîner les effets indésirables suivants :

Très fréquent Augmentation de la tension oculaire, saignements à la surface de lil.

Fréquent Tension oculaire élevée, décollement du gel de lil au niveau de la membrane photosensible située au fond de lil décollement du vitré, opacification du cristallin cataracte, saignement à lintérieur de lil, difficultés à voir nettement, impression de tâches devant les yeux incluant les corps flottants, douleur oculaire, vision de points lumineux, gonflement à la surface de lil, impression dêtre dans le brouillard, rougeur oculaire.

Peu fréquent Larme sécrétée par la membrane photosensible au fond de lil larme rétinienne, augmentation du taux de protéines à lavant de lil en raison dune inflammation, maux de tête.

* Certains effets indésirables peuvent être le résultat de la procédure d’injection, plutôt que liés à l’implant OZURDEX.

Si vous ressentez un des effets mentionnés comme grave ou si vous présentez des effets indésirables non mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin.

Comment le produit doit-il être stocké ?

Tenir hors de la portée et de la vue des enfants.

Ne pas utiliser OZURDEX après la date de péremption mentionnée sur la boîte et le sachet de l’implant après la mention « EXP: ». La date d’expiration fait référence au dernier jour du mois.

Ce médicament ne nécessite pas de précautions particulières de conservation.

Les médicaments ne doivent pas être jetés au tout à l’égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien ce qu’il faut faire des médicaments inutilisés. Ces mesures permettront de protéger l’environnement.

Plus d'informations

Que contient OZURDEX ?

  • La substance active est la dexaméthasone.
  • Chaque implant contient 700 microgrammes de dexaméthasone.
  • Les autres composants sont: acide poly-lactique-co-glycolique (PGLA) 50:50 à terminaison ester et acide poly-lactique-co-glycolique (PGLA) 50:50 à terminaison acide.

Qu’est-ce qu’OZURDEX et contenu de l’emballage extérieur ?

OZURDEX est un implant en forme de tige, conservé à l’intérieur de l'aiguille d'un applicateur. L’applicateur est placé dans sachet en aluminium fermé hermétiquement, avec un sachet d’agent dessicatif. Le sachet est lui-même placé dans une boîte. Une boîte contient un applicateur, avec un implant à usage unique. L’applicateur devra être jeté après utilisation.

Titulaire de l’Autorisation de mise sur le marché et fabricantAllergan Pharmaceuticals Ireland
Castlebar Road,
Westport
Co. Mayo
Irlande

Pour toute information complémentaire concernant ce médicament, veuillez prendre contact avec le représentant local du titulaire de l’autorisation de mise sur le marché :

BelgiëBelgiqueBelgien Allergan n.v. Terhulpsesteenweg 6D B-1560 Hoeilaart TélTel 32 02 351 2424 E-mail ukmedinfoallergan.com LuxembourgLuxemburg Allergan n.v. Terhulpsesteenweg 6D B-1560 Hoeilaart BelgiqueBelgien TélTel 32 02 351 2424 E-mail ukmedinfoallergan.com

E . 73, . 27, . 8 1164 . 359 2 962 12 00 E-mail ukmedinfoallergan.com Magyarország Vicis Pharma Kft. Kapás utca 11-15., Buda Business Center H-1027 Budapest Tel. 36 1 457 9921 E-mail ukmedinfoallergan.com

eská republika NEOMED s.r.o. Sodomkova 14746, Praha 10 CZ-102 00 Tel 420 274 008 411 E-mail ukmedinfoallergan.com Malta Allergan Ltd 1st Floor Marlow International The Parkway Marlow Bucks, SL7 1YL-UK United KingdomRenju Unit Tel 44 0 1628 494026 E-mail ukmedinfoallergan.com

Danmark Allergan Norden AB Johanneslundsvägen 3-5 S-194 81 Upplands Väsby Sverige Tlf 46 08 594 100 00 E-mail ukmedinfoallergan.com Nederland Allergan n.v. Terhulpsesteenweg 6D B-1560 Hoeilaart België Tel 32 02 351 24 24 E-mail ukmedinfoallergan.com

Deutschland Pharm-Allergan GmbH Pforzheimer Straße 160 D-76275 Ettlingen Tel 49 07243 501 0 E-mail ukmedinfoallergan.com Norge Allergan Norden AB Johanneslundsvägen 3-5 S-194 81 Upplands Väsby Sverige Tlf 46 08 594 100 00 E-mail ukmedinfoallergan.com Österreich Pharm-Allergan GmbH Pforzheimer Straße 160 D-76275 Ettlingen Deutschland Tel 49 07243 501 0 E-mail ukmedinfoallergan.com Eesti Allergan Ltd 1st Floor Marlow International The Parkway Marlow Bucks, SL7 1YL-UK Ühendkuningriik Tel 44 0 1628 494026 E-mail ukmedinfoallergan.com

Nexus Medicals A.E. 12 E. - GR-144 51 30 2 10 285 2266 E-mail ukmedinfoallergan.com Polska Ewopharma AG Sp z o.o. ul.witokrzyska 3616 PL-00 116 Warszawa Tel. 48 22 620 11 71 E-mail ukmedinfoallergan.com

Portugal Profarin Lda. Rua da Quinta dos Grilos, 30 P-2790-476 Carnaxide Tel 351 21 425 3242 E-mail ukmedinfoallergan.com España Allergan S.A.U Edificio la Encina Plaza de la Encina, 10-11 E-28760 Tres Cantos Madrid Tel 34 91 807 6130 E-mail ukmedinfoallergan.com

France Allergan France S.A.S Bâtiment A 4 place de la Défense 92400 Courbevoie Tel 33 01 49 07 83 00 E-mail ukmedinfoallergan.com România Ewopharma AG România Intrarea Eliza Zamfirescu Leonida nr.13, ap.2, sector 1 Bucureti 011372-RO Tel. 40 21 260 13 44 E-mail ukmedinfoallergan.com

Slovenija Cesta 24. junija 23 SI-1231 Ljubljana rnue Tel 3860 590 848 40 E-mail ukmedinfoallergan.com Ireland Allergan Ltd 1st Floor Marlow International The Parkway Marlow Bucks, SL7 1YL-UK United Kingdom Tel 44 0 1628 494026 E-mail ukmedinfoallergan.com

Ísland Vistor hf. Hörgatún 2 IS-212 Garðabær Sími 354 535 7000 Netfang ukmedinfoallergan.com Slovenská republika NEOMED,s.r.o., poboka Bratislava astná 11 SK-821 05 Bratislava Tel 421 2 434 150 12 E-mail ukmedinfoallergan.com

Italia Allergan S.p.A Via S.Quasimodo 134138 I-00144 Roma Tel 39 06 509 561 E-mail ukmedinfoallergan.com SuomiFinland Allergan Norden AB Johanneslundsvägen 3-5 S-194 81 Upplands Väsby RuotsiSverige PuhTel 46 08 594 100 00 E-mail ukmedinfoallergan.com

Sverige Allergan Norden AB Johanneslundsvägen 3-5 S-194 81 Upplands Väsby Tel 46 08 594 100 00 E-mail ukmedinfoallergan.com Allergan Ltd 1st Floor Marlow International The Parkway Marlow Bucks, SL7 1YL-UK 44 0 1628 494026 E-mail ukmedinfoallergan.com

United Kingdom Allergan Ltd 1st Floor Marlow International The Parkway Marlow Bucks, SL7 1YL-UK Tel 44 0 1628 494026 E-mail ukmedinfoallergan.com Latvija Allergan Ltd 1st Floor Marlow International The Parkway Marlow Bucks, SL7 1YL-UK Lielbritnija Tel 44 0 1628 494026 E-mail ukmedinfoallergan.com

Lietuva
Allergan Ltd
1 st Floor
Marlow International
The Parkway
Marlow
Bucks, SL7 1YL-UK
Jungtin- Karalyst-
Tel: + 44 (0) 1628 494026
E-mail: uk_medinfo@allergan.com

Date de validation la plus récente pour cette notice (EMEA) . /.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé :

INFORMATIONS DESTINEES AUX PROFESSIONNELS DE SANTE

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT

OZURDEX 700 microgrammes, implant intravitréen avec applicateur

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE

Un implant contient 700 microgrammes de dexaméthasone.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE

Implant intravitréen avec applicateur.
Dispositif d’injection jetable, contenant un implant en forme de tige, non visible. L’implant mesure environ 0,46 mm de diamètre et 6 mm de long.

4. DONNEES CLINIQUES4.1 Indications thérapeutiques

OZURDEX est indiqué dans le traitement des patients adultes présentant un œdème maculaire suite à une occlusion de branche veineuse rétinienne (OBVR) ou de la veine centrale de la rétine (OVCR) (voir rubrique 5.1).

4.2 Posologie et mode d’administration

OZURDEX doit être administré par un ophtalmologiste expérimenté dans les injections intravitréennes.

Posologie
La dose recommandée est d’un implant OZURDEX à administrer dans le vitré de l'œil atteint. L’administration simultanée dans les deux yeux n’est pas recommandée (voir rubrique 4.4).

Une administration ultérieure peut être envisagée chez les patients qui présentent une réponse au traitement suivie d'une perte d'acuité visuelle et qui, selon l’avis de leur médecin pourraient bénéficier d’un nouveau traitement, sans être exposés à un risque significatif (voir rubrique 5.1).

Les patients chez qui une amélioration de la vision est maintenue ne doivent pas être traités à nouveau. Les patients présentant une détérioration de leur vision, qu'OZURDEX ne parvient pas à ralentir, ne doivent pas être traités à nouveau.

Les données concernant une administration répétée dans un délai inférieur à 6 mois, sont très limitées (voir rubrique 5.1). A ce jour, dans l’occlusion veineuse rétinienne, il n’existe pas d’expérience allant au-delà de 2 administrations.

Les patients doivent faire l'objet d'une surveillance après l'injection pour permettre une prise en charge précoce en cas d'infection ou d'augmentation de la pression intraoculaire (voir rubrique 4.4).

Groupes de patients particuliersPatients âgés (65 ans et plus)
Aucune adaptation de la dose n’est nécessaire chez les patients âgés.

Insuffisance rénale

OZURDEX n’a pas été étudié chez les patients présentant une insuffisance rénale. Toutefois, aucune précaution particulière n’est nécessaire pour cette population.

Insuffisance hépatique

OZURDEX n’a pas été étudié chez les patients présentant une insuffisance hépatique. Toutefois, aucune précaution particulière n’est nécessaire pour cette population.

Population pédiatrique
Il n’y a pas d’utilisation justifiée d’OZURDEX dans la population pédiatrique en rapport avec les œdèmes maculaires suite à une occlusion de la veine centrale de la rétine ou de la branche veineuse rétinienne.

Mode d’administration
Implant intravitréen à usage unique avec applicateur réservé à la voie intravitréenne uniquement. Chaque applicateur ne peut être utilisé qu’une seule fois pour le traitement d’un seul œil.

La procédure d’injection intravitréenne doit être réalisée en conditions d’asepsie contrôlées incluant le port de gants stériles, l’utilisation d'un champ stérile et d'un spéculum à paupières stérile (ou équivalent).

Une antibiothérapie par voie locale à large spectre devrait être administrée avant et le jour même de la procédure d’injection. Une anesthésie locale adaptée doit être administrée. Retirer le sachet en aluminium de la boîte et vérifier qu’il n’est pas endommagé (voir rubrique 6.6). Puis, sur un champ stérile, ouvrir le sachet et placer délicatement l’applicateur sur un plateau stérile. Retirer le capuchon de l’applicateur avec précaution. Une fois le sachet ouvert, l’applicateur doit être utilisé immédiatement.

Tenir l’applicateur dans une main puis tirer sur la languette de sécurité jusqu'à ce qu'elle s’en détache. Ne pas tordre ou plier la languette. En maintenant le biseau de l’aiguille vers le haut, à l’opposé de la sclère, insérer l'aiguille dans la sclère sur environ 1 mm, puis la rediriger vers le centre de l'œil dans la cavité vitréenne, jusqu'à ce que la gaine de silicone soit en contact avec la conjonctive. Exercer une pression lente sur le bouton déclencheur jusqu’à entendre un clic. Avant de retirer l’applicateur de l’œil, s’assurer que le bouton déclencheur a été correctement actionné et qu’il est bloqué au ras de la surface de l’applicateur. Retirer l’aiguille en maintenant la même position que pour l’insertion dans le vitré.

Immédiatement après l’injection d’OZURDEX, procéder à une ophtalmoscopie indirecte dans le quadrant d’injection afin de confirmer la mise en place de l'implant. Dans la grande majorité des cas, la visualisation est possible. Dans les cas où l'implant n'est pas visible, prendre alors un coton-tige stérile et appuyer légèrement sur la zone autour du site d'injection pour faire apparaître l'implant.

A la suite de l’injection intravitréenne, les patients doivent recevoir un traitement antibiotique à large spectre.

4.3 Contre-indications

OZURDEX est contre-indiqué dans les situations suivantes

Hypersensibilité à la substance active ou à lun des excipients. Infection peri-oculaire ou oculaire active ou suspectée, incluant notamment la plupart des

maladies virales de la cornée et de la conjonctive, dont la kératite épithéliale active à Herpès simplex kératite dendritique, la vaccine, la varicelle, les infections mycobactériennes et les mycoses. Glaucome avancé ne pouvant être correctement maîtrisé par la seule prise de médicaments.

4.4 Mises en garde spéciales et précautions d’emploi

Suivi
Toute injection intravitréenne peut être associée à une endophtalmie, une inflammation intraoculaire, une augmentation de la pression intraoculaire et un décollement de la rétine. Il convient de toujours appliquer les techniques d'asepsie appropriées à l'injection. De plus, les patients doivent faire l'objet d'une surveillance après l'injection pour permettre un traitement précoce en cas d'infection ou d'augmentation de la pression intraoculaire. Le suivi peut consister en une vérification de la perfusion de la tête du nerf optique immédiatement après l’injection, une tonométrie dans les 30 minutes suivant l'injection et une biomicroscopie entre deux et sept jours après l'injection.

Les patients doivent être informés que tout symptôme évocateur d’une endophtalmie ou toute autre pathologie citée précédemment doit être signalé sans délai.

Effets indésirables
L’administration de corticostéroïdes peut provoquer des cataractes sous-capsulaires postérieures, un glaucome, et peut entraîner des infections oculaires secondaires.

Dans les études cliniques, la cataracte a été rapportée plus fréquemment chez les patients phaques recevant une seconde injection (voir rubrique 4.8). Un seul patient sur 368 a dû subir une intervention chirurgicale de la cataracte au cours du premier traitement et trois sur 302 durant le second traitement.

Comme avec tous les traitements corticostéroïdes oculaires et toutes les injections intravitréennes, une augmentation de la pression intraoculaire (PIO) peut être observée. Parmi les patients présentant une augmentation de la PIO supérieure ou égale à 10 mmHg par rapport à la pression intraoculaire initiale, la grande majorité présentait cette augmentation environ 60 jours après l’injection. Les patients âgés de moins de 45 ans sont plus susceptibles de présenter une augmentation de la PIO. Une surveillance régulière de la PIO est donc nécessaire et toute hypertonie oculaire doit être prise en charge de manière adaptée après l’injection.

Autres mises en garde spéciales et précautions d’emploi
Les corticostéroïdes doivent être utilisés avec prudence chez les patients présentant des antécédents d’ Herpès simplex oculaire et ne doivent pas être utilisés en cas d' Herpès simplex oculaire actif.

La tolérance et l’efficacité d’OZURDEX administré simultanément dans les deux yeux n’ont pas été étudiées. Un traitement bilatéral de façon simultanée n’est donc pas recommandé.

OZURDEX n’a pas été étudié chez les patients aphaques. OZURDEX doit donc être administré avec prudence chez ces patients.

OZURDEX n’a pas été étudié chez les patients souffrant d’un œdème maculaire consécutif à une occlusion de la veine rétinienne avec ischémie rétinienne significative. De ce fait, OZURDEX n’est donc pas recommandé chez ces patients.

Un traitement anticoagulant était utilisé par 1,7 % des patients traités par OZURDEX. Aucun événement indésirable hémorragique n’a été rapporté chez ces patients.
Des médicaments antiplaquettaires, tels que le clopidogrel, ont été utilisés chez plus de 40 % des patients, lors des études cliniques. Parmi les patients, inclus dans les essais cliniques, qui recevaient un traitement antiagrégant plaquettaire, une plus grande proportion d’événements indésirables hémorragiques a été rapportée chez ceux traités par OZURDEX (27 %) que chez ceux du groupe contrôle (20 %). L’événement indésirable hémorragique le plus fréquemment reporté était l’hémorragie conjonctivale (24 %). OZURDEX doit être utilisé avec précaution chez les patients traités par anticoagulants ou antiagrégant plaquettaires.

4.5 Interactions avec d’autres médicaments et autres formes d’interactions

Aucune étude d’interaction n’a été réalisée.
L’absorption systémique est minime et aucune interaction n’est attendue.

4.6 Fécondité, grossesse et allaitementGrossesse

Des études chez l’animal ont montré des effets tératogènes après administration topique oculaire (voir rubrique 5.3). Il n’existe aucune donnée relative à l'administration par voie intravitréenne de la dexaméthasone chez la femme enceinte. Un traitement systémique long terme par corticostéroïdes durant la grossesse augmente le risque de retard de croissance intra-utérin et d’insuffisance surrénalienne du nouveau-né. De ce fait, bien que l’exposition systémique à la dexaméthasone après traitement intraoculaire local soit considérée comme très faible, un traitement par OZURDEX n’est pas recommandé pendant la grossesse sauf si le bénéfice potentiel justifie le risque potentiel pour le fœtus.

Allaitement

La dexaméthasone est excrétée dans le lait maternel. Aucun effet n’est attendu sur le nourrisson en raison du site d’administration et des taux systémiques résultants. Toutefois, OZURDEX n’est pas recommandé durant l’allaitement sauf en cas de nécessité avérée.

Fécondité

Il n’existe pas de données concernant l’effet d’Ozurdex sur la fécondité.

4.7 Effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Les patients peuvent présenter une diminution temporaire de leur vision après l’injection intravitréenne d'OZURDEX (voir rubrique 4.8). Ils ne doivent pas conduire de véhicules ou utiliser de machines jusqu'à ce que leur vision soit rétablie.

4.8 Effets indésirables

a) La tolérance clinique d’OZURDEX a été évaluée par deux études de phase III contrôlées, randomisées en double aveugle versus placebo chez des patients présentant un œdème maculaire suite à une occlusion de la veine centrale de la rétine ou de la branche veineuse rétinienne. Au total, 427 patients ont été randomisés pour recevoir OZURDEX et 426 pour recevoir un placebo au cours de ces deux études de phase III. 401 patients (94 %) randomisés et traités par OZURDEX ont complété la période initiale de traitement (jusqu’au 180 e jour).

47,3 % des patients ont présenté au moins un effet indésirable. L’augmentation de la pression intraoculaire (24 %) et l’hémorragie conjonctivale (14,7 %) étaient les effets indésirables les plus fréquemment rapportés chez les patients ayant reçu OZURDEX.

Le profil de tolérance chez les patients souffrant d’une OBVR était similaire à celui observé chez les patients souffrant d’une OVCR. Toutefois, l’incidence globale des effets indésirables était plus importante dans le sous-groupe de patients atteints d'OVCR.

b)Au cours des deux études cliniques de phase III, les effets indésirables suivants ont été rapportés et sont considérés comme liés au traitement par OZURDEX.

Les effets indésirables très fréquents (≥ 1/10) ; fréquents (≥1/100 à <1/10) ; peu fréquents (≥1/1 000 to <1/100) ; rares (≥1/10 000 à <1/1 000) et très rares (<1/10 000) sont présentés dans le tableau 1 par classe de systèmes d’organes MedDRA. Dans chaque groupe de fréquence, les effets indésirables sont présentés par ordre décroissant de gravité.

Tableau 1. Effets indésirablesFréquence Effet indésirable Classe des systèmes dorganes peu fréquent Maux de tête Affections du système nerveux Affections oculaires très fréquent Augmentation de la pression intraoculaire, hémorragie conjonctivale fréquent Hypertension oculaire, décollement du vitré, cataracte, cataracte sous-capsulaire, hémorragie du vitré, trouble de la vision, opacités du vitré notamment corps flottants du vitré, douleurs oculaires, photopsie, dème conjonctival, inflammation de la chambre antérieure effet Tyndall cellulaire, hyperémie conjonctivale peu fréquent Larme rétinienne, inflammation de la chambre antérieure effet Tyndall protéique Effets indésirables considérés comme liés à la procédure dinjection intravitréenne plutôt quà limplant de dexaméthasone lui-même

c) L’augmentation de la pression intraoculaire (PIO) avec OZURDEX, atteignait son maximum au 60 e jour pour retrouver son niveau initial au 180 e jour. Les augmentations de la PIO n’ont pas nécessité de traitement ou ont été prises en charge au moyen de traitements locaux administrés de façon temporaire, visant à diminuer la PIO. Pendant la période initiale de traitement, 0,7 % (3/421) des patients ayant reçu OZURDEX ont nécessité une intervention au laser ou chirurgicale pour la prise en charge de l’élévation de la PIO, contre 0,2 % (1/423) des patients ayant reçu un placebo.

Le profil de tolérance chez les 341 patients suivis après une seconde injection d’OZURDEX était similaire à celui faisant suite à la première injection. 54 % des patients ont présenté au moins un effet indésirable. L’incidence de l’augmentation de la PIO (24,9 %) était similaire à celle observée à la suite de la première injection, et de la même manière, la PIO a retrouvé sa valeur initiale au 180 e jour. L’incidence globale des cataractes était plus élevée après 1 an qu’après les 6 premiers mois de traitement.

4.9 Surdosage

En cas de surdosage, la pression intraoculaire doit être surveillée et corrigée par un traitement, si le médecin le juge nécessaire.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES5.1 Propriétés pharmacodynamiques

Classe pharmacothérapeutique: ophtalmologie, anti-inflammatoires, Code ATC: S01BA01

Il a été démontré que la dexaméthasone, corticostéroïde puissant, permettait de supprimer l’inflammation en inhibant l’œdème, les dépôts de fibrine, les fuites capillaires et la migration phagocytaire de la réponse inflammatoire. Le facteur de croissance de l'endothélium vasculaire (VEGF) est une cytokine qui atteint des concentrations élevées lors du développement de l'œdème maculaire. C’est un facteur puissant de perméabilité vasculaire. Il a été démontré que les corticostéroïdes inhibaient l’expression du VEGF. De plus, les corticostéroïdes empêchent la sécrétion de prostaglandines, dont certaines ont été identifiées comme des médiateurs de l’œdème maculaire cystoïde.

L’efficacité d’OZURDEX a été évaluée dans le cadre de deux études multicentriques, parallèles, randomisées en double aveugle versus placebo dont le schéma était identique et qui ont inclus au total 1267 patients ayant reçu un traitement par implant à la dexaméthasone 350 µg ou 700 µg ou un placebo (études 206207-008 et 206207-009). 427 patients ont reçu OZURDEX, 414 de la dexaméthasone 350 µg et 426 patients ont reçu un placebo.

D’après les résultats d’analyses poolée, le groupe traité par un implant d’OZURDEX a montré un taux supérieur, statistiquement significatif, de patients répondeurs (définis comme présentant une amélioration par rapport à la valeur initiale ≥15 lettres de la Meilleure Acuité Visuelle Corrigée (MAVC), 90 jours après l’injection d’un implant par rapport au groupe traité par le placebo (p < 0,001).

Le tableau 2 indique la proportion de patients présentant une amélioration ≥ 15 lettres par rapport à la valeur initiale de la Meilleure Acuité Visuelle Corrigée après injection d'un seul implant. On a observé

un effet du traitement dès la première visite de contrôle au 30 e jour. L'efficacité maximale du traitement a été observée au 60 e jour et une différence statistiquement significative en faveur d'OZURDEX a été observée pour le taux de répondeurs par comparaison au placebo, à tous les points de mesure jusqu’au 90 e jour suivant l’injection. Au 180 e jour, le taux de répondeurs présentant une amélioration ≥ 15 lettres par rapport à la valeur initiale de la MAVC, restait numériquement plus important pour le groupe traité par OZURDEX que pour le groupe traité par le placebo.

Tableau 2. Proportion de patients ayant présenté une amélioration de 15 lettres ou plus par rapport à la valeur initiale de la meilleure acuité visuelle corrigée lors de l’étude oculaire (combinée, ITT)Consultation OZURDEX N 427 Placebo N 426 21,3 a29,3 a30e jour 60e jour 90e jour 180e jour 21,8 a21,5 7,5 11,3 13,1 17,6 aProportion significativement plus importante avec OZURDEX par comparaison avec le placebo p 0,001

La variation moyenne de la MAVC par rapport à la valeur initiale était significativement plus importante avec OZURDEX en comparaison avec le placebo, à tous les points de mesure.

Dans chacune des études de phase III et dans l’analyse poolée, le délai d’amélioration ≥ 15 lettres (3 lignes) dans les courbes de réponse cumulées relatives à la mesure de la MAVC était significativement différent entre OZURDEX, et le placebo (p < 0,001). Les patients traités par OZURDEX atteignaient cette amélioration d’acuité visuelle de 3 lignes plus tôt que les patients ayant reçu le placebo.

OZURDEX était numériquement supérieur au placebo dans la prévention de la perte de vision. En effet, une proportion plus faible de patients présentaient une détérioration de la vision ≥ 15 lettres dans le groupe OZURDEX au cours de la période d'évaluation de 6 mois.

Dans chacune des études de phase III et dans l’analyse poolée, l’épaisseur moyenne de la rétine était significativement inférieure et la réduction moyenne par rapport à la mesure initiale était significativement plus importante avec OZURDEX (-207,9 microns) qu’avec le placebo (-95,0 microns) au 90 e jour (p < 0,001, données poolées). L’effet du traitement évalué par la mesure de la MAVC au 90 e jour est donc conforté par ces données anatomiques. Au 180 e jour, la réduction de l'épaisseur moyenne de la rétine n’était pas significative (-119,3 microns), en comparaison avec le groupe placebo.

Les patients ayant une valeur de MAVC < 84 ou présentant une épaisseur rétinienne > 250 microns, mesurée par tomographie en cohérence optique (OCT), et qui selon l’investigateur ne présentaient pas de risque, ont pu poursuivre le traitement par OZURDEX dans le cadre d’une extension de l’étude en ouvert. Parmi les patients traités lors de cette extension, 93 % d’entre eux ont reçu une injection d’OZURDEX 5 à 7 mois après le traitement initial.

Comme lors du traitement initial, la réponse maximale a été observée au 60 e jour de la phase ouverte. Les taux de réponses cumulées étaient supérieurs lors de la période en ouvert chez les patients ayant reçu deux injections consécutives d’OZURDEX, par comparaison avec les patients n’ayant pas reçu d’injection d’OZURDEX durant la période initiale.

La proportion de répondeurs à chaque point de mesure restait toujours plus importante après le second traitement qu'après le premier traitement. En revanche, lorsque le traitement est retardé de 6 mois on observe une proportion plus faible de répondeurs, à tous les points de mesure de la phase ouverte, par rapport aux patients ayant reçu une seconde injection d’OZURDEX.

Population pédiatrique
L’Agence Européenne du Médicament (European Medicines Agency) a accordé une dérogation à l’obligation de soumettre les résultats des études menées avec OZURDEX dans tous les sous-groupes de la population pédiatrique concernant l’occlusion veineuse rétinienne. Voir rubrique 4.2 pour en savoir plus sur l’utilisation en pédiatrie.

5.2 Propriétés pharmacocinétiques

Chez 21 patients issus des deux études d’efficacité sur 6 mois, les concentrations plasmatiques ont été mesurées avant administration et aux 7 e, 30 e, 60 e et 90 e jours suivant la mise en place de l’implant intravitréen contenant 350 µg ou 700 µg de dexaméthasone. 95 % des concentrations plasmatiques en dexaméthasone mesurées pour le groupe ayant reçu un dosage à 350 µg et 86 % de ces concentrations pour le groupe ayant reçu un dosage à 700 µg étaient en dessous de la limite inférieure de quantification (0,05 ng/ml). La valeur la plus élevée de la concentration plasmatique (0,094 ng/ml) a été observée chez un sujet du groupe ayant reçu un dosage à 700 µg. La concentration plasmatique en dexaméthasone ne semblait pas liée à l’âge, au poids ou encore au sexe des patients.

Dans une étude de six mois réalisée chez le singe, après une seule injection intravitréenne

d’OZURDEX, la concentration maximale (C max) en dexaméthasone de l’humeur vitrée était de 100 ng/ml au 42 e jour suivant l’injection et de 5,57 ng/ml au 91 e jour. La dexaméthasone était toujours décelable dans le vitré 6 mois après l’injection. La concentration en dexaméthasone se classait ainsi: rétine > iris > corps ciliaire > humeur vitrée > humeur aqueuse > plasma.

Dans une étude de métabolisme in vitro, après incubation, pendant 18 heures, de dexaméthasone marquée au C14 avec des échantillons de cornée humaine, de corps ciliaire, d'iris, de choroïde, de rétine, d’humeur vitrée et de tissu scléral, aucun métabolite n’a été retrouvé. Ces résultats sont en accord avec ceux provenant d’autres études sur le métabolisme oculaire chez le lapin et le singe.

La dexaméthasone est transformée en lipides et métabolites hydrosolubles pouvant être excrétés dans la bile et l’urine.

La matrice d’OZURDEX se dégrade progressivement en acide lactique et acide glycolique par simple hydrolyse. Elle se décompose ensuite en dioxyde de carbone et en eau.

5.3 Données de sécurité préclinique

Dans les études précliniques, des effets n’ont été observés chez l’animal qu’à des doses largement supérieures à la dose maximale recommandée chez l’homme, et de ce fait ont peu de pertinence clinique.

Aucune donnée relative à la mutagénicité, à la cancérogénicité ou la toxicité sur la reproduction ou le développement n’est disponible pour OZURDEX. Il a été démontré que la dexaméthasone est tératogène chez la souris et le lapin après application topique ophtalmique.

L’exposition à la dexaméthasone de l’œil sain/non traité par diffusion contralatérale a été observée chez les lapins après administration de l’implant dans le segment postérieur de l’œil.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES6.1 Liste des excipients

Acide poly-lactique-co-glycolique PGLA 5050 à terminaison ester. Acide poly-lactique-co-glycolique PGLA 5050 à terminaison acide.

6.2 Incompatibilités

Sans objet.

6.3 Durée de conservation

3 ans

6.4 Précautions particulières de conservation

Ce médicament ne nécessite pas de précautions particulières de conservation.

6.5 Nature et contenu de l’emballage extérieur

1 kit contient :

1 implant en forme de tige stérile à libération prolongée contenant 700 microgrammes de dexaméthasone, inséré dans l’aiguille (acier inoxydable) d’un applicateur jetable.

L’applicateur se compose d’un piston (acier inoxydable) situé à l’intérieur d’une aiguille dans laquelle un implant est placé et maintenu en position par une gaine (silicone). Le piston est contrôlé par un levier situé sur le côté du corps de l’applicateur. L’aiguille est protégée par un capuchon et le levier par une languette de sécurité.

L’applicateur contenant l’implant est conditionné dans un sachet en aluminium contenant un agent dessicatif.

6.6 Précautions particulières de mise au rebut et autres manipulations

OZURDEX est à usage unique.
Chaque applicateur ne peut être utilisé qu’une seule fois pour le traitement d’un seul œil.

Si le sachet en aluminium contenant l’applicateur est endommagé, ne pas l’utiliser. Une fois le sachet ouvert, l’applicateur doit être utilisé immédiatement.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

7. TITULAIRE DE DE MISE SUR LE MARCHE

Allergan Pharmaceuticals Ireland
Castlebar Road,
Co.Mayo
Westport
Irlande

8. NUMERO(S) D’AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE

(EMEA) /.

Ton assistant personnel en matière de médicaments

Médicaments

Consultez ici notre vaste base de données de médicaments de A à Z, avec leurs effets et leurs ingrédients.

Substances

Toutes les substances actives avec leur application, leur composition chimique et les médicaments dans lesquels elles sont contenues.

Maladies

Causes, symptômes et options de traitement pour les maladies et blessures courantes.

Le contenu indiqué ne remplace pas la notice originale du médicament, notamment en ce qui concerne le dosage et l'effet des différents produits. Nous ne pouvons assumer aucune responsabilité quant à l'exactitude des données, car les données ont été en partie converties automatiquement. Un médecin doit toujours être consulté pour les diagnostics et autres questions de santé. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet ici.

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify.