Code ATC: G03AC10

Slinda®, comprimés pelliculés

Slinda®, comprimés pelliculés
Substance(s) Drospirénone
admission Suisse
Fabricant Xiromed SA
Narcotique Non
Statut de prescription Médicaments à délivrance répétée contre ordonnance médicale
Groupe pharmacologique Contraceptifs hormonaux à usage systémique

Titulaire de l'autorisation

Xiromed SA

Brochure

Qu'est-ce que c'est et comment l'utiliser ?

Slinda est un médicament contraceptif hormonal. Chaque plaquette de Slinda comprend 24 comprimés blancs qui contiennent une petite quantité de drospirénone, une hormone du groupe des progestatifs. C'est la raison pour laquelle Slinda est appelée pilule progestative pure. Contrairement aux pilules combinées, les pilules progestatives pures ne contiennent pas d'estrogène en plus du progestatif. De plus, chaque plaquette comprend 4 comprimés verts, également appelés comprimés placebo, qui ne contiennent aucune substance active.

L'effet contraceptif de Slinda repose sur l'inhibition de la maturation de l'ovule, l'inhibition de l'ovulation, des modifications de la glaire cervicale et des effets sur l'endomètre, qui devient plus fin.

Sur prescription médicale.

Que devez-vous prendre en considération avant de l'utiliser ?

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement?

Avant que vous ne commenciez à prendre des produits hormonaux à visée contraceptive, votre médecin vous interrogera avec précision sur vos antécédents médicaux (maladies dont vous avez souffert ou survenues dans votre famille) et réalisera un examen général et gynécologique approfondi. L'éventualité d'une grossesse devra en outre être exclue.

Si vous prenez Slinda, votre médecin vous demandera d'effectuer régulièrement des examens de contrôle. En général, la fréquence et la nature de ces examens de contrôle dépendent de votre situation personnelle.

Comme tous les contraceptifs hormonaux, Slinda ne protège pas contre les infections par le VIH (SIDA) ni contre toute autre maladie sexuellement transmissible.

Quand Slinda ne doit-il pas être pris?

Slinda ne doit pas être pris,

  • si vous êtes atteinte d'un cancer dépendant des hormones sexuelles (par ex. une forme particulière de cancer du sein) ou si une maladie de ce type est suspectée;
  • si vous souffrez de saignements vaginaux inexpliqués;
  • si vous souffrez, ou avez souffert, d'une tumeur du foie bénigne ou maligne;
  • si vous avez (ou avez déjà eu) une maladie du foie et que votre fonction hépatique n'est toujours pas revenue la normale;
  • si vous avez un caillot de sang dans les vaisseaux sanguins, par ex. au niveau des jambes (thrombose veineuse profonde) ou des poumons (embolie pulmonaire);
  • si vos reins ne fonctionnent pas bien (insuffisance rénale);
  • si vous êtes allergique à la drospirénone ou à l'un des autres composants de ce médicament.

En cas d'apparition de l'une de ces affections lors de la prise de Slinda, vous devez immédiatement arrêter de prendre ce médicament et en informer votre médecin.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Slinda?

Avant de prendre Slinda, adressez-vous à votre médecin si vous êtes concernée par l'une des situations suivantes:

  • Cancer du sein: le risque de développer un cancer du sein est légèrement plus élevé chez les femmes qui prennent un contraceptif hormonal combiné (pilule) que chez les femmes qui n'en prennent pas. À l'arrêt de la pilule, le risque diminue de telle sorte qu'environ dix ans après, le risque est le même que chez les femmes n'ayant jamais pris de pilule. Le risque de développer un cancer du sein augmente avec l'âge. C'est la raison pour laquelle le nombre de diagnostic du cancer du sein augmente avec l'âge des utilisatrices de pilule. La durée de prise de la pilule n'a aucun effet sur ce risque. On ignore si cette différence de risque de cancer du sein est due à la pilule elle-même. Cela peut être dû au fait que les femmes plus âgées sont examinées plus régulièrement et plus minutieusement, ce qui permet de dépister plus précocement un cancer du sein. Le risque de développer un cancer du sein chez les utilisatrices de pilules progestatives seules, comme Slinda, est vraisemblablement comparable à celui associé aux utilisatrices de pilules combinées, mais les données disponibles sont moins significatives. Informez toutefois votre médecin si vous avez déjà souffert d'un cancer du sein.
  • Tumeurs du foie: dans de rares cas, des modifications bénignes, et, plus rare encore, malignes, du foie ont été observées après utilisation d'un contraceptif hormonal comme Slinda. Ces modifications ont entraîné sporadiquement des saignements dans la zone abdominale. Adressez-vous à votre médecin si vous souffrez, ou avez souffert, d'un cancer du foie ou si vous souffrez de douleurs épigastriques inhabituelles, et si vous présentez une jaunisse (coloration jaune de la peau), une maladie du foie ou un autre trouble de la fonction hépatique.
  • Thrombose: une thrombose est la formation d'un caillot de sang, qui peut obstruer un vaisseau sanguin. Une thrombose peut parfois survenir dans les veines profondes des jambes (thrombose veineuse profonde). Si ce caillot se détache de la veine dans laquelle il s'est formé, il peut atteindre les artères des poumons et les boucher. C'est ce qu'on appelle une «embolie pulmonaire», une affection qui peut s'avérer mortelle. Il existe un risque légèrement plus élevé de thrombose liée à la prise de pilules progestatives pures. Le risque de thrombose est plus élevé si un membre de la famille (frère, sœur ou parent) a souffert de thrombose à un âge relativement jeune; ce risque augmente également avec l'âge, en cas de surpoids, d'immobilisation prolongée, d'intervention chirurgicale importante ou de traumatismes importants. Si vous observez, chez vous, des signes possibles de thrombose, vous devez vous adresser immédiatement à votre médecin (voir aussi «Situations qui imposent la consultation immédiate de votre médecin»).
  • Hypertension: la pression artérielle peut augmenter lors de l'utilisation de Slinda.
  • Affections psychiatriques: certaines femmes utilisant un contraceptif hormonal comme Slinda ont fait état d'une dépression ou d'un état dépressif. Les dépressions peuvent être plus graves et peuvent parfois donner lieu à des pensées suicidaires. Si vous présentez des changements d'humeur et des symptômes dépressifs, demandez conseil à votre médecin dès que possible.
  • Grossesse extra-utérine (grossesse ectopique).
  • Insuffisance hépatique: votre médecin vous recommandera d'effectuer une analyse de sang pour vérifier le taux sérique de potassium au cours du premier cycle de traitement par Slinda.
  • Diabète: il est possible que Slinda influe sur le métabolisme glycémique.
  • Première apparition, ou aggravation, des symptômes suivants au cours d'une précédente grossesse ou d'un traitement hormonal antérieur: coloration jaune de la peau et des yeux (jaunisse) ou démangeaisons plus fortes, calculs biliaires, porphyrie (un trouble du métabolisme du foie), lupus érythémateux disséminé (LED; une maladie auto-immune qui attaque de nombreuses cellules du corps), syndrome hémolytique et urémique (une affection particulière du sang qui entraîne une insuffisance rénale), chorée (un trouble neurologique), herpès gestationis (éruption vésiculeuse causée par le virus de l'herpès), détérioration de l'ouïe (otosclérose).
  • Chloasma (également appelé «masque de grossesse»; tâches jaune-brun sur la peau, principalement sur le visage): si vous avez ou avez eu un chloasma, évitez de trop vous exposer au soleil ou à la lumière UV pendant le traitement par Slinda.

Si vous constatez une aggravation ou l'apparition de l'une des affections mentionnées ci-dessus, informez-en votre médecin. Votre médecin décidera si vous devez arrêter de prendre Slinda et pourra alors vous conseiller une méthode contraceptive non hormonale.

Situations qui imposent la consultation immédiate de votre médecin (voir aussi «Quand Slinda ne doit-il pas être pris?»)

  • Apparition d'une grosseur dans la poitrine (pouvant indiquer un cancer du sein);
  • saignements vaginaux importants et inhabituels (ce symptôme peut indiquer un cancer de l'utérus);
  • douleurs abdominales soudaines et violentes, démangeaisons sur l'ensemble du corps ou jaunisse (peuvent indiquer un trouble hépatique);
  • signes possibles de thrombose (par ex. douleurs inhabituelles ou fortes ou tuméfaction au niveau de la jambe, douleurs inexpliquées dans la poitrine, dyspnée, toux inhabituelle, en particulier lorsqu'elle est accompagnée de saignements);
  • apparition de céphalée de type migraine ou augmentation de la fréquence des céphalées intenses et inhabituelles;
  • troubles soudains de la perception (par ex. troubles visuels, auditifs et troubles de l'élocution);
  • forte augmentation de la pression artérielle;
  • augmentation des crises d'épilepsie;
  • grave état dépressif;
  • si vous pensez être enceinte ou si une grossesse est confirmée;
  • douleurs soudaines ou violentes dans le bas-ventre ou au niveau de l'estomac (peuvent indiquer une grossesse extra-utérine, c'est-à-dire une grossesse qui se développe hors de l'utérus);
  • une longue période d'alitement (par ex. après un accident) ou une intervention chirurgicale prévue (consultez votre médecin au moins 4 à 6 semaines avant l'intervention).

Menstruations

Chez certaines femmes, l'utilisation de Slinda peut entraîner des menstruations plus fréquentes ou qui durent plus longtemps. Chez d'autres, les menstruations sont plus rares, voire sont même absentes. Cela ne signifie pas que Slinda ne vous convient pas ou que vous n'êtes pas bien protégée contre une grossesse. Dans ces situations, il n'y a généralement aucune mesure particulière à prendre. Toutefois, en cas de saignements irréguliers très intenses ou qui durent très longtemps, votre médecin doit être informé.

Densité osseuse

Les estrogènes jouent un rôle important dans le maintien de la solidité des os. Lors de l'utilisation de Slinda, la concentration d'estrogène mesurable dans le sang est comparable à celle observée pendant la première moitié du cycle naturel, mais inférieure à la concentration observée pendant la deuxième moitié du cycle. On ignore si ce phénomène a des répercussions sur la solidité des os.

Interactions lors de la prise de Slinda avec d'autres médicaments

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez/utilisez, avez pris/utilisé récemment ou avez l'intention de prendre/d'utiliser d'autres médicaments. Il pourra vous indiquer si d'autres méthodes contraceptives doivent être utilisées (par ex. préservatif) et, le cas échéant, pendant combien de temps. Il est également possible que le dosage d'autres médicaments, dont vous avez besoin, doive être ajusté.

Certains médicaments peuvent:

  • influer sur les taux sériques de Slinda;
  • atténuer ainsi l'effet contraceptif de Slinda (moins bien protéger contre une grossesse);
  • provoquer des saignements inattendus.

Les médicaments concernés sont utilisés pour le traitement des affections suivantes:

  • épilepsie (par ex. primidone, phénytoïne, barbiturique, carbamazépine, oxcarbazépine, felbamate, topiramate);
  • tuberculose (par ex. rifampicine, rifabutine);
  • infections par le VIH (par ex. ritonavir, nelfinavir, névirapine, éfavirenz);
  • infections par le virus de l'hépatite C (par ex. bocéprévir, télaprévir);
  • hypertension au niveau des vaisseaux sanguins des poumons (bosentan);
  • une forme particulière de somnolence (modafinil);
  • état dépressif (le millepertuis, un produit phytothérapeutique).

En cas de traitement à court terme par des médicaments pouvant réduire l'effet contraceptif de Slinda, une méthode barrière de contraception (par ex. des préservatifs) doit être utilisée en complément. La méthode barrière doit être utilisée pendant toute la période d'administration concomitante du médicament et pendant 28 jours après son arrêt, période pendant laquelle l'effet du médicament sur Slinda peut persister. Votre médecin vous indiquera si vous devez utiliser une méthode de contraception supplémentaire et, le cas échéant, la période pendant laquelle vous devrez l'utiliser. Si la prise concomitante d'autres médicaments ou de produits phytothérapeutiques se poursuit après la fin de la prise des comprimés contenant la substance active de la plaquette, les comprimés placebo doivent être jetés et la plaquette suivante doit être commencée.

En cas de traitement à long terme par des médicaments pouvant réduire l'effet contraceptif de Slinda, votre médecin vous recommandera éventuellement d'utiliser une méthode de contraception non hormonale.

Certains médicaments peuvent augmenter la concentration de la substance active de Slinda dans le sang et entraîner une multiplication des effets indésirables. Si vous prenez l'un des médicaments mentionnés ci-dessous, veuillez en informer votre médecin:

  • traitement des infections causées par certaines bactéries (par ex. clarithromycine, érythromycine);
  • traitement des infections fongiques (par ex. fluconazole, itraconazole, posaconazole, voriconazole, kétoconazole);
  • hypertension artérielle, angine de poitrine ou troubles particuliers du rythme cardiaque (par ex. diltiazem, vérapamil).

Slinda peut également avoir un effet sur d'autres médicaments, par exemple:

  • la ciclosporine, qui permet d'empêcher le rejet de greffe d'organe (son effet peut être renforcé);
  • la lamotrigine, un antiépileptique (son effet peut être amoindri);
  • certains diurétiques (antagonistes de l'aldostérone, diurétiques épargneurs de potassium). Votre médecin vous recommandera éventuellement d'effectuer une analyse de sang pour vérifier le taux sérique de potassium au cours du premier cycle de traitement par Slinda;
  • d'autres médicaments peuvent aussi être concernés, comme les analgésiques, les antidépresseurs, les antidiabétiques, les antipaludiques, les sédatifs, les médicaments destinés au traitement des pathologies cardiaques, les produits à base de cortisone, les médicaments contre l'asthme et les anticoagulants.

Prise de Slinda avec des aliments et boissons

Évitez de consommer du pamplemousse ou du jus de pamplemousse lors de la prise de Slinda.

Rien n'indique à ce jour que l'aptitude à la conduite et la capacité à utiliser des machines puissent être affectées par la prise de contraceptifs hormonaux, même si aucune étude n'a été réalisée avec Slinda en particulier.

Slinda contient du lactose

Si vous savez que vous avez une intolérance au sucre, prenez Slinda uniquement après avoir consulté votre médecin.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si

  • vous souffrez d'une autre maladie;
  • vous êtes allergique;
  • vous prenez déjà d'autres médicaments ou utilisez déjà d'autres médicaments en usage externe (même en automédication!).

Slinda peut-il être pris pendant la grossesse ou l'allaitement?

Ne prenez pas Slinda si vous êtes enceinte ou si vous pensez être enceinte. L'éventualité d'une grossesse doit être formellement exclue avant l'utilisation de Slinda.

De petites quantités de la substance active de Slinda sont excrétées dans le lait maternel. Il n'en résulte aucun risque connu pour la santé de l'enfant allaité.

Slinda peut être utilisé pendant l'allaitement sur prescription du médecin. Dans ce cas, il convient de surveiller soigneusement le développement et la croissance de l'enfant.

Comment l'utiliser ?

Veillez à toujours rendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin. En cas de doute, n'hésitez pas à demander l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

Chaque plaquette de Slinda contient 24 comprimés actifs blancs et 4 comprimés placebo verts. Les deux sortes de comprimés de couleurs différentes sont disposées dans leur ordre de prise.

Prenez un comprimé de Slinda chaque jour, éventuellement avec un peu d'eau. Vous pouvez prendre les comprimés avec ou sans aliments (voir rubrique «Prise de Slinda avec des aliments et boissons»). Vous devez prendre les comprimés chaque jour, si possible, toujours à la même heure, de façon à ce que la prise de deux comprimés soit toujours espacée de 24 heures.

Ne confondez pas les comprimés

En raison de la composition différente des comprimés, vous devez impérativement commencer par prendre le premier comprimé blanc en haut à gauche de la première rangée et prendre un comprimé chaque jour. Pour respecter l'ordre de prise, suivez toujours le sens indiqué par les flèches et la séquence de chiffres sur la plaquette.

Prenez le premier comprimé le premier jour de vos règles. Poursuivez ensuite la prise des comprimés en continu. Prenez un comprimé actif blanc une fois par jour les 24 premiers jours, puis un comprimé placebo vert une fois par jour les 4 derniers jours. Vous devez ensuite commencer une nouvelle plaquette sans interruption du traitement et continuer à prendre quotidiennement un comprimé. Il n'y a donc pas d'arrêt du traitement entre deux plaquettes.

Même si vous remarquez des saignements pendant la prise de Slinda, ou bien une absence de saignements, vous devez néanmoins continuer à prendre vos comprimés normalement, sans interruption.

Si vous prenez Slinda de cette manière, vous êtes protégée contre une grossesse, y compris pendant les quatre jours de prise des comprimés placebo.

Préparation de la plaquette

Pour vous rappeler de bien prendre votre pilule, 7 étiquettes sont fournies dans l'emballage, chacune mentionnant les 7 jours de la semaine (MO = lundi, DI = mardi, MI = mercredi, DO = jeudi, F = vendredi, SA = samedi, SO = dimanche). Choisissez l'étiquette commençant par le jour de la semaine correspondant à votre premier jour de prise du comprimé. Par exemple, si vous commencez la prise de vos comprimés un jeudi, utilisez l'étiquette qui commence par «DO». Collez l'étiquette sur le bord supérieur de la plaquette, au niveau de la partie indiquant «Coller l'étiquette ici», de façon à ce que le premier jour corresponde au comprimé marqué du mot «Start». Au-dessus de chaque comprimé figure ainsi le jour de la semaine; vous pouvez alors vérifier que vous n'avez pas oublié de comprimé. Les flèches et la séquence de chiffres continue indiquent l'ordre dans lequel les comprimés doivent être pris.

Prise de la première plaquette de Slinda

Si vous n'avez utilisé aucune contraception hormonale au cours du mois précédent

Commencez la prise de Slinda le premier jour de vos règles. Dans ce cas, vous êtes immédiatement protégée contre un risque de grossesse et vous n'avez pas besoin d'utiliser de méthode de contraception supplémentaire, comme des préservatifs.

Si vous commencez la prise de Slinda entre le 2e et le 5e jour de vos règles, une méthode barrière de contraception (par ex. des préservatifs) doit être utilisée en complément les 7 premiers jours.

  • Si vous passez d'un contraceptif oral combiné (pilule), d'un anneau vaginal ou d'un patch contraceptif à Slinda

Commencez à prendre Slinda le lendemain de la prise du dernier comprimé contenant les substances actives de votre plaquette de pilule précédente ou le jour du retrait de votre anneau vaginal ou de votre patch contraceptif (cela signifie qu'il n'y a pas de période pendant laquelle aucune pilule, aucun anneau vaginal ni aucun patch contraceptif n'est prise/utilisé). Si vous suivez ces instructions, vous n'avez pas besoin d'utiliser de méthode de contraception supplémentaire.

Vous pouvez également commencer Slinda au plus tard le lendemain du jour suivant l'arrêt habituel de votre contraceptif (jour sans comprimé, sans anneau vaginal ni patch transdermique) ou le lendemain de la prise des comprimés inactifs de votre précédent contraceptif. Dans ce cas, vous devez utiliser une méthode barrière de contraception supplémentaire pendant les 7 premiers jours de la prise de Slinda.

Si vous passez d'une autre pilule progestative pure à Slinda

Vous pouvez arrêter de prendre votre précédente pilule progestative seule n'importe quel jour et commencer à prendre Slinda le lendemain. Vous n'avez pas besoin d'utiliser de méthode de contraception supplémentaire.

  • Si vous passez d'une contraception par injection de progestatifs, d'un implant sous-cutané ou d'un dispositif intra-utérin (DIU) libérant un progestatif à Slinda

Commencez à prendre Slinda à la date prévue pour la prochaine injection ou bien le jour du retrait de votre implant sous-cutané ou de votre DIU. Vous n'avez pas besoin d'utiliser de méthode de contraception supplémentaire.

Après un accouchement

Vous pouvez commencer à prendre Slinda entre le 21e et le 28e jour qui suit la naissance de votre enfant. Vous n'avez alors pas besoin d'utiliser de méthode de contraception supplémentaire. Si vous commencez à prendre Slinda après le 28e jour qui suit la naissance de votre enfant, mais avant le retour de vos règles, vous devez vous assurer que vous n'êtes pas enceinte et vous devez utiliser une méthode barrière de contraception supplémentaire (par ex. préservatifs) pendant les 7 premiers jours de la prise de Slinda.

Des informations complémentaires pour les femmes qui allaitent sont disponibles à la rubrique «Slinda peut-il être pris pendant la grossesse ou l'allaitement?».

  • Après une fausse couche ou un avortement

Suivez les conseils de votre médecin.

Interrogez votre médecin si vous n'êtes pas sûre de la date à laquelle vous devez commencer la prise de Slinda.

Si vous avez pris plus de Slinda que vous n'auriez dû

Aucun effet néfaste grave n'a été rapporté suite à la prise d'un nombre excessif de comprimés de Slinda en une seule fois. Les symptômes pouvant survenir sont des nausées, des vomissements ou de légers saignements vaginaux.

Toutefois, en cas de surdosage, demandez conseil à votre médecin car des analyses de sang doivent être effectuées.

Si vous avez oublié de prendre Slinda

Prenez un comprimé chaque jour, toujours à la même heure, de façon que la prise de deux comprimés soit toujours espacée de 24 heures.

Si vous avez du retard dans la prise d'un comprimé, et si vous vous en rendez compte dans les 12 heures qui suivent l'heure habituelle de prise de votre comprimé, prenez immédiatement le comprimé. Prenez ensuite le comprimé suivant à l'horaire habituel, même si cela signifie que vous devez prendre 2 comprimés le même jour, et utilisez en complément une autre méthode de contraception pendant les 7 jours suivants. Plus le nombre de comprimés consécutifs oubliés est important, plus le risque de diminution de l'effet contraceptif est élevé.

Si vous avez oublié de prendre un comprimé au cours de la première semaine de prise des comprimés, et que vous avez eu des relations sexuelles dans la semaine précédant l'oubli de comprimé, vous devez savoir qu'il existe un risque de grossesse. Dans ce cas, contactez votre médecin.

Si vous avez oublié de prendre un comprimé entre le 15e jour et le 24e jour (3e et 4e rangée de la plaquette), prenez le comprimé oublié dès que vous vous en rendez compte, même si cela signifie que vous devez prendre deux comprimés le même jour. Prenez les comprimés actifs blancs suivants à l'heure habituelle. Au lieu de prendre les 4 comprimés placebo verts de cette plaquette, jetez-les et commencez immédiatement la plaquette suivante (le jour du début de prise sera différent de celui de la plaquette précédente). Même si vous ne prenez pas les comprimés placebo, l'effet contraceptif est maintenu.

Les 4 derniers comprimés verts de la 4e rangée d'une plaquette sont les comprimés placebo. Si vous oubliez de prendre l'un de ces comprimés verts, cela n'a aucune influence sur l'efficacité contraceptive de Slinda. Jetez les comprimés placebo oubliés. Veillez à ne pas dépasser 4 jours sans prendre l'un des comprimés actifs (comprimés placebo ou prise oubliée).

Que faire en cas de vomissements ou de diarrhée sévère

Si vous souffrez de vomissements ou de diarrhée sévère, il y a un risque que la substance active de votre pilule ne soit pas complètement absorbée par votre organisme. La situation est pratiquement identique à celle de l'oubli d'un comprimé. Dans ces cas, une méthode de contraception supplémentaire peut être nécessaire; demandez conseil à votre médecin.

Si vous vomissez ou si vous souffrez de diarrhée sévère dans les 3 à 4 heures qui suivent la prise d'un comprimé blanc actif de Slinda, vous devez prendre un autre comprimé blanc d'une autre plaquette dès que possible. Si possible, prenez-le dans les 12 heures qui suivent l'heure à laquelle vous prenez habituellement votre pilule. Vous n'avez pas besoin d'utiliser des méthodes de contraception supplémentaires. Si ce n'est pas possible ou si plus de 12 heures se sont écoulées, suivez les instructions spécifiées sous «Si vous avez oublié de prendre Slinda».

Si vous arrêtez la prise de Slinda

Vous pouvez arrêter de prendre Slinda à tout moment. Dès l'arrêt de Slinda, vous n'êtes plus protégée contre une grossesse.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou votre pharmacien si vous estimez que l'efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Enfants et adolescents

Slinda peut être pris après les premières règles (ménarche). La sécurité et l'efficacité de Slinda ont été principalement évaluées sur des femmes adultes. Si Slinda est prescrit par le médecin, la posologie recommandée chez les adolescentes est la même que chez les adultes.

Quels sont les effets secondaires possibles ?

Les effets secondaires graves liés à la prise de Slinda sont décrits dans la rubrique «Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Slinda?». Veuillez lire cette rubrique pour des informations supplémentaires et adressez-vous immédiatement à votre médecin, si nécessaire.

Les effets secondaires suivants ont été associés à la prise de Slinda:

Très fréquent (concerne plus d'une utilisatrice sur 10)

Troubles menstruels, tels que des saignements menstruels irréguliers, des saignements survenant entre les règles ou des saignements menstruels longs.

Fréquent (concerne 1 à 10 utilisatrices sur 100)

  • Céphalées.
  • nausées, douleurs abdominales.
  • diminution du désir sexuel (libido), troubles de l'humeur.
  • acné.
  • gêne au niveau de la poitrine, douleurs menstruelles.
  • prise de poids.

Occasionnel (concerne 1 à 10 utilisatrices sur 1'000)

  • Manque de globules rouges (anémie), fatigue, gonflements dus à la rétention d'eau.
  • sensation de vertige.
  • vomissements, diarrhée, constipation.
  • infections vaginales.
  • concentrations sanguines élevées de: potassium, enzymes hépatiques (ALT, AST, GGT), bilirubine, créatine phosphokinase, triglycérides.
  • augmentation de l'appétit.
  • fibrome utérin (tumeur bénigne dans l'utérus).
  • état dépressif, dépression, anxiété.
  • absence de règles, douleurs dans le bas-ventre, kystes ovariens, pertes vaginales et sécheresse vaginale.
  • chute de cheveux, transpiration accrue, démangeaisons, éruption cutanée, peau et cheveux gras, dermatite (inflammation de la peau).
  • hypertension, bouffées de chaleur.
  • réactions d'hypersensibilité (réactions allergiques).

Rare (concerne 1 à 10 utilisatrices sur 10'000)

  • Intolérance aux lentilles de contact.
  • perte de poids.
  • polyurie (urines abondantes).
  • kystes dans la poitrine, écoulement mammaire, frottis vaginal anormal, démangeaisons au niveau des zones génitales.

Si vous remarquez des effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien. Ceci vaut en particulier pour les effets secondaires non mentionnés dans cette notice d'emballage.

Comment le produit doit-il être stocké ?

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Remarques concernant le stockage

Ne pas conserver au-dessus de 25 °C.

Conserver dans l'emballage d'origine.

Conserver hors de la portée des enfants.

Remarques complémentaires

Ne jetez aucun médicament au tout-à-l'égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment mettre au rebut le médicament que vous n'utilisez plus. Ces mesures permettront de protéger l'environnement.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d'une information détaillée destinée aux professionnels.

Plus d'informations

Que contient Slinda?

Chaque comprimé actif blanc contient 4 milligrammes de drospirénone.

Les comprimés placebo verts ne contiennent aucune substance active.

Principes actifs

Drospirénone.

Excipients

Comprimés actifs blancs:

Noyau du comprimé: cellulose microcristalline, lactose, silice hydrophobe colloïdale (E 551), stéarate de magnésium (E 470b).

Enrobage du comprimé: Poly(alcool vinylique), dioxyde de titane (E 171), macrogol, talc (E 553b).

Comprimés placebo verts:

Noyau du comprimé: lactose monohydraté, amidon de maïs, povidone K30, silice colloïdale anhydre (E 551), stéarate de magnésium (E 470b).

Enrobage du comprimé: hypromellose (E 464), triacétine, polysorbate 80 (E 433), dioxyde de titane (E 171), indigotine (E 132), oxyde de fer jaune (E 172).

Où obtenez-vous Slinda? Quels sont les emballages à disposition sur le marché?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Emballage calendrier de 1, 3, 6 et 13 plaquettes de pilules contenant chacune 28 comprimés pelliculés.

Substance(s) Drospirénone
admission Suisse
Fabricant Xiromed SA
Narcotique Non
Statut de prescription Médicaments à délivrance répétée contre ordonnance médicale
Groupe pharmacologique Contraceptifs hormonaux à usage systémique

Partager

Ton assistant personnel en matière de médicaments

afgis-Qualitätslogo mit Ablauf Jahr/Monat: Mit einem Klick auf das Logo öffnet sich ein neues Bildschirmfenster mit Informationen über Medikamio GmbH & Co KG und sein/ihr Internet-Angebot: medikamio.com/ This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify.
Médicaments

Consultez ici notre vaste base de données de médicaments de A à Z, avec leurs effets et leurs ingrédients.

Substances

Toutes les substances actives avec leur application, leur composition chimique et les médicaments dans lesquels elles sont contenues.

Maladies

Causes, symptômes et options de traitement pour les maladies et blessures courantes.

Le contenu indiqué ne remplace pas la notice originale du médicament, notamment en ce qui concerne le dosage et l'effet des différents produits. Nous ne pouvons assumer aucune responsabilité quant à l'exactitude des données, car les données ont été en partie converties automatiquement. Un médecin doit toujours être consulté pour les diagnostics et autres questions de santé. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet ici.