Qu'est-ce que c'est et comment l'utiliser ?

Harmonet est un médicament destiné à la contraception hormonale («pilule») qui comprend les hormones sexuelles féminines gestodène (une hormone gestagène) et éthinylestradiol (un oestrogène). Harmonet est une préparation dite préparation combinée monophasique étant donné que toutes les dragées comprennent la même quantité de ces deux hormones.

S?il est pris conformément aux instructions du médecin, Harmonet offre une triple protection contre la grossesse: il empêche la maturation d?un ovule fécondable, agit sur la glaire cervicale qui reste suffisamment épaisse pour compliquer la migration des spermatozoïdes, et empêche la muqueuse utérine de se préparer à recevoir un oeuf fécondé. La pilule combinée peut également avoir des effets positifs allant au-delà de la contraception. Vos menstruations peuvent être moins abondantes et de plus courte durée. Ainsi, le risque d?un manque de fer peut être réduit. Les douleurs pendant les menstruations s?atténuent ou disparaissent complètement et les cycles deviennent plus réguliers. En outre, certaines maladies graves chez les femmes qui prennent des pilules avec 50 µg d?éthinyl-oestradiol ou plus («pilule fortement dosée») ont été observées moins souvent. Il s?agit là de maladies bénignes du sein, de kystes aux ovaires, d?infections dans la région des seins, de grossesses ectopiques (grossesses pendant lesquelles l?embryon se niche hors de l?utérus) pendant l?application ainsi que de cancers de la muqueuse utérine et des ovaires pendant et après l?application. Vraisemblablement, cela est également le cas pour les pilules faiblement dosées mais cela n?a pas pu être mis en évidence.

Harmonet ne doit être utilisé que sur prescription médicale.

Table des matières
Que devez-vous prendre en considération avant de l'utiliser ?
Comment l'utiliser ?
Quels sont les effets secondaires possibles ?
Comment le produit doit-il être stocké ?
Plus d'informations

Que devez-vous prendre en considération avant de l'utiliser ?

Avant de commencer une contraception à l?aide de préparations hormonales, votre médecin doit procéder à une anamnèse personnelle et familiale minutieuse (vos maladies passées ou présentes ainsi que celles de votre famille) ainsi qu?à un examen médical général et gynécologique approfondi. Il convient par ailleurs d?exclure une éventuelle grossesse.

Durant la prise de Harmonet, il est recommandé de se soumettre à des examens médicaux de contrôle environ tous les 6 mois à 1 an.

Les erreurs de prise ou les troubles gastro-intestinaux comme les vomissements ou une forte diarrhée, plus rarement les troubles individuels du métabolisme ou la prise simultanée sur une longue durée de certains médicaments (cf. «Quelles sont les mesures de précautions à observer lors de la prise de Harmonet?/Interactions avec d?autres médicaments») peuvent limiter l?effet contraceptif (premiers symptômes possibles: saignements en dehors des périodes de menstruations).

Dans le cas où, jusqu?à présent, vous avez pris un autre moyen contraceptif hormonal ou que vous souhaitez commencer la prise de Harmonet peu après un accouchement ou une fausse couche, parlez-en tout d?abord à votre médecin.

Comme tous les moyens contraceptifs, Harmonet ne protège pas contre les infections HIV (Sida) ou contre d?autres maladies vénériennes.

Votre médecin décidera si pour une raison médicale particulière, vous devez renoncer à la prise de Harmonet.

Harmonet ne doit pas être utilisé:

si vous êtes enceinte ou suspectez une grossesse;

si vous avez ou avez eu un caillot sanguin (une thrombose ou une embolie) par exemple dans les jambes, les poumons ou les yeux;

si vous avez eu un infarctus du myocarde ou une attaque cérébrale ou en cas de stades préliminaires d?une thrombose (par exemple troubles passagers de la circulation, angine de poitrine) ou valvulopathies dues à des thromboses et arythmie cardiaque;

si vous avez un diabète sévère ayant conduit à des lésions vasculaires;

si vous avez une hypertension artérielle difficile à maîtriser;

si vous souffrez d?une forme particulière de migraine;

si vous avez ou avez eu des troubles hépatiques, tant que les résultats des tests hépatiques sont anormaux;

si vous avez ou avez eu une tumeur du foie;

si vous avez ou suspectez une tumeur du sein ou de l?utérus, lorsque les hormones sexuelles entrent en ligne de compte;

si vous avez des saignements vaginaux dont la cause n?a pas été élucidée par un médecin;

si vous souffrez d?une hypersensibilité à l?un des composants des dragées Harmonet.


Il est important que vous informiez votre médecin si vous souffrez ou avez souffert par le passé des maladies suivantes (voir également «Influence de la coagulation du sang, risque de maladies vasculaires»):

diabète, migraine, maladie cardiaque ou rénale grave, phlébite précédente, varices, lésions bénignes du sein, cancer du sein dans votre famille, affections intestinales inflammatoires chroniques, affections de la vésicule biliaire, porphyrie (un trouble du métabolisme), lupus érythémateux, surdité au niveau de l?oreille moyenne, anémie à hématies falciformes, chorée mineure (une maladie neurologique), troubles du métabolisme lipidique, hypertension artérielle, troubles de la coagulation du sang, herpès (herpès gestationis) lors d?une précédente grossesse. Dans de rares cas, il arrive que des taches brunes (chloasma) apparaissent sur le visage, en particulier lorsque ce symptôme s?est révélé lors d?une précédente grossesse. Si vous avez une prédisposition à cela, vous devriez éviter de vous exposer longtemps au soleil et aux rayons ultraviolets pendant la prise de Harmonet.

Influence de la coagulation du sang, risque de maladies vasculaires

Les femmes utilisant un contraceptif hormonal ? y compris Harmonet ? sont exposées à un risque accru de formation de caillot dans les veines et les artères (maladies thromboemboliques veineuses et artérielles) qui peut conduire dans certains cas à des lésions graves. La formation d?un caillot peut provoquer dans les veines des thromboses veineuses profondes (phlébites) ou une embolie pulmonaire, et dans les artères une attaque cérébrale ou un infarctus du myocarde.

Le risque de voir apparaître de telles thromboses ou embolies existe pour tous les contraceptifs hormonaux; il est cependant plus faible qu?au cours d?une grossesse.

On a rapporté des cas isolés de caillots sanguins dans les yeux (thromboses rétiniennes) ou dans d?autres organes. Une relation de causalité avec la prise de contraceptifs hormonaux n?a cependant pas été prouvée.

Le risque de formation de caillot dans les veines et les artères augmente avec:

âge;

tabagisme; le risque de troubles circulatoires cardiaques et cérébraux (infarctus/attaque cérébrale) augmente encore plus avec l?âge et un fort tabagisme. C?est pourquoi vous ne devriez pas fumer, surtout si vous avez plus de 35 ans. Dans tous les cas, votre médecin doit savoir si vous fumez ou non.

Antécédent de thrombose veineuse, embolie pulmonaire, infarctus du myocarde ou attaque cérébrale chez l?un de vos frères et soeurs ou l?un de vos parents;

excès de poids important (votre médecin vous informera à ce sujet);

troubles du métabolisme des lipides (graisses) sanguins;

hypertension artérielle (en particulier si l?hypertension est difficile à maîtriser);

certaines maladies cardiaques (maladies des valves cardiaques, fibrillation auriculaire);

alitement ou mobilité limitée après un accident ou une intervention chirurgicale;

troubles de la coagulation sanguine.

Quand faut-il interrompre la prise de Harmonet et consulter votre médecin?

Si l?un des phénomènes suivants survient:

vous êtes enceinte ou suspectez une grossesse;

vous avez des migraines ou des maux de tête inhabituels que vous n?aviez pas auparavant, ou vos maux de tête sont plus fréquents;

vous souffrez subitement de troubles de la vue, de l?audition, de l?élocution ou d?autres troubles de la perception;

vous souffrez de douleurs unilatérales à la jambe et/ou d?un gonflement d?une jambe;

vous éprouvez subitement des difficultés respiratoires ou une toux d?origine indéterminée;

vous souffrez subitement d?une douleur aiguë dans la poitrine irradiant ou non dans le bras gauche;

vous souffrez subitement de vertiges, collapsus avec ou sans crises d?épilepsie, sensation de faiblesse, troubles de la sensibilité ou de la coordination;

vous allez vous soumettre à une intervention chirurgicale (interrompre la prise au moins 4 semaines auparavant) ou vous devez rester alitée ou ne disposez pas d?une mobilité totale après un accident ou une intervention chirurgicale (vous ne devez reprendre le contraceptif que 2 semaines au plus tôt après avoir retrouvé une mobilité complète);

votre pression artérielle augmente fortement (lors de mesures répétées);

vous avez une jaunisse ou une hépatite (maladie du foie) ou vous avez des démangeaisons sur tout le corps;

vous constatez l?apparition subite de fortes douleurs abdominales ou d?un gonflement de l?abdomen;

une nodosité apparaît dans la poitrine;

vous avez des saignements importants et inhabituels en dehors de la période de menstruations;

vous n?avez pas vos règles deux fois de suite.

Maladies tumorales

Des cas de cancer du col de l?utérus apparaissent plus fréquemment chez les femmes qui prennent la pilule depuis longtemps. Cela n?est pas forcément dû à la pilule mais peut avoir un rapport avec le comportement sexuel (par exemple changement fréquent de partenaire) et avec d?autres facteurs.

Le cancer du sein est constaté légèrement plus souvent chez les femmes qui prennent la pilule que chez les femmes du même âge qui ne prennent pas la pilule. Toutefois, 10 ans après l?arrêt de la pilule, il n?y a à vrai dire plus aucune différence. La question reste posée de savoir si la différence est due à la pilule. Il est probable que ces femmes ont simplement été plus souvent et plus rigoureusement examinées, de sorte que le cancer du sein a été décelé plus tôt.

Dans certains cas rares et après un long traitement avec des principes actifs hormonaux, comme ceux que Harmonet comprend, des modifications bénignes, plus rarement malignes, ont été observées au niveau du foie, ce qui a conduit à des saignements internes rendant nécessaire l?arrêt de la préparation. Par conséquent, il faut informer votre médecin si des douleurs épigastriques inhabituelles (région supérieure de l?abdomen) apparaissent et ne disparaissant pas d?elles-mêmes rapidement.

Effet de Harmonet sur la conduite de véhicules et sur la commande de machines

Jusqu?à présent, aucun effet négatif n?a pu être observé sur l?attention et la capacité à se concentrer, par exemple lors de la conduite d?un véhicule ou lors de la commande de machines.

Interactions avec d?autres médicaments

Certains médicaments peuvent diminuer l?efficacité de Harmonet s?ils sont pris en même temps que Harmonet: par exemple des médicaments pour le traitement de l?épilepsie (phénobarbital, phénytoïne, carbamazépine, oxcarbazépine, topiramate, felbamate, primidone) et de la tuberculose (rifampicine, rifabutine) ainsi que les antibiotiques pour le traitement de certaines infections (ampicilline, tétracycline), l?antifongique griséofulvine, des médicaments HIV (amprenavir), le modafinil et les préparations au millepertuis (voir ci-après).

Dans le cas où vous utilisez un des médicaments susmentionnés sur une courte durée, vous pouvez continuer à prendre Harmonet. Durant et pendant 7 jours après la fin du traitement avec ces médicaments, vous devez cependant utiliser des méthodes de contraception supplémentaires non hormonales, par exemple des préservatifs. Si vous prenez la substance rifampicine, vous devez utiliser une méthode contraceptive non hormonale supplémentaire jusqu?à 4 semaines après fin du traitement. Si le traitement simultané avec le médicament est poursuivi au-delà de la fin de la plaquette actuelle de Harmonet, il faut commencer la plaquette suivante sans interruption, donc sans faire la pause habituelle de prise (cf. «Comment utiliser Harmonet?»). Votre médecin vous renseignera à ce sujet.

Si vous prenez Harmonet, vous ne devez pas prendre en même temps de préparation au millepertuis (hypericum) contre les dépressions, car cela peut amoindrir l?effet contraceptif. Des cas de saignements hors des périodes de menstruation et des cas isolés de grossesse non désirée ont été rapportés.

Si vous êtes diabétique, votre besoin en médicaments faisant baisser le taux de glycémie (insuline comprise) peut changer du fait de la prise de médicaments contraceptifs hormonaux.

Par conséquent, vous devez informer votre médecin si vous prenez régulièrement d?autres médicaments. Votre médecin et votre dentiste doivent aussi savoir que vous prenez Harmonet lorsqu?ils vous prescrivent de nouveaux médicaments.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d?une autre maladie, vous êtes allergique, vous prenez déjà d?autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication!).


Harmonet ne doit pas être utilisé pendant la grossesse ou si l?on suspecte une grossesse.

Pendant l?allaitement, il vaut mieux renoncer à Harmonet car il peut influencer la qualité et la quantité du lait maternel.

Comment l'utiliser ?

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l?efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

L?emballage calendrier contient 21 dragées. Un jour de semaine est indiqué pour chaque dragée.

Prenez la première dragée de la plaquette correspondant au jour de semaine en question (par exemple «lu» pour lundi) et avalez-la avec du liquide sans la croquer. Le moment de la prise importe peu, vous devez uniquement la prendre à heure fixe, au mieux le matin ou le soir. Prenez chaque jour une dragée en suivant la flèche. L?emballage calendrier vous permet de contrôler facilement si vous avez pris régulièrement les dragées. Après la prise des 21 dragées, faites une pause de 7 jours sans prise de dragées. Pendant cette pause, vos règles réapparaîtront 2 à 4 jours après la dernière dragée.

Commencez la prochaine plaquette de Harmonet le 8e jour même si vos règles persistent. Cela signifie que vous commencerez chaque nouvelle plaquette de Harmonet toujours le même jour de la semaine que la première plaquette, et que vos menstruations tomberont également tous les mois à peu près le même jour.

Début de la prise

Dans le cas où, durant le mois précédent, vous n?avez pris aucun contraceptif hormonal

Attendez vos prochaines règles. Commencez la prise de dragées le premier jour du cycle (= premier jour des règles). Le 1er cycle sera quelque peu raccourci tandis que tous les cycles suivants dureront quatre semaines. Vous pouvez également commencer la prise du 2e jusqu?au 5e jour des règles. Dans ce cas, vous devez utiliser une méthode contraceptive supplémentaire (moyen de contraception non hormonal, à l?exception de la méthode du calendrier d?Ogino-Knaus et de la méthode des températures) pendant les 7 premiers jours de la prise durant le premier cycle.

Passage d?un autre contraceptif combiné 21 ou 22 jours à Harmonet

Prenez tous les comprimés de l?ancienne plaquette comme vous en avez l?habitude. Prenez la première dragée de Harmonet au terme de l?intervalle mensuel habituel pendant lequel vous ne prenez rien. Vous pouvez également prendre la première dragée de Harmonet juste après avoir terminé l?ancienne plaquette (donc le jour suivant). Il n?est pas nécessaire de prendre des mesures contraceptives supplémentaires.

Passage d?un autre contraceptif combiné 28 jours (avec 21 à 24 comprimés contenant des principes actifs et 4 à 7 comprimés ne contenant pas de principes actifs) à Harmonet

Après avoir pris le dernier comprimé contenant des principes actifs de l?ancienne plaquette (donc au bout de 21 à 24 jours), commencez immédiatement, le jour suivant ? sans pause ? à prendre la première dragée de Harmonet. Vous pouvez également attendre vos prochaines règles et commencer la prise de Harmonet le jour suivant la prise du dernier comprimé sans principes actifs. Il n?est pas nécessaire de prendre des mesures contraceptives supplémentaires.

Passage d?un contraceptif oral à gestagène (minipilule) à Harmonet

Le passage à Harmonet peut être effectué n?importe quel jour. Cependant, pendant les 7 premiers jours de la prise de Harmonet, vous devez impérativement prendre des mesures contraceptives supplémentaires.

Passage d?une injection d?hormones contraceptives, d?un implant contraceptif ou d?un stérilet libérant des gestagènes à la prise de Harmonet

Prenez la première dragée de Harmonet le jour du retrait de l?implant ou du stérilet libérant du gestagène ou bien le jour qui était prévu pour l?injection suivante. Cependant, vous devez impérativement prendre des mesures contraceptives supplémentaires pendant les 7 premiers jours de la prise de Harmonet.

Après une naissance ou une interruption de grossesse après les 3 premiers mois

Il faut commencer la prise de Harmonet au plus tôt après le 28e jour. De plus, vous devez prendre des mesures contraceptives supplémentaires pendant les 7 premiers jours. Si, auparavant, vous avez eu des rapports sexuels, il faut exclure la possibilité d?une éventuelle grossesse ou bien vous devez attendre le début de vos prochaines règles avant de commencer la prise de Harmonet. Veuillez faire attention à ne pas prendre Harmonet lorsque vous allaitez (cf. «Harmonet peut-il être pris pendant la grossesse ou l?allaitement?»).

Après une fausse couche ou une interruption de grossesse pendant les 3 premiers mois

Vous pouvez immédiatement commencer la prise de Harmonet et vous n?avez pas besoin de prendre des mesures contraceptives supplémentaires. Demandez cependant conseil à votre médecin.

Si vous avez oublié votre dragée quotidienne

Lorsque vous avez moins de 12 heures de retard dans la prise de la dragée par rapport à l?heure de prise habituelle, l?effet contraceptif demeure. Vous devez prendre immédiatement la dragée et continuer à prendre les dragées suivantes à l?heure habituelle.

Si vous avez plus de 12 heures de retard dans la prise de la dragée, ou si vous avez oublié plusieurs dragées de suite, vous ne pouvez plus escompter un effet contraceptif. Prenez immédiatement la dernière dragée oubliée, dès que vous avez constaté l?oubli de la prise ? même si vous devez prendre deux dragées le même jour peu de temps l?une après l?autre ? et prenez les dragées suivantes à l?heure habituelle. Pendant les 7 jours suivants vous devez utiliser une méthode contraceptive supplémentaire, comme le préservatif. Si ces 7 jours vont plus loin que la plaquette actuelle, vous devez commencer directement une nouvelle plaquette après avoir pris la dernière dragée de la 1ère plaquette. Les saignements de privation habituels n?apparaîtront pas. En revanche, il est possible que des petites pertes sanglantes ou des saignements intermenstruels se produisent fréquemment jusqu?à la fin de cette deuxième plaquette. Si aucun saignement de privation ne se produit après la prise de la dernière dragée de la deuxième plaquette, il faut alors exclure toute grossesse éventuelle avant de commencer la prise de dragées de la prochaine plaquette. Dans ce cas-là, contactez votre médecin.

Sécurité en cas de vomissements ou de forte diarrhée

En cas de vomissements ou de forte diarrhée dans les 4 heures suivant la prise d?une dragée, les composants actifs de la dragée n?ont probablement pas été complètement assimilés par l?organisme. L?effet peut donc être restreint comme dans le cas d?un oubli d?une dragée. La conduite à tenir est donc la même qu?en cas d?oubli de la dragée quotidienne. Afin de pouvoir conserver le schéma habituel de prise, la dragée supplémentaire doit être prélevée d?une plaquette de réserve. Si, vraisemblablement, les troubles gastro-intestinaux persistent, il faudrait envisager l?application supplémentaire d?un moyen de contraception mécanique pendant le cycle de prise en question.

Si vous souhaitez retarder vos menstruations

Vous pouvez retarder vos règles en poursuivant la prise par la plaquette suivante sans pause après avoir terminé la plaquette actuelle. Vous pouvez poursuivre la prise aussi longtemps que vous le souhaitez, cependant au plus tard jusqu?à ce que cette seconde plaquette soit terminée. Si vous désirez que vos règles arrivent, il faut arrêter la prise des dragées. Lors de la prise de la seconde plaquette, des spottings ou des saignements intermenstruels peuvent se produire. Commencez la prochaine plaquette de pilules après 7 jours de pause.

Lorsque vous souhaitez que le premier jour de vos menstruations tombe en principe un autre jour de la semaine

Si vous prenez les dragées selon la notice, vos menstruations apparaîtront toutes les quatre semaines à peu près le même jour. Si vous désirez changer cela, il vous suffit simplement de raccourcir la prochaine période sans prise de dragées. Lorsque vos règles commencent habituellement le vendredi et que vous souhaitez qu?elles débutent à l?avenir le mardi (3 jours plus tôt), prenez la première dragée de la nouvelle plaquette 3 jours plutôt que d?habitude. Si l?intervalle est très court (p.ex. 3 jours ou moins), il est possible qu?aucun saignement de privation ne se produise. Cependant, de faibles saignements ou spottings sont possibles pendant la prise de la prochaine plaquette.

Conduite à tenir en cas d?irrégularités menstruelles

Avec toutes les pilules il peut arriver, en particulier pendant les premiers mois de prise, que des saignements irréguliers (spottings et/ou saignements de privation) se produisent. Il est possible que vous ayez besoin de serviettes hygiéniques ou de tampons, cependant il ne faut pas interrompre la prise. Les légers saignements intermédiaires disparaissent généralement dès que l?organisme s?est habitué à la prise de la pilule (normalement après 3 cycles environ). En cas de saignements répétés, durables, plus abondants que de coutume ou semblables aux règles normales, vous devriez consulter votre médecin.

Attitude en cas d?absence de règles

Le saignement de privation peut ne pas se produire pendant l?intervalle sans prise de dragées. Si vous avez pris correctement vos dragées, que vous n?avez pas eu de troubles gastro-intestinaux comme des vomissements ou de forte diarrhée, et que vous n?avez pris aucun autre médicament, il est vraiment peu probable que vous soyez enceinte. Prenez Harmonet comme d?habitude. Dans le cas où le saignement ne se produit pas deux fois d?affilée, il est possible que vous soyez enceinte. Consultez immédiatement votre médecin. Ne continuez pas à prendre la pilule tant que votre médecin n?aura pas exclu toute grossesse éventuelle.

Méthodes contraceptives supplémentaires

Si vous devez utiliser une méthode contraceptive supplémentaire, vous pouvez choisir:

abstinence ou

le diaphragme plus un spermicide ou un préservatif.

Il convient de renoncer aux méthodes du calendrier (Ogino-Knaus) et de la température car les contraceptifs hormonaux oraux modifient la température du corps et la glaire cervicale.

Arrêt de Harmonet

Après l?arrêt de Harmonet, la fertilité est généralement à nouveau normale. Au début, le cycle peut durer plus longtemps. Si toutefois les cycles ne se normalisent pas d?ici 2 à 3 mois, veuillez consulter votre médecin.

Quels sont les effets secondaires possibles ?

Veuillez tenir votre médecin informé de tous les effets indésirables, en particulier des douleurs sérieuses ou persistantes, ou d?éventuels changements de votre état de santé pour lesquels vous pensez que la pilule en est à l?origine.

Les réactions graves à la prise de la pilule ainsi que les symptômes s?y rapportant sont décrits dans les paragraphes «Influence de la coagulation du sang, risque de maladies vasculaires» et «Maladies tumorales» de la rubrique «Quelles sont les précautions à observer lors de la prise/utilisation de Harmonet?». Veuillez lire ces paragraphes et parlez immédiatement à votre médecin si vous pensez que cela correspond à votre cas.

Les effets secondaires suivants peuvent se produire lors de la prise de Harmonet. Ces effets secondaires peuvent surtout se produire pendant les premières semaines de prise et disparaissent généralement au fil du temps.

Infections

Infections vaginales (par exemple mycoses).

Système immunitaire

Réactions d?hypersensibilité, urticaire.

Métabolisme et nutrition

Modifications du poids corporel, augmentation ou diminution de l?appétit, influence du métabolisme des sucres, modifications des taux de lipides dans le sang.

Psychiatrie

Changements d?humeur, dépression, troubles de la libido.

Système nerveux

Maux de tête (y compris migraines), vertiges, nervosité.

Yeux

Mauvaise tolérance aux lentilles de contact (les porteuses de lentilles de contact dont la tolérance s?est modifiée devraient se soumettre à un contrôle ophtalmologique), troubles visuels aigus (inflammation du nerf optique, formation de caillots dans les vaisseaux de la rétine).

Système cardiovasculaire

Hypertension artérielle, formation de caillots dans les veines et les artères (p. ex. thrombose veineuse, embolie pulmonaire, attaque cérébrale, infarctus du myocarde; cf. chapitre intitulé «Quelles sont les mesures de précaution à observer lors de la prise de Harmonet?»), aggravation des varices.

Système digestif

Nausées, vomissements, douleurs abdominales, crampes abdominales, ballonnements, inflammation du pancréas.

Foie et vésicule biliaire

Jaunisse suite à une accumulation de bile, douleurs à la vésicule biliaire (calculs biliaires compris), modifications du foie (bénignes, très rarement malignes).

Peau

Acné, urticaire, chute des cheveux, augmentation de la pilosité, apparition de taches brunes sur le visage (chloasma).

Seins et organes génitaux

Troubles du cycle menstruel (p.ex. saignements entre les règles, règles douloureuses ou prolongées, absence de règles; voir également «Comment utiliser Harmonet?»), modification des sécrétions vaginales, cancer du col de l?utérus, tumeur du col de l?utérus, douleurs, gonflements ou augmentation du volume des seins, excrétions des glandes mammaires, cancer du sein.

En général

Rétentions de liquide dans les tissus (dites oedèmes).

Les symptômes d?autres effets secondaires graves sont décrits dans le chapitre vous indiquant dans quelles circonstances vous devez interrompre la prise de Harmonet (voir «Quand faut-il interrompre la prise de Harmonet?»).

Si vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas décrits ici, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

Comment le produit doit-il être stocké ?

Le médicament ne doit pas être conservé à des températures supérieures à 30 °C. Il doit être placé hors de portée des enfants.

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d?une information détaillée destinée aux professionnels.

Plus d'informations

1 dragée contient 0,075 mg de Gestodenum, 0,02 mg d?Ethinylestradiolum et des excipients.

Les cookies nous permettent de vous proposer nos services plus facilement. En utilisant nos services, vous nous donnez expressément votre accord pour exploiter ces cookies. OK