Estreva®

Fabricant: OM PHARMA

Substance(s)
Estradiol
Narcotique
Non
admission Suisse
Groupe pharmacologique Oestrogènes

Tout savoir

Titulaire de l'autorisation

OM PHARMA

Qu'est-ce que c'est et comment l'utiliser ?

A l?approche de la ménopause, la production d?estrogènes (hormones féminines) par les ovaires diminue de façon sensible. Il se produit, dans l?organisme féminin, une carence en estrogènes pouvant entraîner toutes sortes de symptômes subjectifs et de troubles affectant l?état général jusqu?à ce que l?organisme se soit adapté à la production réduite d?estrogènes.

Il est possible de remédier de façon rapide et efficace à la carence en estrogènes et à ses signes d?accompagnement après la disparition des règles, par la prise régulière de l?hormone manquante sous forme d?Estreva gel transdermique.

Ce médicament contient un estrogène naturel.

Ce médicament est préconisé dans le traitement des troubles liés à la ménopause (bouffées de chaleur, transpiration excessive, troubles urinaires, sécheresse vaginale, troubles du sommeil).

Sur prescription du médecin.

Que devez-vous prendre en considération avant de l'utiliser ?

Une thérapie de substitution hormonale peut être liée à une augmentation des risques comme par exemple de cancer du sein ou de l?utérus, des maladies cardio-vasculaires, comme un infarctus, une attaque cérébrale, une thrombose veineuse ou une embolie pulmonaire (caillot sanguin). Lors de traitement prolongé, on a constaté dans de rares cas une diminution des facultés intellectuelles et de la mémoire. Votre médecin discutera avec vous et comparera ces risques au bénéfice attendu.

L?exercice physique et une alimentation équilibrée sont de bonnes mesures complémentaires à mettre en oeuvre pendant la ménopause afin de maintenir un bon état général et, en cas de traitement par Estreva, de soutenir l?efficacité de ce médicament.

Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas d?antécédents ou d?existence d?affections causées par un caillot de sang (phlébite, thrombose, embolie pulmonaire, infarctus du myocarde, attaque cérébrale); de tumeurs malignes du sein ou de l?utérus; de tumeurs bénignes de l?utérus (fibromes) ou de développement trop important de la muqueuse utérine (hyperplasie); de présence de muqueuse utérine en dehors de l?utérus (endométriose); de saignements vaginaux de cause inconnue; d?hypersensibilité aux hormones féminines; de maladies graves du foie (syndrome de Dubin-Johnson, syndrome de Rotor, jaunisse), d?hypertension artérielle mal stabilisée, d?une certaine altération des globules rouges du sang (anémie à hématies falciformes), d?une certaine maladie héréditaire du métabolisme (porphyrie), de grave diabète sucré accompagné d?altérations des vaisseaux sanguins, en cas de troubles congénitaux du métabolisme des graisses ou si, lors d?une grossesse antérieure, vous avez été atteinte d?une jaunisse, d?un prurit persistant (démangeaisons généralisées) ou d?une surdité progressive par atteinte de l?oreille moyenne (otosclérose).

Estreva gel ne doit pas être utilisé durant la grossesse (suspectée ou confirmée) ou pendant l?allaitement.

Ce médicament ne doit généralement pas être utilisé, sauf avis contraire de votre médecin dans les cas suivants: certaines maladies cardiaques.

Votre médecin sait ce qu?il convient de faire dans les situations énumérées ci-devant.

Enfants et adolescents de moins de 18 ans

L?Estreva gel n?a pas d?indication chez les enfants et les adolescents de moins de 18 ans puisque l?utilisation et la sécurité n?ont pas à ce jour été démontrées.


Si les symptômes persistent malgré le traitement, le signaler à votre médecin, qui adaptera le traitement à votre cas.

Un examen médical est nécessaire avant et périodiquement en cours de traitement. Signalez à votre médecin toute maladie dont vous avez souffert ou survenant en cours de traitement. Suivez les recommandations de votre médecin et notamment le traitement par une autre hormone (progestatif) associé à ce médicament, 10?12 jours par mois pour les femmes ayant encore leur utérus. Ceci est très important, pour éviter une prolifération trop importante de la muqueuse de l?utérus.

Un examen régulier des seins sera effectué par votre médecin, en particulier en cas d?antécédents de cancer du sein dans votre famille ou si vous présentez des kystes ou des nodules du sein. Votre médecin pourra également être amené à vous prescrire une mammographie si besoin est. Prévenez votre médecin si vous constatez une modification de vos seins pendant le traitement. Dans plusieurs études scientifiques, il a été rapporté que le risque de cancer du sein est légèrement augmenté chez les femmes recevant un traitement de substitution hormonale de plus de 5 ans. Ce risque plus élevé diminue lentement dans les cinq années qui suivent l?arrêt du traitement et est alors de nouveau comparable à celui des femmes qui n?ont pas reçu de substitution hormonale. Votre médecin discutera avec vous des bénéfices et des risques d?un traitement de substitution hormonale et fera les contrôles nécessaires avant et régulièrement pendant le traitement.

Il est important que vous informiez votre médecin, si vous avez une tendance accrue à avoir des thromboses (tendance à la formation de caillots dans les vaisseaux sanguins). Une thrombose peut avoir des conséquences graves et son risque augmente avec l?âge, mais aussi

? s?il y a chez vous une tendance à certains troubles de la coagulation;

? si vous avez des varices;

? si vous-même ou un proche parent avez déjà eu dans votre jeunesse une thrombose veineuse des jambes ou des poumons;

? si vous êtes immobilisée pendant une période prolongée, p.ex. en raison d?une opération ou d?une blessure grave;

? si votre poids est trop élevé;

? si vous fumez beaucoup.

En cas de doute, consultez votre médecin.

Informez votre médecin si vous souffrez d?une des maladies suivantes: hypertension artérielle, troubles sévères des fonctions du coeur, du foie ou des reins, épilepsie, migraine, asthme, diabète sucré, surdité par atteinte de l?oreille moyenne, porphyrie (une maladie héréditaire du métabolisme). Dans tous les cas, une surveillance médicale est nécessaire.

Motifs imposant l?arrêt immédiat de la médication

Maux de tête apparaissant pour la première fois en présentant un caractère de migraine ou se manifestant de façon répétée avec une intensité inhabituelle, troubles soudains de la perception (p.ex. troubles visuels, troubles auditifs), premiers signes de phlébites avec formation d?un caillot de sang, ou d?affections causées par un caillot sanguin (p.ex. douleurs inhabituelles dans les jambes ou gonflement de celles-ci, douleurs lancinantes déclenchées par la respiration ou toux d?origine incertaine, sensation de douleur ou d?oppression dans la cage thoracique), opérations en prévision (1 mois auparavant) et alitement prolongé (p.ex. à la suite d?un accident), apparition d?une jaunisse (hépatite), démangeaisons affectant le corps tout entier, réaction d?hypersensibilité (allergie), augmentation de la fréquence de crises d?épilepsie, augmentation importante de tension artérielle, apparition d?une grave dépression.

Certains médicaments peuvent diminuer l?effet d?Estreva gel (p.ex. médicaments contre l?épilepsie, contre la tuberculose ou médicaments à base de plantes contenant du millepertuis).

Un traitement par Estreva peut obliger le médecin à adapter le traitement des patientes diabétiques.

Un traitement avec Estreva peut poser problème chez des patientes ayant subi une greffe d?organe et prenant de la ciclosporine contre le rejet.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d?une autre maladie, vous êtes allergique, vous prenez déjà d?autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication)!


Estreva gel transdermique ne doit pas être utilisé pendant ces périodes, où ce médicament n?aurait de toute façon aucune utilité. Si vous devenez enceinte pendant le traitement avec Estreva, interrompez immédiatement le traitement et consultez votre médecin.

Comment l'utiliser ?

Posologie

Ce gel est présenté en flacon-tube avec pompe doseuse.

Chaque pression délivre une dose de 0,5 g de gel. Le médecin fixe la posologie individuellement pour chaque patiente.

La posologie usuelle est de 0,5 g?1,5 g de gel par jour, soit 1?3 pressions.

Le traitement peut être utilisé 24 à 28 jours par mois suivi de 2 à 7 jours sans traitement (traitement séquentiel).

Le traitement peut être également prescrit en continu (sans interruption de traitement). Votre médecin vous pres­crira Estreva gel selon le schéma adapté à votre cas. Il pourra modifier la dose et la durée du traitement en fonction de votre réponse au traitement.

Si vous avez toujours votre utérus, votre médecin associera à ce traitement pendant au moins les 10?12 derniers jours du mois, un autre médicament hormonal (progestatif).

Votre médecin pourra modifier la posologie et la durée du traitement en fonction de votre réponse au traitement.

Des saignements évoquant les règles peuvent survenir pendant la période d?interruption. Ces saignements sont normaux.

Si des saignements abondants ou irréguliers surviennent, consultez votre médecin.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l?efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Mode et voie d?administration

Plusieurs pressions peuvent être nécessaires lorsque vous entamez un flacon pour amorcer le dispositif: la première dose peut ne pas être exacte et il est conseillé de l?éliminer. Au fur et à mesure de l?utilisation d?Estreva gel transdermique, le flacon tube se collapse. Ce phénomène, lié à l?absence d?entrée d?air dans le système de distribution, est normal.

Le gel sera appliqué sur une peau propre, sèche et intacte (sur l?abdomen, les cuisses, les bras, les épaules, mais jamais sur les seins). La surface d?application doit être équivalente à deux fois la taille d?une main.

Le gel ne doit pas être appliqué sur les seins ou les muqueuses.

Le contact avec les yeux doit être évité.

Le massage est inutile. Le gel ne tache pas.

Fréquence et moment auquel le médicament doit être administré

L?application a lieu une fois par jour et peut avoir lieu indifféremment le soir ou le matin.

Durée du traitement

Suivez la prescription de votre médecin. Celui-ci peut néanmoins être amené à modifier la durée du traitement.

Le flacon de 50 g permet un traitement de 29 jours à la dose journalière de 1,5 g par jour. Pour des raisons techniques, un dosage précis n?est ensuite plus garanti. L?emballage ne doit donc plus être utilisé au delà de ce délai de traitement et être éliminé comme il se doit.

Conduite à tenir en cas de surdosage

Les effets d?un surdosage sont généralement une sensation de tension des seins, gonflement du ventre. Ces signes disparaissent à l?arrêt du traitement ou lorsque la dose est diminuée.

Conduite à tenir au cas où l?administration d?une ou plusieurs doses a été omise

Reprendre le traitement le jour suivant à la posologie pres­crite. Ne pas augmenter les doses suivantes.

Quels sont les effets secondaires possibles ?

En plus des effets indésirables mentionnés sous «Quelles sont les précautions à observer lors de la prise/utilisation d?Estreva gel transdermique?», dont la survenue impose l?arrêt immédiat du traitement, d?autres effets secondaires peuvent se manifester.

En cas de persistance des bouffées de chaleur, de maux de tête, de sécheresse vaginale gênante, d?écoulement par le mamelon, d?irritation oculaire par les lentilles de contact, de tension des seins, de nausées, d?irritabilité, de sensations de jambes lourdes ou de démangeaison à l?application du gel ou de taches sur la peau, demander l?avis de votre médecin qui pourra éventuellement adapter le traitement.

En cas de saignements gynécologiques survenant en dehors de la période d?arrêt du traitement, consulter votre médecin.

Si vous remarquez d?autres effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

Comment le produit doit-il être stocké ?

Conserver à température ambiante (15?25 °C) et hors de la portée des enfants.

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d?une information détaillée destinée aux professionnels.

Plus d'informations

Estreva est disponible en gel transdermique contenant 0,1% d?estradiol, du polypropylèneglycol et des excipients.

Médicaments

Consultez ici notre vaste base de données de médicaments de A à Z, avec leurs effets et leurs ingrédients.

Substances

Toutes les substances actives avec leur application, leur composition chimique et les médicaments dans lesquels elles sont contenues.

Maladies

Causes, symptômes et options de traitement pour les maladies et blessures courantes.

Le contenu indiqué ne remplace pas la notice originale du médicament, notamment en ce qui concerne le dosage et l'effet des différents produits. Nous ne pouvons assumer aucune responsabilité quant à l'exactitude des données, car les données ont été en partie converties automatiquement. Un médecin doit toujours être consulté pour les diagnostics et autres questions de santé. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet ici.