Octostim®

Code ATC
H01BA02
Octostim®

Ferring AG

Médicaments standard Humain
Substance(s)
Desmopressine
Narcotique
Non
Statut de prescription Médicaments à délivrance répétée contre ordonnance médicale
Groupe pharmacologique Hormones du lobe hypophysaire postérieur

Ad

Tout savoir

Titulaire de l'autorisation

Ferring AG

Qu'est-ce que c'est et comment l'utiliser ?

Octostim est une forme synthétique légèrement modifiée de la vasopressine, hormone naturelle libérée par l'hypophyse dans la circulation sanguine.

Octostim est utilisé sur prescription médicale en cas de troubles congénitaux ou acquis de la coagulation sanguine provoquant un allongement prononcé du temps de saignement. Octostim est particulièrement efficace dans les cas légers à modérés d'hémophilie de type A et de maladie de Willebrand-Jürgens, ainsi que dans certains troubles fonctionnels plaquettaires.

Octostim s'administre en vue de normaliser la coagulation sanguine après hémorragies internes et externes ou à titre préventif une ou deux heures avant une intervention chirurgicale ou dentaire.

En règle générale, Octostim en solution est administré par le médecin en injections intraveineuses ou sous-cutanées. En cas d'hémorragies inopinées, les patients peuvent également pratiquer eux-mêmes les injections.

Ad

Que devez-vous prendre en considération avant de l'utiliser ?

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement?

Octostim ne doit être utilisé en automédication que si le médecin en a vérifié préalablement l'efficacité par un test.

L'auto-administration en urgence de la solution injectable (en sous-cutané uniquement) exige une instruction préalable détaillée par le médecin quant à la technique requise.

Lors de traumatismes sévères, le patient peut utiliser Octostim spray nasal. En cas d'auto-utilisation d'Octostim, il est indispensable de consulter un médecin dans les heures qui suivent.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise/utilisation d'Octostim?

Les effets indésirables ci-après peuvent être intensifiés chez les patients traités sous Octostim souffrant de troubles cardiaques, d'hypertension ou d'une affection rénale chronique.

Le principe actif d'Octostim ayant la propriété de ralentir l'excrétion urinaire, il en résulte un risque de rétention hydrique dans l'organisme. C'est pourquoi, pendant l'utilisation d'Octostim, il faudra réduire l'apport liquidien pendant au moins 8 heures et le limiter à étancher la soif.

Chez les patients traités avec des médicaments augmentant l'excrétion urinaire, le bilan hydrique doit être contrôlé régulièrement par le médecin.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d'une autre maladie, vous êtes allergiques ou vous prenez déjà d'autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication).

Octostim peut-il être pris/utilisé pendant la grossesse ou l'allaitement?

Sur la base des expériences faites à ce jour, aucun risque pour l'enfant n'est connu si le médicament est utilisé conformément à l'usage auquel il est destiné. Toutefois, aucune étude scientifique systématique n'a été effectuée. Par mesure de précaution, vous devriez renoncer si possible à prendre des médicaments durant la grossesse et l'allaitement, ou demander l'avis du médecin ou du pharmacien.

Octostim ne diffuse dans le lait maternel que dans de faibles proportions et reste inactif chez le nourrisson; en effet, le produit est dégradé et inactivé immédiatement dans l'appareil gastro-intestinal.

Comment l'utiliser ?

Ne pratiquer les injections sous-cutanées d'Octostim qu'après démonstration pratique approfondie par le médecin.

La posologie usuelle d'Octostim en solution injectable est de 0,3 µg par kg. Une ampoule à 15 µg est donc suffisante pour une personne de 50 kg. Le traitement peut être renouvelé avec l'accord du médecin à intervalles de 12 heures.

Si l'on recourt au spray nasal lors de blessures critiques, appliquer une nébulisation dans chaque narine. Appliquer uniquement 1 jet dans le nez chez l'enfant pesant 35 kg de poids corporel et plus. Puis consulter immédiatement le médecin.

Lors d'automédication chez le petit enfant (pesant moins de 35 kg de poids corporel) en cas de blessures critiques, administrer par voie sous-cutanée la solution injectable d'Octostim (0,3 µg/kg) au lieu du spray nasal d'Octostim.

Instructions pour l'administration correcte d'Octostim spray nasal

  1. Enlever le capuchon.
  2. Tenir le spray comme indiqué en figure 2. Avant la première utilisation ou si l'appareil n'a pas été utilisé pendant une semaine ou plus, appuyer sur la soupape de la pompe (4 fois env.) jusqu'à ce que celle-ci délivre une nébulisation homogène. Veiller à ce que l'extrémité du petit tube intérieur du flacon reste constamment immergé dans le liquide (A).
  3. Pencher légèrement la tête en arrière et introduire l'embout du spray dans une narine (ne pas introduire l'embout trop profondément). Retenir la respiration et appuyer une fois sur la soupape de la pompe.
  4. Si la posologie prescrite est de 2 nébulisations, procéder à la seconde application dans l'autre narine selon les consignes du point 3. Si la prescription est supérieure à 2 nébulisations, attendre environ 5 minutes avant d'appliquer une nouvelle nébulisation dans la première narine.
  5. Replacer le capuchon. Conserver le spray en position verticale.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien lorsque vous estimez que l'efficacité de votre médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels sont les effets secondaires possibles ?

L'utilisation d'Octostim peut provoquer les effets suivants:

Occasionnel: chute de tension passagère avec faible accélération du pouls, hausse de tension passagère, nez bouché, inflammation nasale, saignements de nez, crampes et douleurs abdominales, nausées, diarrhée, maux de tête, fatigue.

Rare: thromboses, infarctus cérébral ou du myocarde aigus.

Dans des cas isolés, des réactions d'hypersensibilité peuvent se manifester, telles que démangeaisons, rougeurs de la peau, fièvre, crampes bronchiques et réactions allergiques. Ces effets indésirables peuvent être intensifiés en cas de troubles cardiaques, d'hypertension ou d'affection rénale chronique.

Dans certains cas rares, une rétention d'eau dans l'organisme peut se produire. Les symptômes en sont: hausse de la pression artérielle, accélération du pouls, rougeur du visage, maux de tête, crampes, nausées, crampes abdominales et dans certains cas graves, il faut s'attendre à des crises convulsives, un œdème cérébral et une perte profonde de conscience (coma). Contactez immédiatement un médecin. Toute suspicion d'œdème cérébral (crises convulsives et perte de conscience) nécessite une hospitalisation d'urgence dans une unité de soins intensifs. Le risque de rétention d'eau existe aussi lorsque l'apport en liquides n'est pas diminué lors du traitement (voir «Quelles sont les précautions à observer lors de la prise/utilisation d'Octostim?»).

Si vous remarquez d'autres effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

Comment le produit doit-il être stocké ?

L'absorption nasale du principe actif d'Octostim peut être fortement entravée en cas de troubles momentanés de la muqueuse nasale, par exemple lors de refroidissements ou de rhume des foins, rendant inefficace la forme spray nasal d'Octostim. Dans ces situations, il est indispensable d'administrer par voie sous-cutanée la solution injectable d'Octostim.

Octostim ne limite pas les réflexes et n'induit pas de dépendance.

Octostim en solution injectable doit être conservé au réfrigérateur (2-8 °C).

Conserver Octostim spray nasal à température ambiante (15–25 °C). Ne pas congeler.

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Le contenu non utilisé des ampoules entamées doit être jeté.

Conserver le médicament hors de la portée des enfants.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d'une information détaillée destinée aux professionnels.

Plus d'informations

Que contient Octostim?

Octostim solution injectable contient:

Principe actif: desmopressine 15 µg/ml.

Excipients: chlorure de sodium, eau.

Octostim spray nasal contient:

Principe actif: desmopressine 1,5 mg/ml.

Excipient conservateur: chlorure de benzalkonium.

Où obtenez-vous Octostim? Quels sont les emballages à disposition sur le marché?

En pharmacie sur ordonnance médicale.

Octostim solution injectable: emballage à 10 ampoules de 1 ml (15 µg/ml).

Octostim spray nasal: nébuliseur de 2,5 ml délivrant 25 nébulisations de 150 µg (1,5 mg/ml).

Ton assistant personnel en matière de médicaments

Médicaments

Consultez ici notre vaste base de données de médicaments de A à Z, avec leurs effets et leurs ingrédients.

Substances

Toutes les substances actives avec leur application, leur composition chimique et les médicaments dans lesquels elles sont contenues.

Maladies

Causes, symptômes et options de traitement pour les maladies et blessures courantes.

Le contenu indiqué ne remplace pas la notice originale du médicament, notamment en ce qui concerne le dosage et l'effet des différents produits. Nous ne pouvons assumer aucune responsabilité quant à l'exactitude des données, car les données ont été en partie converties automatiquement. Un médecin doit toujours être consulté pour les diagnostics et autres questions de santé. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet ici.

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify.